Kazam Thunder Q4.5 : un smartphone low cost mais pas au rabais

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
20 février 2014 à 18h36
0
Nouvel entrant sur le marché des smartphones low cost, l'anglo-chinois Kazam arrive avec un certain sens du design, des caractéristiques techniques alléchantes, et la promesse d'un service après vente différenciant. Le Kazam Thunder Q4.5 est le fleuron de cette gamme qui fait son entrée en France. Se montre-t-il à la hauteur ?

Design : Plutôt élégant pour un low cost[/anchor]

Kazam a été fondée par deux anciens cadres de HTC, et sans comparer leurs smartphones à ceux du taïwanais, on note que l'entreprise semble vouloir se démarquer par l'élégance de ses téléphones.



Le Thunder n'utilise pas des matériaux haut de gamme, mais il présente une finition assez réussie pour un smartphone vendu à 169 euros. Les lignes sont fines, la prise en main agréable, et surtout, l'écran occupe un espace bien mieux optimisé que sur des modèles bas de gamme de Wiko, Archos ou Alcatel One Touch. Et pour ceux qui auraient peur de le briser, Kazam annonce le remplacement gratuit de l'affichage, un service qu'il faudra évidemment apprécier sur le long terme.



Le dos amovible est recouvert d'un revêtement soft touch. Il révèle de manière assez classique une batterie, elle aussi amovible, deux slots SIM et un slot Micro SD : le standard sur ce type de téléphone.

Composants : quadri cœurs et écran LCD IPS[/anchor]

Plutôt réussi sur la partie design, le Kazam Thunder fait également bonne impression sur ses composants. Comme souvent dans cette gamme de prix, c'est un processeur Mediatek que l'on retrouve à l'intérieur du smartphone, mais le MT6582 est un processeur quadri-cœurs, et ça fait toute la différence. La partie graphique est assurée par un Mali 400MP, et les cœurs processeurs sont des Cortex A7, censés consommer moins que le Cortex A9.

00FA000007179618-photo-kazam-thunder-capture.jpg
00FA000007179620-photo-kazam-thunder-capture.jpg


Kazam a également fait un effort sur l'écran en optant pour une dalle LCD IPS. On aurait encore préféré du 720p, mais on se limite à une définition de 854 x 480 pixels. C'est peu pour 4,5 pouces, mais les polices conservent une assez bonne lisibilité, et les angles de vision, sans être parfaits, sont suffisamment larges. En revanche, l'écran a tendance à scintiller, ce qui peut s'avérer un peu désagréable.

Parmi les bonnes surprises, on appréciera la présence d'1 Go de mémoire vive : ça peut paraître chiche aujourd'hui, mais c'est tout de même plus que les 512 Mo qu'on trouve encore en entrée de gamme. En revanche, pas de cadeau sur le stockage interne : 4 Go, extensibles via une carte Micro SD, qui s'avèrera ici indispensable pour utiliser le Thunder dans des conditions acceptables.

Si Kazam a récemment annoncé un Thunder compatible 4G, le présent modèle est limité à la 3G. La puce GPS nous a semblé parfaitement fonctionnelle, sans problème de fix constaté.

A l'usage : low cost mais pas cheap[/anchor]

Dans la catégorie des smartphones à bon marché, l'expérience utilisateur du Kazam Thunder est plus proche d'un Wiko Darfkull ou du Alcatel One Touch Idol X que d'un Archos Titanium. L'interface est parfaitement fluide, la navigation Web profite du gigaoctet de mémoire vive qui améliore nettement le chargement des pages, et la qualité de l'écran très appréciable, notamment pour la lecture.

00FA000007179608-photo-kazam-thunder-capture.jpg
00FA000007179614-photo-kazam-thunder-capture.jpg


Autre bonne surprise : le smartphone est suffisamment véloce pour exécuter des jeux assez gourmands en ressources de manière relativement fluide. Real Racing 3, souvent sans pitié pour les modèles low cost, est tout à fait jouable. Aucun problème non plus pour lire des vidéos HD... A part un écran qui a visiblement tendance à faire descendre la batterie assez rapidement.

01F4000007179630-photo-kazam-thunder-capture.jpg


Si vous prévoyez de jouer avec votre Kazam Thunder, en revanche, l'achat d'une carte Micro SD sera indispensable. De nombreux jeux nécessitent plusieurs centaines de Mo de téléchargement supplémentaires, et la mémoire interne sera vite saturée.

01F4000007179628-photo-kazam-thunder-capture.jpg


La dernière bonne surprise pourrait bien venir de la fonctionnalité de support technique du smartphone : une application permet à un technicien du service client de prendre la main sur votre smartphone, via la technologie de LogMeIn. Une bonne initiative qui rappelle celle d'Amazon pour sa Kindle Fire HDX aux Etats Unis. Malheureusement, nous n'avons pas pu tester le service, pas encore ouvert à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Un mot sur la téléphonie : la réception comme l'émission d'appels ne nous a pas semblé souffrir de problème particulier, et notre interlocuteur nous est apparu tout à fait audible. Le smartphone étant équipé de deux slots SIM, on peut jongler entre une carte professionnelle et personnelle, par exemple, et sélectionner laquelle utiliser pour les données, notamment.

