San Francisco bannit les cigarettes électroniques

27 juin 2019 à 11h21
0
01F4000006990007-photo-s-lection-de-produits-contenant-de-la-nicotine-au-sommet-de-l-e-cigarette-londres-le-12-novembre-2013.jpg

La ville californienne est la première grande ville américaine à interdire la fabrication et la vente de cigarettes électroniques.

San Francisco a interdit la vente des cigarettes électroniques sur son territoire afin de lutter contre la hausse du vapotage chez les plus jeunes. L'ordonnance a été adoptée par les onze membres du Conseil municipal.

Préserver la jeunesse des ravages de la nicotine

Selon les dernières études, le nombre de jeunes Américains qui utilisent des cigarettes électroniques a augmenté de 78 % en 2018, entraînant des « conséquences significatives sur la santé publique ».

La proportion de vapoteurs est ainsi passée de 1,5 % à 20,8 % chez les lycéens entre 2011 et 2018, alors que dans le même temps, le nombre de fumeurs baissait aux États-Unis, passant de 21,87 % à 13,9 %. Les collégiens seraient eux environ 5 % à vapoter en 2018.

Juul, leader du marché et cible des autorités sanitaires

Juul, leader du marché de la e-cigarette aux États-Unis dont le siège social se trouve à San Francisco, est particulièrement critiqué par les autorités sanitaires. Ces dernières reprochent à l'entreprise d'utiliser un pourcentage élevé de nicotine dans ses produits et d'adopter une politique marketing agressive en ciblant les jeunes. Le succès de l'entreprise est notamment dû à la forme de ses produits, de la taille d'une clé USB, et aux différents parfums proposés. Entre 2017 et 2018, les ventes de Juul ont été multipliées par huit et la startup a bénéficié, quelques mois après sa création, de 12,8 milliards de dollars investis par Altria, fabricant de Marlboro, qui possède ainsi 35 % de l'entreprise.

Juul s'est défendu dans un communiqué transmis à l'AFP : « Nous avons déjà mis en œuvre les mesures les plus énergiques dans l'industrie pour empêcher nos produits de tomber dans les mains des mineurs et nous allons continuer ».

Désormais, les cigarettes électroniques qui n'auront pas obtenu l'autorisation de la FDA, l'agence sanitaire fédérale américaine, ne pourront plus être vendues à San Francisco. À ce jour, aucune cigarette électronique n'a encore été approuvée par l'agence.

Source : The Verge
Modifié le 28/06/2019 à 11h45
28
23
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Le Raspberry Pi 4 peut désormais booter via USB
scroll top