🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Battlestations Pacific : la démo annoncée en images

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
20 septembre 2018 à 14h34
0
Depuis quelques jours, les choses s'accélèrent pour Battlestations : Pacific. En effet et alors que le jeu doit sortir le 15 mai prochain, Eidos nous fait savoir qu'une démo jouable devrait débouler dans quelques jours seulement. Disponible à la fois sur le Games For Windows Live et le Xbox Live (autrement dit sur PC et sur Xbox 360), celle-ci semble prévue pour le 30 avril.

Nous n'avons encore aucune idée de sa taille, mais il est question de proposer une mission complète de la campagne solo américaine (Divine Winds of Leyte). Aux Philippines, le joueur devra d'abord protéger la flotte contre les attaques de kamikazes. Ensuite, il s'agit de s'envoler pour mettre hors d'état les défenses d'une île à proximité avant de lancer une attaque de grande envergure contre un puissant cuirassé japonais.

Cette partie solo n'est toutefois qu'un aspect de la démo jouable qui devrait également proposer un aperçu du multijoueur. Deux des cinq modes de jeu (Island Capture et Siege) seront effectivement disponibles au travers de cartes en escarmouche contre l'intelligence artificielle... Bien sûr, nos serveurs de téléchargement hébergeront aussi vite que possible la démo jouable PC.

00D2000002038506-photo-battlestations-pacific.jpg
00D2000002038508-photo-battlestations-pacific.jpg
00D2000002038510-photo-battlestations-pacific.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

  Velvet Assassin  , des images en attendant la sortie
Résultats Apple : iPhone et iPod résistent à la crise
Un netbook MSI sous Android au Computex ?
Pas moins de 19 copies d'écran pour  BioShock 2
France : le premier pays en open source
Monde : ventes de musique en baisse de 8% sur 2008
Le catalogue Steam s'enrichit des titres NCsoft
Un peu de l'atmosphère de  Risen  en vidéo
Nathalie Kosciusko-Morizet officialise sa grossesse sur Facebook et Twitter
Riposte graduée : l'Europe s'y oppose à nouveau
Haut de page