00FA000007179622-photo-kazam-thunder-capture.jpg
00FA000007179624-photo-kazam-thunder-capture.jpg


Photo et vidéo[/anchor]

Le Kazam Thunder est équipé d'un appareil photo 8 Mégapixels aux caractéristiques un peu plus évoluées que celles d'autres smartphones d'entrée de gamme. La lentille est plus grand-angulaire que la moyenne, et le capteur permet de monter jusqu'à 800 ISO.

0258000007179714-photo-kazam-thunder-photo-scene.jpg

012C000007179716-photo-kazam-thunder-photo-scene-detail-1.jpg
012C000007179720-photo-kazam-thunder-photo-scene-detail-2.jpg


Les images produites sont tout à fait correctes, mais souffrent tout de même de quelques défauts. Dans les points positifs, on notera un bon niveau de détail. En revanche, le bruit est présent dès 100 ISO et la balance des blancs est un peu trop chaude à cette valeur. Elle s'améliore à 400 ou 800 ISO.

012C000007179722-photo-kazam-thunder-photo-scene-detail-2-800-iso.jpg
012C000007179718-photo-kazam-thunder-photo-scene-detail-1-800-iso.jpg


Les vidéos 1080p sont de bonne qualité, et bénéficient d'une stabilisation électronique. On regrette tout de même l'absence d'autofocus, forçant l'utilisateur à tapoter la zone de l'image à mettre au point, et ce avec une réactivité parfois problématique.



Performances[/anchor]

Par rapport à d'autres smartphones low cost, certes un peu moins chers, le Kazam Thunder se distingue par un processeur quadri cœurs. Il n'est donc pas étonnant de le voir côtoyer les meilleurs modèles en dessous de 300 euros, voire des haut de gamme de 2012.

Benchmark : 324-3682


C'est particulièrement visible sur les tests graphiques, dont les résultats confirment ce qu'on avait pu observer sur de gros jeux comme Real Racing 3 : le Kazam Thunder est capable de faire tourner la démo Ice Storm de manière fluide, là où un Wiko Iggy ou un Alcatel OneTouch Pop C5 sera beaucoup plus saccadé.

Benchmark : 324-3692


Autonomie[/anchor]

Pour évaluer l'autonomie en vidéo du Kazam Thunder Q4.5, nous lisons une vidéo en H.264 720p avec le lecteur par défaut, jusqu'à extinction de la batterie. L'écran est à son réglage maximal, le son à 50%, le Wi-Fi activé et le Bluetooth désactivé.

Benchmark : 324-3688


L'écran IPS du Kazam Thunder semble mettre à mal l'autonomie dès qu'on l'utilise de manière intensive. On reste loin des 3 heures du Wiko Iggy, mais il ne fait pas beaucoup mieux que la plupart des smartphones dans sa gamme de prix.

Conclusion[/anchor]

000000C807180288-photo-kazam-thunder-q4-5.jpg
Le Kazam Thunder Q4.5 est une bonne surprise : c'est indéniablement un des meilleurs smartphones disponibles pour ce prix, signé par un constructeur encore méconnu en France. Le design du Thunder n'a rien d'éblouissant, mais il est considérablement plus fin et élégant que la plupart de ses concurrents dans cette gamme de prix. Ce sont surtout les composants qui le distinguent : processeur quadri coeurs, écran IPS, même s'il n'est pas Full HD ou même 720p, appareil photo 8 mégapixels affichant des performances correctes, il n'a pas grand chose à envier à un Alcatel One Touch Idol X ou un Wiko Darkfull, qui se trouvent à près de 100 euros de plus.

On lui reprochera tout de même de souffrir de quelques défauts inhérents à sa gamme de prix, notamment sa capacité de stockage interne. On peut heureusement l'étendre via le slot Micro SD, mais 4 Go dont seuls 2 sont vraiment libres, c'est trop peu. Kazam se rattrape sur la mémoire vive : 1 Go, ça permet de gagner en confort, notamment sur le Web. On attendra de juger en pratique, mais le support à distance et le remplacement de l'écran prévus par la garantie peuvent peser dans la balance. En définitive, un des meilleurs choix que l'on peut faire à ce prix.

Kazam Thunder Q4.5

6

Les plus

  • Ecran IPS de qualité
  • Bonne finition
  • Processeur quadri-coeurs
  • Garantie intéressante

Les moins

  • Stockage interne limité
  • Autonomie perfectible

Fonctionnalités8

Finition7

Ergonomie7

Autonomie6

Performances8

Modifié le 17/09/2018 à 10h52
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top