Bien choisir ses cartes mémoire

01 juin 2018 à 15h36
0
L'achat d'une carte mémoire est un passage obligé pour de nombreux appareils numériques. Reste à la choisir judicieusement en fonction de ce que vous souhaitez faire et des capacités de l'appareil qui va l'utiliser.
Trois critères... sinon rien !
Choisir correctement une carte SD pour un appareil photo ou un caméscope revient à prendre en compte trois critères fondamentaux : la capacité mémoire, bien sûr, mais aussi le débit et la technologie utilisée. La capacité des cartes SD actuellement commercialisées varie entre 4 et 128 Go. Bien sûr, plus celle-ci est importante, plus la carte sera chère. Pour un appareil photo compact traditionnel, nous vous conseillons d'opter pour une capacité de 8 ou 16 Go : vous pourrez stocker plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'images selon la résolution de votre appareil. Par exemple, une carte comme la Transcend SDHC Class 6 16 Go (à partir de 9 €) fera parfaitement l'affaire. Attention : si les appareils récents peuvent accepter tout type de cartes, ce n'est pas le cas des modèles plus anciens. Le format SD d'origine, conçu en 2000, n'autorisait qu'une capacité maximale de 2 Go. Pour y remédier, la SD Card Association (qui regroupe les constructeurs de cartes SD) a développé en 2006 le format SDHC supportant des capacités allant de 2 à 32 Go, puis en 2009 le format SDXC proposant une capacité théorique maxi de 2 To. Rétro-comptabilité oblige, un appareil acceptant le format SDXC acceptera les cartes SDHC et SD mais l'inverse n'est pas vrai : pensez à vérifier les formats supportés avant d'investir dans une carte mémoire. Les possesseurs d'un compact expert, à objectifs interchangeables ou d'un reflex auront tout intérêt à opter pour des cartes de 16, 32 ou 64 Go pour réaliser des images en format Raw, nettement plus volumineux que le Jpeg. Des cartes comme la SDHC Extreme 16 Go de SanDisk (à partir de 17 €) ou la 133x SDHC 32 Go de Lexar (à partir de 29 €) sont très recommandables pour ces usages.
La classe avant tout.
Portez aussi une attention particulière au débit, celui-ci conditionnant les performances de l'appareil lors de prises de vues très rapprochées ou en rafale. Celui présenté dans les publicités est exprimé en Mo/sec et correspond au débit maximal en écriture. Il peut fortement varier selon la façon dont chaque constructeur le mesure. Afin de normaliser cette indication, la SD Card Association a imposé en 2006 son expression sous la forme de classes : il est désormais représenté par un chiffre entouré d'un « C ». 4 classes ont été retenues : 2, 4, 6 et 10 offrant respectivement des débits minimaux en écriture de 2, 4, 6 et 10 Mo/sec. Mieux vaut opter pour des cartes de Classe 6 ou 10 dès que l'on souhaite utiliser le mode rafale ou le format Raw. Bien sûr, l'enregistrement de vidéos ne peut se faire que sur des cartes assez rapides pour le format retenu. En définition standard, les cartes de Classe 2 feront l'affaire, mais il faudra impérativement choisir des cartes de Classe 4 ou 6 pour enregistrer en 720p ou 1080i. Enfin, l'enregistrement en Full HD 1080p nécessite des cartes de Classe 10. La carte SDHC 32 Go de Kingston (à partir de 17 €) représente un bon choix pour cet usage.
En complément de la Classe, vous trouverez sur les cartes haut de gamme une classification « Ultra High Speed » (UHS) symbolisée par un « U » entourant les chiffres 1 ou 3. Il représente la vitesse du bus de la carte, composant assurant les échanges entre la mémoire et l'appareil. Actuellement, deux classification UHS sont retenues : U1 et U3, assurant des débits minimums respectifs de 10 et 30 Mo/sec. Ces cartes haut de gamme sont destinées à un usage professionnel ou à l'enregistrement en format Ultra HD / 4K. Si la UHS-1 est de plus en plus répandue (car très proche de la Classe 10), la catégorie UHS-3 est destinée aux caméras professionnelles filmant en Ultra HD / 4K. Les possesseurs de GoPro 3 et 3+ Black edition et des nouveaux smartphones haut de gamme (Galaxy S5 et Xperia Z2, par exemple) souhaitant filmer en Ultra HD utiliseront la déclinaison Micro SD des carte UHS-1, relativement abordables. On pourra alors opter pour la Micro SDXC Ultra 64 Go de Sandisk (à partir de 54 €) utilisable indifféremment dans un emplacement micro SD ou SD grâce à l'adaptateur l'accompagnant.


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Amazon : un smartphone à 6 capteurs optiques dévoilé dans les 6 mois ?
Java 8 : Oracle renforce la sécurité de l'environnement d'exécution
Bouygues propose à SFR de contrôler les deux tiers de son capital
Innorobo - Catherine Simon :
Le flash, relais de croissance d'un marché des baies de stockage grippé ?
Skype fermera le service de vidéo Qik au 30 avril
Insolite : Twitter publie une page dédiée au premier tweet de ses utilisateurs
Comment Carrefour utilise l'avis client sur son site e-commerce
Orange aurait permis l’espionnage des réseaux en France par la DGSE
BitTorrent Sync en bêta privée sur Windows Phone
Haut de page