BD+ : la protection du Blu-ray mise à mal ?

Alexandre Laurent
03 novembre 2008 à 10h47
0
00DC000001685142-photo-lecteur-graveur-blu-ray-hd-dvd-samsung-se-s164l-clone.jpg
En mars dernier, l'éditeur du logiciel AnyDVD annonçait qu'il était désormais en mesure de permettre la réalisation de copies de sauvergarde de disques Blu-ray commerciaux utilisant la protection BD+. La démarche vient d'être reproduite, et testée avec succès sur un titre récent, par certains membres du forum Doom9, qui développent un outil baptisé « BDVM debugger ». Dans le même temps, Slysoft a annoncé la sortie d'une nouvelle version bêta de son logiciel AnyDVD. Parmi les nouveautés de cette dernière, on trouve la possibilité de désactiver la fonctionnalité BD Live : il apparait en effet que celle-ci communique avec les serveurs de Sony et de ses partenaires à chaque lecture d'un film en tirant parti.

BDVM debugger

Pour l'instant distribué sous la forme d'une version bêta, BDVM debugger n'est pas encore prêt pour le grand public, mais le logiciel a d'ores et déjà permis à l'un des membres de Doom9 de lire un Blu-ray commercial protégé par BD+ sur son ordinateur équipé de Linux. La chose n'a toutefois rien d'une sinécure : pour y parvenir, « Oopho2ei » explique avoir dû patcher le micrologiciel de son lecteur Blu-ray, utiliser le logiciel DumpHD pour passer outre la protection AACS puis faire appel à BDVM debugger pour générer la table de conversion permettant d'accéder à la version originale des données vidéo stockées sur le disque.

« Je voudrais rappeler une fois encore que ce projet n'a pas pour objet de contourner les protections contre la copie et d'encourager le piratage, ce qui peut déjà être obtenu avec un logiciel commercial comme AnyDVD HD », rappelle l'un des participants. « En réalité, ce projet a pour but de permettre aux utilisateurs de systèmes open source (tels que Linux) de lire leurs disques protégés par BD+ sans avoir à utiliser un logiciel propriétaire ».

Le BD Live en question ?

Slysoft, qui fournit donc l'un des logiciels propriétaires évoqués chez Doom9, a quant à lui entrepris de faire évoluer son AnyDVD HD de façon à permettre à l'utilisateur de désactiver la fonctionnalité BD Live, que l'on retrouve désormais sur la majeure partie des longs métrages vendus dans le commerce. Présenté par Sony comme l'une des avancées majeures du Blu-ray, le BD Live permet à un lecteur Blu-ray de récupérer des contenus audio, vidéo ou interactifs sur Internet, de façon à enrichir en permanence les contenus additionnels proposés aux côtés du film.

Problème : selon Slysoft, l'appel lancé vers un serveur distant à chaque lecture du film pour vérifier la présence de nouveaux contenus serait pour les éditeurs l'occasion de récolter quelques informations comme le nombre de fois où le média a été lu. En tant que tel, l'information n'a rien de bien confidentiel et la majorité des consommateurs n'y verra aucun inconvénient, mais certains risquent de s'insurger, dans la mesure où il n'est absolument pas fait mention de cet échange d'informations sur la jaquette des films vendus dans le commerce, et il ne faudra pas longtemps que pour resurgisse des esprits la ténébreuse affaire du rootkit Sony / BMG. En attendant que les éditeurs de disque décident quelle conduite adopter, Slysoft propose donc au téléchargement une version de test de AnyDVD HD 6.4.7.8, offrant la possibilité de désactiver le BD Live.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top