Le recyclage des déchets électroniques gagne la France

Ariane Beky
15 novembre 2006 à 00h00
0

Sous la pression européenne, la collecte et le traitement des déchets électroménagers, électriques et électroniques (DEEE) deviennent obligatoires en France.

Sous la pression européenne, la collecte et le traitement des déchets électroménagers, électriques et électroniques (DEEE) deviennent obligatoires en France.

C'est officiel : A partir du 15 novembre 2006, la collecte et le traitement des déchets électroménagers, électriques et électroniques (DEEE) deviennent obligatoires.

Conformément à la directive européenne DEEE adoptée en 2003, tardivement transposée par la France, fabricants, collectivités et consommateurs sont appelés à participer à cet effort de valorisation des déchets électroniques et de protection de l'environnement.

La prise en charge de 1,7 millions de tonnes de DEEE par an en Franxe, en progression de 3% à 5% chaque année, sera financée par "une écotaxe" sur chaque produit fabriqué, taxe répercutée sur les prix de détail. Par ailleurs, les marchands ont obligation de reprendre gratuitement un ancien appareil pour tout achat d'un matériel neuf équivalent.

Dans la pratique, les DEEE seront adressés par les distributeurs aux fabricants qui, à leur tour, les feront traiter par des organismes créés dans l'urgence à la demande du ministère de l'écologie (Eco-Systèmes, Ecologic, European Recycling Platform, Recyclum).

Les consommateurs auront également la possibilité de déposer leurs appareils usagés dans des points de collecte créés par les collectivités locales à cet effet ou de passer par des associations (collecte d'ordinateurs en état de fonctionner, etc.)

En France, plus de 50% des DEEE sont rejetés par les ménages, ce qui représente environ 14 kg de déchets par an et par habitant. Par le biais de l'écotaxe 4 kg de déchets électroniques par personne seront collectés, contre 2 kg aujourd'hui.

Jusqu'à présent, la plupart des DEEE étaient "enfouis ou incinérés sans aucune forme de prétraitement", a indiqué Alain Geldron, chef du département prévention à l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), au journal Le Monde.

D'après l'Ademe, la montée en puissance du traitement spécifique des déchets électroniques "dépendra de l'implication des collectivités locales".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top