"Et si la grippe A/H1N1 imposait le télétravail ?", une tribune de Josélito Tirados

01 juin 2018 à 15h36
0
Responsable commercial de Teambox (www.teambox.fr), une société spécialisée dans la téléphonie IP et les outils de collaboration, Josélito Tirados suggère aux entreprises d'installer un plan de continuité de leur activité, même en cas de pandémie de grippe A.

00FA000002334612-photo-jos-lito-tirados.jpg
Josélito Tirados
La France est aujourd'hui en phase 5A par rapport à la pandémie de grippe A/H1N1, ce qui correspond à une extension géographique de la transmission interhumaine. Le prochain palier, 5B, correspond au démarrage de la pandémie sur le territoire français. Il sera alors justifié de mettre en œuvre ou d'anticiper un plan de continuité de l'activité, avec des mesures sanitaires et organisationnelles.

La France se prépare. Depuis le 3 juillet 2009, le ministère du travail a publié une circulaire visant à encadrer les entreprises face àla grippe A/H1N1. La Chambre de Commerce et de l'Industrie de l'Essonne vient d'informer les entreprises du département des modalités de ce plan de continuité d'activité. En Rhône-Alpes, l'hypothèse n'est pas exclue de fermer de grands pôles d'activité en cas de pandémie dont on redoute l'arrivée à l'automne 2009. La CCI de l'Essonne annonce qu'« au plus fort de la vague pandémique, le taux d'absentéisme pourrait s'élever à plus de 40 % ».

Le plan de continuité d'activité prévoit le recours au télétravail pour limiter les risques de contamination et pour faire face à l'interruption de certains moyens de transport collectif. Si certaines entreprises utilisent déjà régulièrement la télé-conférence, qu'en est-il de l'accès distant à ses e-mails et du partage d'information, notamment depuis chez soi ?

Aujourd'hui, le télétravail ne concerne que 7% des salariés français selon l'ANPE. Le plan numérique 2012 de Eric Besson veut encourager ce mode de travail pour rattraper le retard pris sur nos voisins d'Europe du nord (Royaume-Uni et pays scandinaves), en bousculant les mentalités des acteurs économiques français. Et si la menace d'une pandémie cet automne faisait justement bouger les mentalités, au nom de la continuité de l'activité ?

Il faut alors que les PME s'équipent dès maintenant de technologies nouvelles permettant le travail à distance. Il faut que chaque salarié puisse décrocher son téléphone de bureau à distance, avoir un accès internet, un accès à sa messagerie et un serveur de fichier pour partager ses documents avec ses collègues.

Chez Teambox, nous avions imaginé l'entreprise de demain, en permettant à des salariés de travailler ensemble tout en étant éloignés géographiquement. Si le stade de pandémie grippale est atteint, notre vision de l'entreprise va faire des émules et qui sait si le télétravail ne va pas ainsi s'imposer, lorsque les entreprises et les salariés y auront goûté ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Haut de page