Intel et Dell veulent utiliser librement 'netbook'

Par
Le 25 février 2009
 0
00fa000001695946-photo-ordinateur-portable-samsung-nc10-xiov-1270w-160go.jpg
Un pour tous, tous contre Psion ? Alors que le britannique Psion Telklogix défend corps et âme la marque « netbook » déposée suite à la sortie du « Psion netBook » en 2000, les principaux constructeurs de PC et PC portables comptent faire en sorte qu'elle tombe dans le domaine public.

Car il faut bien avouer que ce terme, représentant des mini ordinateurs portables à bas prix, est encore aujourd'hui très largement utilisé par une grande partie des industriels du marché. Mais cela n'a pas empêché certaines sociétés d'éviter de s'attirer les foudres de Psion en n'utilisant plus ce terme. Google a ainsi interdit les publicités de « netbooks » dans son moteur de recherche.

La marque américaine Dell a pour sa part décidé le 17 février dernier de remettre en cause la paternité du terme « netbook » revendiquée par Psion. Dell a ainsi entamé une procédure devant le United States Patent and Trademark Office (USPTO), équivalent américain de l'INPI, pour faire invalider son obtention. Dell va même jusqu'à accuser Psion de « fraude », ce dernier ayant annoncé en 2006 avoir utilisé pendant 5 années consécutives dans sa gamme de produits des « netbooks », ce qui ne semble pas être le cas.

Mis à part Dell, c'est également Intel qui a pris au sérieux le dépôt par Psion de la marque « netbook ». Le géant des microprocesseurs a en effet attaqué Psion devant la cours de justice américaine pour faire invalider son obtention. Pour Intel, il s'agit en effet d'un mot tombé dans le domaine public et représentant une « une extension logique de la catégories des notebooks », à savoir à des ordinateurs portables traditionnels.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top