Mozilla tente de responsabiliser YouTube sur la transparence des suggestions de contenus

Benoît Théry Contributeur
16 octobre 2019 à 11h51
0
Youtube Regrets Mozilla
© Mozilla

La fondation Mozilla a lancé, via son navigateur Firefox, une campagne intitulée YouTube Regrets, qui raconte les histoires de personnes ayant visionné des contenus sensibles auxquels elles ne s'attendaient pas.

Mozilla s'adresse au propriétaire de YouTube, Google, invitant le groupe à plus de transparence concernant les suggestions de contenus sur la plateforme.

« Vous avez des regrets sur YouTube ? »

Sur la page dédiée à la campagne, le texte rouge est sans ambiguïté : « Vous avez des regrets sur YouTube ? Des milliers de personnes en ont. Elles nous ont raconté sur quelles vidéos elles avaient regretté avoir cliqué, et qui les ont envoyées dans un cercle vicieux de recommandations non désirées dont elles ne savaient pas sortir. Demandons à YouTube de faire des recommandations de façon responsable. Plus de regrets ! »

La page liste ensuite des témoignages d'utilisateurs de YouTube. L'un d'eux raconte : « J'aime regarder des vidéos de sports équestres ou d'information sur les chevaux. YouTube m'envoie constamment des vidéos montrant leur reproduction, ce qui n'est pas du tout mon centre d'intérêt. Personne n'a jamais visionné de contenu pornographique sur mon ordinateur : recevoir cela me bouleverse et me dérange ». Une autre personne relate : « Auparavant, je cherchais des vidéos sur les vikings et le paganisme nordique. On m'a recommandé des vidéos faisant l'apologie du racisme et de la suprématie blanche ! ».

Appel à la transparence

Pour Guillaume Chaslot, membre de l'association à but non lucratif Mozilla et ancien ingénieur chez YouTube, la campagne est un appel à la transparence envers Google : « Le problème, c'est que l'on ne sait pas ce qui se passe sur YouTube », a-t-il déclaré. « Nous voyons bien qu'il y a des défauts, mais nous ne savons pas si le problème vient des gens, qui sont d'abord des humains, ou s'il vient des algorithmes ».

Pour un porte-parole de YouTube, les revendications de Mozilla ne sont pas clairement établies : « Même si nous souhaitons davantage de recherches sur ce sujet, nous n'avons pas vu les vidéos, les captures d'écran ou les données en question. Nous ne pouvons donc pas examiner correctement ces revendications ».

La société affirme également travailler sur le sujet : en juin, YouTube a annoncé déployer un outil permettant de masquer les recommandations provenant de chaînes non désirées. Cette option a d'abord concerné les appareils Android.

Le porte-parole a ajouté : « Nous avons réalisé plus de 30 modifications concernant les recommandations depuis le début de l'année, ce qui a réduit de 50 % le temps de visionnage de contenus sensibles ou de désinformation aux Etats-Unis ». Mais Ashley Boyd, vice-présidente de Mozilla et en charge de la campagne, rappelle que ce chiffre de 50 % illustre le défaut de transparence : pour elle, ce genre de données devant être systématiquement vérifié par des organismes indépendants.

Source : CNet
Modifié le 16/10/2019 à 11h51
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top