Microsoft : Windows XP 6 fois plus vulnérable aux malwares que Windows 8

Par
Le 04 novembre 2013
 0
Alors que le support de Windows XP par Microsoft s'arrêtera en avril 2014, la firme de Redmond pointe du doigt les risques que représente l'OS en matière de malwares, et encourage ses utilisateurs à utiliser une version plus récente du système.

Si Windows XP est toujours mis à jour par Microsoft - qui arrêtera cependant les frais le 8 avril 2014 - il n'en est pas moins nettement plus vulnérable qu'une version plus récente du système d'exploitation. Un rapport de Microsoft Security Intelligence publié en fin de semaine dernière met en avant que plus Windows XP vieillit, plus il devient la cible de malwares : « Au cours du premier semestre de 2013, les versions de Windows prises en charge actuellement (Windows XP, Windows Vista, Windows 7 et Windows 8) ont été confrontées à des taux à peu près semblables de logiciels malveillants, entre 12 et 20%. Mais Windows XP affiche un taux d'infection six fois plus élevé que Windows 8 » souligne le rapport.

0226000006812148-photo-windows-attaques-malware.jpg

Microsoft ne tourne pas autour du pot, et met en avant les « innovations en matière de sécurité et les technologies proposées dans les nouveaux systèmes d'exploitation » : Windows XP est tout simplement présenté comme à la traîne face aux cyber-menaces actuelles. « Il y a inévitablement un point de basculement où le logiciel et le matériel daté ne peut plus se défendre contre les menaces modernes et les cybercriminels aux techniques de plus en plus sophistiquées » explique Tim Rains, le directeur de Trustworthy Computing, qui a piloté l'étude.

« Windows XP est sorti il y a 12 ans, ce qui représente une éternité en termes de technologie » admet Microsoft, qui souligne que la population mondiale utilisant Internet est passée de 360 millions à plus de 2,4 milliards de personnes depuis la sortie de l'OS, encourageant tristement le développement de la cybercriminalité. Et la situation ne risque pas de s'arranger pour l'OS, dont des failles existantes mais non déclarées pourront être vendues à des prix élevés par les pirates après le 8 avril 2014, car ces derniers auront l'assurance que Microsoft ne colmatera plus les brèches.

Avec cette enquête et ces déclarations, Microsoft cherche à convaincre les utilisateurs de Windows XP de mettre leur machine à jour. Une première, selon Michael Cherry, analyste chez Directions on Microsoft. « C'est la première fois que Microsoft doit mettre les pieds dans le plat » explique-t-il à PC World. « Avant Windows XP, il y avait toujours suffisamment de changements dans le système d'exploitation et le matériel associé pour inciter les gens à passer à un PC plus récent et à un nouveau Windows. Avec XP, ça n'a pas eu lieu. C'est la première fois qu'un changement de matériel n'était pas nécessaire. XP a été l'un des premiers Windows « suffisant » pour les utilisateurs. Donc ça ne s'est pas déroulé comme avant. »

Il faut également admettre que passer de Windows XP à Windows 8 a de quoi dérouter n'importe quel utilisateur de l'OS âgé de 12 ans. Reste à savoir si la crainte de voir son ordinateur surinfecté de malwares sera plus forte que celle de devoir tout réapprendre sur un nouveau système d'exploitation. NetMarketShare souligne qu'en octobre 2013, 31,24% des machines à travers le monde étaient encore dotées de Windows XP.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Windows XP

scroll top