Nintendo voit l'Arabie saoudite grimper dans son capital : quel est son intérêt ?

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 12 janvier 2023 à 10h30
Logo Nintendo, ici dans la boutique située à New-York © Alexandre Boero pour Clubic
Logo Nintendo, ici dans la boutique située à New-York © Alexandre Boero pour Clubic

Quelques mois après son entrée au capital de Nintendo, le fonds souverain saoudien (PIF) a légèrement augmenté sa participation dans la firme japonaise.

L'agence Reuters nous apprend ce jeudi que le fonds d'investissement public d'Arabie saoudite (Public Investment Fund ou PIF) a porté sa participation dans la société Nintendo à 6 %. Le fonds souverain saoudien avait déjà acquis 5,01 % du capital de la firme de Kyoto en mai dernier, officiellement à des fins d'investissement.

Nintendo, un investissement comme un autre pour le PIF saoudien ?

Avec cette montée au capital, le PIF passe devant la banque d'investissement américaine JPMorgan Chase. À ce stade, les parts détenues par le fonds souverain saoudien ne lui donne pas d'influence particulière sur les décisions prises au sein de Nintendo. Il ne voit ici, pour l'instant, qu'un investissement particulièrement juteux comme un autre.

Cette hausse de l'investissement dans l'entreprise Nintendo confirme en tout cas l'intérêt du PIF pour les sociétés de jeux vidéo. Le fonds, présidé par le prince héritier Mohammed bin Salman, possède également des parts dans les entreprises Capcom, Nexon et Koei Tecmo, toutes trois sous pavillon japonais par ailleurs.

Les investisseurs de Nintendo semblent avoir néanmoins moyennement accueilli la nouvelle. Ce jeudi 12 janvier, l'action de Nintendo est en baisse de 1,8 %.

Source : Reuters

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (7)
dredd

L’argent n’a pas d’odeurs même quand il pue le sang et poudre.

Shinpachi

C’est fini le temps où Nintendo était une entreprise familiale qui ne voulait pas d’investisseurs étrangers

SPH

Super Mario en turban, ça pourrait être cool :hugs:

TotO

Ce n’est pas la première fois.

Orko

Ils semblent préparer l’après pétrole, ils s’y prennent peut-être un peu tard, mais bon, il vaut mieux tard que jamais.

noahm95

Dommage que les medias occidentaux vehiculent et entretiennent systématiquement des à prioris negatifs sur l’Arabie au point que les gens sont conditionnés pour etre suspicieux vis à vis de tout ce qui a trait à ce pays (meme si ce n’est pas un pays parfait mais il y a du progrès). MBS est tout simplement un grand fan de jeux vidéo. Il a été biberonné aux jeux nintendo et Sony pendant son enfance. Et meme adulte, il a déjà avoué etre un gamer passionné… Cela explique probablement la participation dans plusieurs entreprises de jeux video.

dredd

L’après pétrole au niveau économique mais surtout au niveau influence et soft power. Quand le pays sera impliqué financièrement dans plein de piliers de l’économie des grandes puissance et qu’en plus il aura fait distiller pendant des années dans les têtes que « Saoud is beautiful », ils espèrenet alors que ce sera beacoup plus difficile de les mettre au ban des nations et donc ça leur laisse les coudées franche pour leur grands projets humanistes futurs. C’est un peu leur dissuasion atomique à eux.