Publicité : Google penserait à remplacer les cookies tiers par un identifiant anonyme

La firme américaine travaillerait à un nouveau moyen pouvant faire office d'identifiant anonyme capable néanmoins d'être utilisé à des fins publicitaires. Baptisé AdID, ce système dont la conception est prêtée à Google pourrait remplacer ou service d'alternative aux cookies tiers.

00FA000005672612-photo-google.jpg
Google pourrait rebattre les cartes du marché publicitaire en ligne. Selon USA Today, la firme envisagerait de promouvoir un nouvel identifiant permettant d'être utilisé en matière de publicité en ligne. Baptisé AdID, cet élément est censé remplacer les cookies publicitaires, utilisés pour cibler les habitudes des internautes.

La firme américaine n'a pas confirmé ces dires mais une source interne a précisé que cet AdID est censé satisfaire non seulement les régies puisqu'elles bénéficieront de données quant à la navigation mais également les organismes agissant pour la protection des données personnelles puisque le tout sera rendu anonyme par Google.

Aussi, les partenaires pouvant utiliser l'AdID pourraient devoir accepter certaines règles octroyant davantage de protections aux utilisateurs quant au respect de leur vie privée en ligne.

Pour rappel, un cookie est un petit fichier enregistré sur un poste lorsqu'un internaute consulte un site internet. Ce document permet alors de recueillir des informations et des données comportementales, notamment sur ses habitudes de navigation et donc sur ses besoins, ses centres d'intérêts, ses souhaits. Si les cookies « traditionnels » sont ainsi collectés par l'éditeur du navigateur, les cookies tiers émanent, pour leur part, d'entités chargées de recueillir des informations sur ces activités. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour du contenu publicitaire.

Comment remettre de l'huile sur le dossier chaud des cookies tiers ?

Le dossier est particulièrement épineux. Le dernier épisode en date de l'opposition entre les éditeurs de navigateurs et les représentants de la publicité est survenu en mars dernier lorsque Mozilla a décidé de procéder, via un programme dédié à ses développeurs, au blocage par défaut des cookies tiers dans son navigateur.

Il est par la suite revenu sur sa position en signant un partenariat avec le centre Internet de l'Université Stanford. L'objectif de ce Cookie Clearinghouse était alors d'établir des listes blanches et noires de plateformes devant ou non être bloquées.

De son côté, Google pourrait jouer sa partie plus finement puisque l'AdID pourrait être réglé par l'utilisateur et les paramètres pourraient même être effacés chaque année de manière automatique. Enfin, une même personne pourrait être en mesure de créer plusieurs AdID afin de dissocier sa navigation à caractère privée de celle utilisable pour des visées commerciales.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

GeForce RTX 3050 et 3050 Ti : Lenovo tease vitesses d'horloge et TGP des futures cartes
HTC Vive Air : le futur casque VR d'HTC sera tourné vers les sportifs
VPN : quel est le meilleur VPN en avril 2021 ?
Vous pouvez ranger vos amis Steam par catégories et les mettre en favoris
NVIDIA dépose un brevet chargeant l'IA de générer du retour haptique en jeu
Quanta, fournisseur d'Apple, HP et Google, victime d'un ransomware à 50 millions de dollars
Days Gone : après le rejet d’une suite par Sony, les fans lancent une pétition
Facebook veut que vous sachiez que tout le monde pille et amasse vos données, et que c'est normal
Test Synology DS420+ : un NAS 4 baies polyvalent, hélas un peu cher pour la maison
Amazon achète 9 lanceurs Atlas V pour mettre en orbite une flopée de satellites
Haut de page