IDF 2005 : l'eSATA, le Serial-ATA externe

0
00FA000000120553-photo-esata.jpg
Seagate a profité de l'IDF pour faire une démonstration technologique de l'eSATA. Derrière ce nom se cache la possibilité d'exploiter l'interface S-ATA avec des Disques durs externes. Le principal intérêt de l'eSATA par rapport à l'USB 2.0, se situe au niveau vitesse de la bande passante. En effet, l'USB 2.0 n'autorise qu'un débit maximal théorique de 60 Mo/sec alors que l'eSATA autorise de débits pouvant aller jusqu'à 150 Mo/sec, voire 300 Mo/sec en mode eSATA-II.

Seagate a fait une démonstration de cette technologie avec deux disques eSATA 160 Go, 7200 tours/minute, 8 Mo de cache et une carte PCI eSATA RAID (les disques eSATA peuvent effectivement fonctionner en RAID). Une sauvegarde d'un disque vers un autre disque eSATA externe a été lancée, la sauvegarde a été effectuée en 10 minutes soit 5 fois plus rapidement qu'en USB 2.0 (mais Seagate n'a pas précisé la quantité d'information qui a été transférée). L'eSATA devrait logiquement permettre d'exploiter des disques externes plus robustes sans être limité par la bande passante des ports USB 2.0 ou FireWire classiques. L'eSATA exploite de nouveaux ports et des câbles blindés spécialement étudiés pour l'utilisation de disques externes.

012C000000120554-photo-esata.jpg


Les premiers produits compatibles avec cette technologie pourraient être disponibles d'ici la fin de l'année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Prix des nouvelles solutions AGP d'ATI
Hearts Of Iron 2 en test sur Clubic
Trackmania Sunrise en démo jouable le 15 mars
Le P2P gratuit/légal financé par la publicité ?
Brevets logiciels : Le Conseil de l’UE donne son feu vert
IDF 2005 : Spécifications finales du CE-ATA
Un pack GeForce 6600GT SLI signé Leadtek
IDF 2005 : on reparle du Wireless USB
NVIDIA mise toujours sur les Shaders Model 3.0
Indices sur les spécifications du prochain iPod ?
Haut de page