Non, Microsoft ne planche pas (encore) sur EdgeOS pour concurrencer ChromeOS

14 juillet 2022 à 10h00
3
Microsoft edge banner #disc

Fausse joie pour les allergiques à Windows 11 : une alternative EdgeOS, ce ne sera pas pour tout de suite.

Sur Twitter, l’utilisateur FireCube, une source présentée comme plutôt fiable et bien renseignée quant aux projets de Microsoft, a publié une capture d’écran évocatrice accompagnée d’un message également explicite. La teneur de cette publication ? La volonté de la firme de Redmond de renommer son système d’exploitation Windows 11, pourtant lancé il y a moins d’un an, en « EdgeOS ». Accordons le bénéficie du doute à FireCube, qui a peut-être juste voulu faire une petite blague ; il s’agit en tout cas d’un faux grossier.

Pas la meilleure des contrefaçons

La capture évoque une prétendue bêta EdgeOS dans une fenêtre similaire à celle de « À propos de Windows » (que vous pouvez facilement afficher sur votre terminal en appuyant sur Windows + R, puis en saisissant « winver »).

Simplement, la contrefaçon est de mauvaise facture. Son auteur n’a pas pris la peine de changer « À propos de Windows » et le texte contient une erreur bien visible à la fin de la première ligne. Bref, ce n’est clairement pas l’œuvre d’un Frank Abagnale Jr. 2.0.

Edge, le mini OS bis de Microsoft

Si Microsoft n’a probablement pas l’intention de publier un EdgeOS dans un avenir proche, ses équipes s'évertuent toutefois à améliorer Edge avec des fonctionnalités qui le rapprochent d’un petit système d’exploitation.

Décidée à faire de Edge le « navigateur des gamers », l’entreprise a par exemple intégré la technologie Clarity Boost à Edge 103. Pour le jeu en streaming via le Xbox Game Pass (Xbox Cloud Gaming), cette fonctionnalité améliore la diffusion grâce à de l’upscaling spatial. Dans le même registre, évoquons un mode efficacité inspiré d’Opera GX. Comme son nom l’indique, ce mode met en veille les onglets lors du lancement d’un jeu afin d’optimiser les performances.

Ajoutez à cela la possibilité d'enregistrer des médias dans Collections ou encore l’intégration d’un outil d'édition permettant de modifier directement des photos trouvées sur le web, et vous avez un navigateur bien éloigné d’un simple client HTTP.

Microsoft Edge
  • Stable, rapide, facile à prendre en main
  • Environnement sécurisé (mises à jour automatiques et instantanées de la base Chromium)
  • Fonctionnalités à venir prometteuses (Drop, Secure Network)

Avec cette version d'Edge bâtie sur Chromium, Microsoft a su se relever de la tourmente Internet Explorer. Stable, sécurisé et accessible à tous, le navigateur allie prise en main intuitive et fonctionnalités avancées pour proposer une expérience utilisateur fluide et complète. On apprécie également sa très bonne intégration à l’écosystème Microsoft (Windows, Office 365, OneDrive, Teams, etc.) grâce au compte utilisateur.


Malgré ses qualités, Edge, tout comme Chrome qu’il espère un jour détrôner, se révèle catastrophique en matière de gestion de la vie privée. Car si l’on peut saluer des efforts de renforcement de la confidentialité (protection contre le suivi, mode de sécurité renforcée, SmartScreen), le navigateur n’en demeure pas moins un formidable outil de collecte d’informations personnelles qui, recoupées avec les données transmises par d’autres services Microsoft, permettent d’établir un profil détaillé des internautes, lucratif pour l’entreprise comme pour les annonceurs.

Avec cette version d'Edge bâtie sur Chromium, Microsoft a su se relever de la tourmente Internet Explorer. Stable, sécurisé et accessible à tous, le navigateur allie prise en main intuitive et fonctionnalités avancées pour proposer une expérience utilisateur fluide et complète. On apprécie également sa très bonne intégration à l’écosystème Microsoft (Windows, Office 365, OneDrive, Teams, etc.) grâce au compte utilisateur.


Malgré ses qualités, Edge, tout comme Chrome qu’il espère un jour détrôner, se révèle catastrophique en matière de gestion de la vie privée. Car si l’on peut saluer des efforts de renforcement de la confidentialité (protection contre le suivi, mode de sécurité renforcée, SmartScreen), le navigateur n’en demeure pas moins un formidable outil de collecte d’informations personnelles qui, recoupées avec les données transmises par d’autres services Microsoft, permettent d’établir un profil détaillé des internautes, lucratif pour l’entreprise comme pour les annonceurs.

Source : Neowin

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
JEdgarHoover
Microsoft, comme toutes multinationales, est « engluée » dans ses trillions. Ce n’est pas surprenant si elle achète des compagnies comme le commun des mortels change de sous-vêtements.<br /> Mais ces compagnies deviennent vite « statiques », à l’image de la « maison mère ».<br /> On attend que d’autres innovent, ensuite, on les achète. Et on recommence.
Bombing_Basta
À quoi servirait un « edge os » ?<br /> À quoi sert chrome os, qui achète ça, pourquoi ?
os2
@Bombing Basta<br /> a faire du traitement vidéo, bureautique… bref tout ceux qui veulent une machine avec 0 maintenance
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Twitter : Elon Musk obtient le droit de consulter les fichiers d'un ancien responsable
Transparency Series de Skullcandy, l'audio en neutralité carbone (avec des guillemets)
Ces écrans gamer d'Alienware sont TRÈS performants mais surtout... ils ont un porte-casque rétractable
Aux États-Unis, vous pouvez déjà précommander une carte graphique Intel Arc A380
Intel : le plus gros Core i9 Raptor Lake explose son prédécesseur de 60 % en décompression
Des employés de Microsoft ont publié des informations d'identification cruciales sur GitHub
Mini-LED et Alder Lake-P : MSI présente ses nouveaux portables Prestige
Avec ces 4 offres folles, vous trouverez forcément votre nouveau forfait mobile
Smartphone Samsung : le grand champion de l’autonomie n’est pas forcément celui auquel vous pensez
Ford teste une nouvelle technologie de feux avant révolutionnaire
Haut de page