Smartphones Android : optimiser pour mieux régner

Par
Le 07 mai 2014
 0

Batterie : les réglages pour booster l'autonomie


Dernier critère, et non des moindres, l'autonomie du smartphone. Les téléphones intelligents de nos jours savent faire une multitude de choses, mais ça leur demande beaucoup d'énergie. Sur ce point, les constructeurs tardent (ou rechignent ?) à proposer de réelles innovations. Toutefois, entre quelques réglages judicieux, des règles de bonne conduite et une modération des usages, on parvient à fortement doper l'endurance de sa batterie. Nous avons pris pour cobaye un Nexus 5 : l'autonomie varie d'après nos différents sets de réglages d'une grosse vingtaine d'heures à plus de 55 h, avec des usages pourtant équivalents ! Avant de rentrer dans le détail, notez bien ces deux aspects :

1) la plupart des réglages et bonnes pratiques listés plus bas ont leurs équivalents sur toutes les plateformes, dont iOS et Windows Phone ;

2) l'objectif n'est pas de transformer un smartphone en « dumbphone », en désactivant toutes les fonctionnalités qui font de lui ce qu'il est. Libre à chacun de piocher ce qui, dans les éléments qui vont suivre, peut être mis en œuvre sans pénaliser son usage, ou pas.

07343874-photo-autonomie-nexus-5-diff-rents-r-glages.jpg
Mesures d'autonomie sur un Nexus 5 en usage réel, selon deux types de réglages différents


Par ailleurs, certains appareils ont déjà un mode d'économie d'énergie concocté par le constructeur. Il peut déjà appliquer une bonne partie des optimisations proposées ci-dessous. A chacun de jauger, et de voir là où il peut encore grignoter de l'endurance.

Les réglages : la check-list qui sauve


Sur Nexus 5, un smartphone rappelons-le en version Android 4.4.2 d'origine (sans surcouche tierce aucune), la liste des réglages à mettre en œuvre pour préserver de l'autonomie est déjà assez longue.

  • 1) Passer son téléphone en ART (Android RunTime) au lieu d'utiliser le moteur d'exécution par défaut, nommé Dalvik (dans les options développeurs, qu'il faut activer en tapotant x fois la touche Numéro de build au sein du menu A propos du téléphone) ;

0000015e07343912-photo-dalvik-ou-art.jpg

  • 2) Désactiver les animations, laisser 0,5X pour l'Echelle durée animation (dans les Options développeurs également). Elles sollicitent le processeur graphique pour quelque chose qui n'est pas utile, seulement esthétique. Et ce faisant, l'interface apparaît nettement plus rapide ;

0000015e07343902-photo-animations-fen-tres-1.jpg
0000015e07343900-photo-animations-fen-tre-2.jpg

  • 3) Désactiver Google Now et Ok Google (dans les options de Google Now). Cette dernière option écoute les micros en permanence, à l'affût des paroles « Ok Google » que pourrait prononcer l'utilisateur ;

0000015e07343914-photo-google-now.jpg
0000015e07343916-photo-google-ok-google-1.jpg
0000015e07343918-photo-google-ok-google-2.jpg

  • 4) Régler la luminosité de l'écran manuellement, sur une position faible. En mode automatique, le Nexus 5 rétro-éclaire souvent plus que nécessaire et la cellule qui mesure la lumière ambiante consomme elle aussi de l'énergie. L'écran est un des postes de consommation les plus importants de l'appareil ;

0000015e07343924-photo-luminosit.jpg

  • 5) Passer en 3G au lieu de 4G réglée par défaut, si pas de forfait 4G à disposition (section Sans fil et réseaux --> Plus... --> Réseaux mobiles) ;

0000015e07343898-photo-4g-ou-3g.jpg

  • 6) Désactiver NFC et Bluetooth si ces connectivités ne sont pas utilisées. Le Bluetooth n'est pas activé de base mais le NFC si. Et on a tendance, quand on utilise un périphérique Bluetooth, à oublier d'arrêter la connectivité après usage ;

0000015e07343928-photo-nfc-off.jpg
0000015e07343904-photo-bluetooth-off.jpg

  • 7) Désactiver le retour haptique (les vibrations au contact des touches) et les différents sons (numérotation, verrouillage, touches). L'entourage apprécie et on économise un peu d'énergie. Il n'est pas question en revanche de baisser le volume des sonneries, déjà pas bien violent à fond ;

0000015e07343934-photo-sons.jpg

  • 8) Désactiver le voyant lumineux de notification. C'est du gagne-petit, mais on cherche à optimiser. Il est également possible de diminuer la veille à 15 s (30 s de base), mais attention, c'est très court 15 s ;

0000015e07343936-photo-voyant-de-notif.jpg

  • 9) Désactiver les synchronisations d'emails ou les retarder au maximum (toutes les heures sur le client de base). Dans le(s) compte(s) Google, décocher les options inutiles de synchronisation (celles de services non utilisés). Comme la chose n'est pas claire, sachez que Google+ Photos concerne la sauvegarde des photos que vous prenez avec votre téléphone vers votre compte Google+, tandis que Google Photos sert, lui, à rapatrier les photos de vos anciens comptes Picasa vers l'application Photos du Nexus 5 ;

0000015e07343908-photo-comptes-gmail1.jpg
0000015e07343906-photo-comptes-exchange.jpg

  • 10) Désactiver les notifications des différentes applications (Facebook, Twitter, etc.). A la place, on va régulièrement consulter ses réseaux sociaux, de façon manuelle ;

0000015e07343930-photo-notif-facebook.jpg
0000015e07343932-photo-notif-twitter.jpg

  • 11) Désactiver la recherche du Wi-Fi toujours disponible. L'option maintient la recherche des réseaux Wi-Fi en permanence, même si le module est désactivé. Il faut aller dans les options avancées du menu Wi-Fi ;

0000015e07343938-photo-wi-fi-options-avanc-es-1.jpg
0000015e07343940-photo-wi-fi-options-avanc-es-2.jpg

  • 12) Désactiver les services d'impression Cloud Google et HP s'ils ne sont d'aucune utilité.

