Mobile Protector : le flicage parental selon Taser

Alexandre Laurent
08 janvier 2010 à 08h35
0
Politique de la peur ? L'américain Taser, que l'on connait surtout pour ses pistolets électroniques, se lance à l'occasion du CES sur un nouveau marché : celui des dispositifs de contrôle parental, avec une solution baptisée Protector. Actuellement en cours de bêta test, celle-ci propose tout simplement aux parents inquiets de contrôler les déplacements et les conversations de leur progéniture par le biais de leur téléphone mobile. Avec Protector, il est possible de contrôler quels sont les appels reçus, les appels émis, et même de savoir si Fiston se permet d'envoyer des SMS lorsqu'il est au volant de sa voiture.

Sur mobile, Protector se présente sous la forme d'un logiciel que l'on installe sur le téléphone mobile de son enfant. Au CES, la démonstration est faite à l'aide d'une application iPhone. Une fois le compte paramétré, les parents sont alors en mesure de connaitre, depuis leur ordinateur ou leur propre téléphone mobile, les actions entreprises à l'aide du portable de leur enfant. Lors d'un appel entrant, ils sont avertis et décident s'ils doivent laisser le correspondant communiquer avec leurs rejetons. En cas de message texte ou de MMS (message multimédia), ils disposent également d'un droit de veto leur permettant d'éviter que la petite famille contribue au phénomène du sexting.

012C000002716532-photo-taser-protector.jpg


Tel que le présente aujourd'hui Taser, Protector permet donc d'installer une passerelle au niveau des parents entre un adolescent et l'entourage avec lequel il communique. Messages entrants, appels sortants, une alerte est envoyée afin qu'il soit possible d'intercepter un échange qui pourrait se révéler problématique. Une liste blanche de contacts pour lesquels les échanges ne doivent pas être surveillés peut toutefois être établie.

Une simple question de sécurité ? Pas selon Taser. La firme indique en effet que Protector peut également servir à empêcher vos enfants de passer des appels lorsqu'ils sont censés faire leurs devoirs, ou d'envoyer des SMS alors qu'ils sont en cours. « C'est vous, en tant que parents, qui fixez les règles », résume Taser dans une vidéo promotionnelle.

Protector n'agit toutefois pas que comme un censeur, puisqu'il offre également à l'enfant la possibilité de lancer un signal de détresse en cas de problème. Les parents reçoivent alors à la fois un appel, un SMS et un courrier électronique. S'ils ne se manifestent pas au bout d'un court laps de temps, le signal est alors répliqué à destination d'autres membres de la famille ou d'amis proches.

Un second programme, Driver Protector, vise à protéger les jeunes conducteurs des distractions que peut provoquer un téléphone mobile lorsqu'il est utilisé au volant. Entre autres fonctionnalités telles qu'un avertissement automatique en cas de vitesse trop importante, il propose un appairage du téléphone mobile avec la voiture que conduit l'intéressé, de façon à ce que des fonctionnalités telles que les SMS soient bloquées lorsqu'il est au volant, sans perturber ses usages lorsqu'il n'est que simple passager. « Avec Protector de Taser, vous avez choisi de jouer un rôle proactif dans la sécurité de votre famille », conclut la vidéo de présentation officielle du service.

012C000002716534-photo-taser-protector.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top