La Silicon Valley n'échappe pas à la crise

0
01665680-photo-american-flag.jpg
La vallée technologique californienne n'échappe pas à la crise amplifiée par la faillite de la banque d'affaires américaine Lehman Brothers. Les milliers d'entreprises high-tech de la Silicon Valley, les entrepreneurs installés de Santa Clara à San Francisco, s'inquiètent des turbulences qui freinent le secteur, souligne l'International Herald Tribune.

Cette semaine le groupe informatique Apple, un des fleurons de la Silicon Valley, a perdu 16,3% de sa valeur. Pour quelle raison ? Les investisseurs tablent sur une baisse des ventes de gadgets électroniques, équipement informatique et logiciels grand public, malgré l'approche des fêtes. Advanced Micro Devices, rival d'Intel qui s'est déclaré prêt à externaliser sa production pour se concentrer sur la conception de microprocesseurs, boit la tasse. Jeudi, le titre AMD a chuté de 12,66% à la bourse de New York (NYSE), pour clore à 4,14 dollars.

D'autres, comme Google, moteur et fournisseur de liens sponsorisés, et eBay, spécialiste des enchères entre particuliers, restent optimistes et largement bénéficiaires. Magré les incertitudes, l'engouement des internautes et des annonceurs perdure. En ligne, la publicité a un bel avenir.

Globalement, analystes, médias et opinions publiques attendent les décisions concernant le plan de sauvetage du système financier à 700 milliards de dollars, initié, à regret, par l'administration républicaine. Rejeté, en première lecture, par la Chambre des représentants, mais adopté par le Sénat US, le texte doit à nouveau être examiné par la Chambre, ce vendredi 3 octobre 2008.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page