Encoder ses vidéos pour smartphone, baladeur ou console

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
29 septembre 2010 à 17h37
0

iPodME et Video Monkey: le plus simple pour les utilisateurs d'iPod ou d'iPhone

Si vous utilisez un iPod compatible vidéo, les choix en matière d'encodage sont plus que limités, et d'autant plus s'il ne s'agit ni d'un iPhone 4, ni d'un iPod touch 4G. Auquel cas l'outil le plus simple et le plus efficace sera sans aucun doute iPodME. Ce petit outil de conversion est entièrement portable (il tient sur un seul petit exécutable), et propose des options des plus limitées. Vous pourrez ainsi choisir votre résolution entre 320x240 (résolution native d'un iPod Classic ou Nano), 480x320 (résolution native d'un iPhone ou iPod touch « pré 4G ») et 640x480 (résolution maximale prise en charge par ces appareils, avec downscaling naturellement). Différents réglages sont disponibles selon que vous privilégiez la taille ou la qualité. Le logiciel gère, comme tous les outils présentés ici, l'encodage d'une file d'attente de vidéos.

0190000003592910-photo-ipodme.jpg


Du côté de Mac OS X, ce rôle est tenu par VideoMonkey, un convertisseur largement inspiré de feu VisualHub/iSquint, et qui prétend prendre sa suite. Un pari plutôt réussi au premier abord puisque l'application reprend la simplicité d'utilisation de son modèle : des présélections pour les différents types d'iPod, un curseur pour gérer la qualité, et quelques options à cocher ou décocher, notamment pour activer ou non l'encodage en H264, ou l'exportation vers iTunes. Les néophytes apprécieront particulièrement l'accent mis sur le côté pratique : plutôt que de proposer différentes résolutions, le choix est par exemple donné entre une optimisation pour l'écran de l'iPod ou pour une TV. Il faut en revanche préciser que le logiciel est encore en version bêta : des profils d'encodage pour Xbox 360 ou PS3 sont prévus mais actuellement inactifs, et nous avons subi quelques plantages occasionnels. Un logiciel prometteur, donc, par sa simplicité, mais en attendant une version finale plus stable, on lui préfèrera peut être Handbrake.

0190000003592986-photo-videomonkey.jpg


SUPER : pour des réglages plus avancés

Voilà pour l'utilisateur lambda, mais si vous avez besoin de réglages plus spécifiques pour encoder vos vidéos, vous devrez vous tourner vers des logiciels un peu plus complexes. Deux outils viennent à l'esprit. Le premier est SUPER. L'interface de ce logiciel gratuit ne paie franchement pas de mine, mais permet, en un écran, de centraliser à peu près tous les réglages dont on peut avoir besoin, en partant de 3 étapes : le choix du conteneur (le format de fichier de la vidéo), le choix du codec vidéo, et le choix du codec audio, sachant que pour les deux dernières étapes, seuls les réglages utilisables avec le conteneur choisi sont proposés.

0190000003592914-photo-super-interface.jpg


Des réglages avancés sont alors proposés pour le codec vidéo et audio : choix de la résolution, du ratio, du framerate, du débit, ou encore fréquence d'échantillonnage pour l'audio. Il ne reste qu'à choisir le ou les fichiers à encoder. L'intérêt de SUPER par rapport à des logiciels plus simples d'accès, mais peut être moins exhaustifs réside dans les possibilités d'encodage quasiment infinies. Le logiciel s'adresse ainsi à l'utilisateur qui sait précisément dans quel format et avec quels codecs réaliser son encodage. Le logiciel pourra donc convenir à n'importe quel type d'appareil mobile.



QuickMedia Converter HD : convertir pour tous les appareils, simplement

Si l'interface de Super vous déconcerte, mais que vous souhaitez malgré tout convertir des vidéos dans divers formats, on peut utiliser le très bon Quick Media Converter HD. L'intérêt de cette application est de proposer un mode « Easy » basé sur des pré-réglages identifiés par des icônes (DivX, Flash, iPhone, PSP, PS3, Wii...). Pour chaque type de périphérique, plusieurs « sous profils » sont proposés selon la résolution que vous souhaitez obtenir. Difficile de faire plus simple !

0190000003592912-photo-quickmediaconverter.jpg


En plus de ce mode Easy, un mode Expert permet de régler soi-même les divers paramètres tels que le codec, le ratio, le recadrage ou encore les sous-titres. On trouve alors une interface plus proche de ce que propose MediaCoder ou SUPER, pour les utilisateurs aux besoins plus spécifiques. Enfin, on trouvera un mode HD permettant de convertir directement ses vidéos vers des formats tels que le MKV ou l'AVC1. Malgré quelques plantages inexplicables sur l'une de nos configurations de test, Quick Media Converter fait son travail correctement, même si on le recommandera plus pour son mode basé sur les profils que sur son mode expert à l'interface pour le coup aussi complexe que celle de MediaCoder.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
scroll top