Microsoft lance 3 souris BlueTrack à moins de 30 euros

Microsoft lance aujourd'hui, par le biais de sa division Hardware (matériel), trois nouvelles souris BlueTrack premier prix. Le fabricant affirme que ces souris peuvent fonctionner sur toutes les surfaces, à l'exception du verre transparent et des surfaces réfléchissantes, ce qui les prédestine aux utilisateurs nomades.

00F0000002921090-photo-microsoft-wireless-mobile-mouse-3500.jpg
00F0000002921094-photo-microsoft-wireless-mobile-mouse-2000.jpg

La Wireless Mobile Mouse 3500 utilise comme son nom l'indique une connectique sans fil. Cette souris est fournie avec un nano-récepteur, conçu pour rester connecté au port USB d'un ordinateur portable même en déplacement, digne de son petit gabarit. La Wireless Mobile Mouse 2000 adopte quant à elle une taille normale et un récepteur proportionnel, qui peut néanmoins s'arrimer sous la souris pendant les déplacements.

La Comfort Mouse 4500 est enfin la première souris filaire à intégrer la technologie BlueTrack. Elle dispose de boutons supplémentaires et s'adresse à ceux qui ne souhaitent pas s'encombrer de piles, sans qu'on connaisse d'ailleurs l'autonomie des deux modèles sans-fil.

Associée à une confortable garantie de 3 ans, les souris Confort Mouse 4500, Wireless Mobile Mouse 2000 et Wireless Mobile Mouse 3500 seront lancées entre le 15 mars et le 10 avril pour des prix public respectifs de 20, 25 et 30 euros.

00F0000002921088-photo-microsoft-comfort-mouse-4500.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 14h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Date et changement de titre pour  Split/Second
Le multi de  Dawn Of War 2 : Chaos Rising  en vidéo
Lettonie : un hacker fait la
  Bad Company 2  sur PC : EA fait le point en vidéo
Le 28 mai : une date ferme pour  Alpha Protocol
Samsung : barrettes mémoire de 32 Go en 40 nm
Un musée du jeu vidéo ouvre ses portes sur Paris
Nokia Research veut accélérer les transferts vers mobiles
Google et vie privée : trois dirigeants condamnés
Xerox traine Yahoo! et Google en justice
Haut de page