La plateforme Ion arrive en juin avec l'Aspire Revo

01 juin 2018 à 15h36
0
00B4000002015692-photo-acer-aspirerevo.jpg
Déjà proposé en précommande sur certains sites britanniques, le nettop AspireRevo d'Acer devrait faire son entrée sur le marché français dans le courant de la première semaine de juin. A quelques semaines du lancement, le fabricant taïwanais lève le voile sur les caractéristiques finales de la machine qui sera disponible dans l'Hexagone et se joint à NVIDIA pour revenir sur son principal intérêt sur le plan technique : le recours à la plateforme Ion, grâce à laquelle les deux partenaires entendent bien redorer le blason des machines de ces machines à bas prix, notamment dans le domaine des loisirs numériques.

Ion : un véritable IGP pour Atom

Au centre de la plateforme Ion, on retrouve une puce tout en un capable de gérer aussi bien les entrées et sorties et la mémoire vive du système que l'affichage puisqu'elle se dote d'un contrôleur graphique, identique au GeForce 9400M qui équipe la dernière génération de MacBook d'Apple. Au programme, on retrouve donc la possibilité de gérer jusqu'à 4 Go de mémoire DDR2 ou DDR3, un contrôleur HD Audio multi-canaux, une connectique Gigabit Ethernet, ainsi que la prise en charge des interfaces SATA, e-SATA et USB 2.0.

En 3D, NVIDIA promet des performances cinq à dix fois supérieures à l'offre actuelle d'Intel en matière de contrôleur graphique intégré (IGP), mais aussi et surtout la prise en charge matérielle des flux vidéo haute définition. Une démonstration nous a permis de constater que fichier MKV ou disque Blu-ray en 1080p étaient lus sans encombre, avec une charge processeur qui, sur l'Atom qui équipe le Revo d'Acer, ne dépasse pas 25%. Enfin, les seize processeurs de flux qui équipent la partie graphique d'Ion pourront logiquement être utilisés pour tirer parti de Cuda, la technologie GPGPU de NVIDIA, ou d'OpenCL.

0168000002035902-photo-aspire-revo-ion.jpg
Intérieur de l'Aspire Revo

Avec une consommation globale n'excèdant pas 20W selon NVIDIA, la plateforme Ion semble donc parfaitement se prêter au marché des PC de salon, sur lequel un encombrement et une consommation électrique réduits sont un avantage certain. Dans l'absolu, le 9400M permet même de s'adonner à quelques jeux, même s'il faudra dans ce cas se contenter d'une résolution et de réglages limités.

Aspire Revo : Ion et Atom 230 à 269 euros

Rangé dans la catégorie des nettops, l'Aspire Revo sera donc la première machine équipée de la plateforme Ion, ici associée à un processeur Atom 230, cadencé à 1,6 GHz. Très fine, et d'un encombrement d'environ un litre, elle vient accompagnée d'un pied, permettant de la ranger de façon verticale mais aussi d'un support VESA en vue d'une fixation derrière l'écran. La connectique comprend des sorties HDMI et VGA, ainsi que six ports USB, un lecteur de carte mémoire, une sortie casque, une entrée micro, des connecteurs Gigabit Ethernet et e-SATA. Un contrôleur WiFi 802.11g est également présent.

0168000002015700-photo-acer-aspirerevo.jpg

En France, l'Aspire Revo ou R3600 sera commercialisé dans une unique version, équipée de 2 Go de mémoire vive et d'un disque dur 2,5 pouces de 160 Go. Acer fournira Windows Vista en édition familiale premium, et avance un tarif de 269 euros chez les commerçants électroniques. Au passage, Acer France confirme qu'il sera possible de faire jouer la clause de remboursement du système d'exploitation si l'on ne souhaite pas utiliser la licence Vista, et ainsi récupérer 90 euros sur le prix de la machine.

Notons que d'autres configurations du Revo existent : module SSD en lieu et place du disque dur, Linux au lieu de Vista, ou pack avec un contrôleur semblable à celui de la Nintendo Wii et quelques jeux, mais ces dernières ne devraient pas être commercialisées en France pour le moment.

Pour l'instant positionné face à des machines équipées des vieillissants chipsets d'Intel, le Revo d'Acer a manifestement une carte à jouer auprès du grand public, du fait d'une réelle promesse en termes de multimédia. De son côté, Acer compte bien capitaliser sur cette première expérience : d'autres machines équipées d'Ion devraient prochainement faire leur apparition : ordinateurs tout-en-un, netbooks ou stations de travail miniatures destinées au monde professionnel.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Prototype : un SMS contre le vol de voiture
Un jeu gratuit sur la Volvo S60 chez SimBin
TV sur iPhone : Orange et SFR n'ont pas fait que des heureux
Après MySpace et Deezer, Ouï FM s’associe à SFR
Broadcom lance une OPA sur Emulex
Office 2004 pour Mac : fin de vie en octobre
David Rosenblatt, Google Display «Notre modèle repose sur la confiance de nos partenaires»
L'Europe veut devenir une référence de la recherche sur les TIC
ad:tech -  Mohamed Laouissi, Efficient Frontier
L'histoire de  Red Faction : Guerilla  en vidéo
Haut de page