Entre CNIL et EDF, le courant passe

03 septembre 2004 à 00h00
0
La Commission informatique souhaite la création d'un dispositif de signalement "propre à préserver l'accès à l'électricité des foyers les plus modestes".

A la suite des déclarations du ministre délégué à l'industrie, la Commission nationale informatique et libertés a rappelé ne pas être "opposée par principe" au signalement des personnes en situation précaire par EDF.

Le mois dernier, à la suite d'un tragique accident dans la ville de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Patrick DEVEDJIAN a signalé étudier la possibilité d'une "transmission directe aux services sociaux compétents" des coordonnées des personnes en difficultés ne pouvant régler leurs factures d'électricité.

La CNIL,"qui n'a pas été saisie de cette question", a tenu à signaler qu'elle ne voit pas d'inconvénients à ce que l'opérateur électrique national puisse communiquer directement ces informations.

Dans un communiqué daté du 27 août 2004, Alex TURK s'est par ailleurs déclaré favorable à "une évolution du dispositif de prévention existant", à savoir la loi relative à la lutte contre les exclusions.

La CNIL se dit "prête à contribuer, avec les ministères concernés, à la définition d'un dispositif de signalement respectueux de la loi informatique et libertés, propre à préserver l'accès à l'électricité des foyers les plus modestes."
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page