TMP : Nokia ne croit pas au format de TV Mobile DVB-SH

0
00FA000000811200-photo-nokia-n96.jpg
Alors que ce ne sont à cette heure que quelques pays européens (dont l'Italie, l'Autriche ou la Finlande) qui ont lancé une offre commerciale de TV mobile exploitant la norme DVB-H, les différents industriels du marché se posent la question également de l'utilisation d'une technologie complémentaire, le DVB-SH.

La diffusion de la TV mobile se ferait alors grâce à une évolution du DVB-H pour l'adapter à la bande S : le DVB-SH, format adopté entre autres par Alcatel, Sagem, Samsung ou Archos et utilisant en parallèle des réseaux satellite. Complémentaire de la diffusion hertzienne terrestre, qui nécessite l'aval d'autorités telles que le CSA, le DVB-SH utilise la bande S, une bande de fréquences télécom entre 2,17 GHz et 2,20 GHz, disponible à travers toute l'Europe.

Mais pour Serge Ferré, le vice-président Europe de Nokia, cette technologie ne devrait pas être démocratisée avant quelques années. A l'occasion d'une table ronde sur le sujet de la TMP (télévision mobile personnelle) organisée hier à l'université de Paris Dauphine, ce dernier a précisé en effet que « Nokia n'a aucun projet lié à l'utilisation de cette technologie, ce qui signifie qu'aucun produit de notre marque ne sera compatible DVB-SH avant 3 ans. Nous aurons lancé, déployé et validé techniquement le DVB-H d'ici là ».

« Quand le DVB-SH sera d'actualité, nous nous y pencherons sérieusement. Le DVB-H existe aujourd'hui et c'est la technologie que nous choisissons de mettre en valeur, notamment avec notre dernier mobile Nokia N96 », précise-t-il enfin avant d'envisager de faire évoluer dans le temps les technologies actuellement disponibles. « Au même titre que le EGDE ou la 3G ont évolué, la TMP par 3G, DVB-H ou DVB-SH va naturellement évoluer. Nous avons déjà un portefeuille de technologies disponibles. Combinons-les ! ».

C'est le point de vue partagé par Laurent Souloumiac, le directeur général de France Télévisions Interactive. « Nous pourrions utiliser le DVB-SH pour une meilleur couverture de la TMP, en complément du DVB-H. Mais nous pouvons toujours attendre la technologie d'après. Il est donc plus judicieux de démocratiser déjà le DVB-H auprès du plus grand nombre. »

Pour Stéphane Merires, le responsable du projet de TV Mobile de TF1, la situation est plus compliquée. « Le DVB-SH exploite des bandes de fréquences différentes que celles utilisées jusqu'à présent. Tout en gardant des fréquences télécoms en mode broadcast, il pourrait être envisageable d'utiliser une norme DVB-SH mais avec les bandes de fréquences UHF. Cela resterait en revanche difficile car cela nécessiterait un processus législatif à revoir pour adopter une telle technologie ».
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page