0000015e07343920-photo-impression-cloud.jpg

A ces 12 points, nous pourrions éventuellement en ajouter un treizième (ça ne porte pas malheur), à savoir le fait de passer la localisation en mode économie d'énergie (et de désactiver la mise à jour de la position de Google dans le même menu). Mais là, on perd en précision de localisation donc c'est à double tranchant en termes d'usage... Dans nos configurations de test, nous n'avons pas touché à ce réglage.

0000015e07343922-photo-localisation.jpg
0000015e07343926-photo-mise-jour-de-la-position.jpg

Voici nos deux scenarii, d'un mode consommateur d'énergie et d'un mode optimisé, expérimentés dans les deux cas sur des jours travaillés. L'usage qui est fait du smartphone est de type intermédiaire dirons-nous : quelques appels courts, consultation des emails, surf sur le Web, un peu de Google Maps pour la forme, réseaux sociaux, écoute musicale sur l'heure quotidienne de trajet, prise de photos, streaming en Wi-Fi sur un système Sonos le soir... Un peu de tout, de manière régulière dans la journée, mais pas de façon intensive non plus. Dans tous les cas, le téléphone est placé en mode avion la nuit. L'application Battery Log tourne en fond pour noter, telle un greffier, toutes les variations de niveau de batterie. Chaque scénario a été reproduit deux fois.

0000015e07343638-photo-battery-log.jpg


00a0000007343910-photo-comptes-gmail2.jpg
Pour le premier mode, tout est laissé par défaut, notamment la luminosité en automatique. Nous avons configuré trois comptes Gmail (dont un est principalement utilisé) ainsi qu'un compte Exchange (via le client natif, réglé en push mail). Les trois comptes Gmail sont synchronisés, le plus utilisé des trois a également toutes ses options de cochées (Agenda, Chrome, Contacts, Données d'applis, Drive, Google+ Photos, etc.), les deux autres n'ont que leurs emails qui sont synchronisés. Sur l'application Gmail, on n'a pas le choix, c'est du push. Sont également actives trois autres applications : Facebook, Twitter et Le Monde.

Pour le second mode, nous avons appliqué les 12 commandements. La luminosité de l'écran est réglée sur un niveau assez bas mais pas au minimum (remise en automatique en extérieur, le but c'est quand même de voir son écran), la synchronisation du compte Exchange est repoussée à toutes les heures, la synchronisation des comptes Gmail est désactivée (mais tous les items importants du compte de référence du smartphone - contacts, agenda, drive, photos, etc. - sont maintenus). Les notifications des réseaux sociaux et de l'application Le Monde sont aussi stoppées.

00c8000007344956-photo-android-art.jpg
Concernant le moteur d'exécution, Dalvik ou ART, le gain est plus théorique qu'autre chose. En quelques mots, le moteur d'exécution c'est le système logiciel qui va permettre l'exécution des applications par différents types de processeurs. Une machine virtuelle qui va faire l'interprète entre l'application et le matériel, en apportant toutes les clés nécessaires (codes, données, règles, etc.). Quand l'appareil est paramétré en Dalvik, chaque application doit être compilée pour transmettre ses instructions au processeur juste au moment de son utilisation. En ART, l'ensemble des applications est compilée en amont : elles occupent plus d'espace de stockage mais encombrent moins le processeur et la mémoire vive à chaque exécution, et épargnent donc potentiellement un peu d'autonomie. Le gain serait de l'ordre de 4 % sur un Battery Benchmark, avec un Nexus 5 sous Android 4.4.2, d'après certaines sources. Notez que seuls les modèles de smartphone tournant sous Android 4.4 et plus ont accès à ce mode ART, qui est pressenti comme étant le futur remplaçant de Dalvik.

Bonnes pratiques et modération


0082000007344970-photo-mode-avion.jpg
En plus des paramétrages spécifiques, un ensemble de bonnes pratiques peut arrondir les fins de cycles. Comme faire un ménage régulier dans les tâches de fond, privilégier le Wi-Fi à la 3G/4G lorsqu'il y a besoin de télécharger des données (mais bien désactiver le Wi-Fi lorsqu'aucune data n'est exigée), mettre son téléphone en mode avion ou l'éteindre la nuit (attention, éteint il n'y a plus d'alarme) ou encore limiter l'usage des widgets aux plus importants. Enfin, nous revenons à notre point 10 ci-dessus puisqu'il relève également de la modération : toutes les applications qui vont pousser automatiquement leurs notifications sont consommatrices d'énergie. Elles sont plus nombreuses qu'on ne le pense. Veillez donc à bien farfouiller dans les différentes options de chaque application pour voir si elle propose ou non du push. La modération doit être intelligente : vous pouvez maintenir certaines notifications tout en en laissant d'autres activées.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Smartphone Android

scroll top