Un processeur Intel Core i9-10850K apparaît en ligne

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
21 juillet 2020 à 11h15
0

Alors qu'il semblait devoir être réservé aux OEMs, le Core i9-10850K serait bien prévu pour une commercialisation au détail, posant alors la question de son positionnement.

Chez Intel, le Core i9-10900K est en quelque sorte le fer-de-lance de la dernière gamme de processeurs. S'il s'agit du modèle le plus puissant de la dixième génération - Comet Lake-S - du constructeur américain, la sortie d'un Core i9-10850K vient semer le trouble.

Quelles différences avec le Core i9-10900K ?

D'abord évoqué par de simples rumeurs puis à priori destiné aux seuls partenaires OEMs d'Intel, ce Core i9-10850K devrait finalement se retrouver en version « boîte ». Le toujours très bien informé @momomo_s l'a confirmé il y a peu sur Twitter et, depuis, le revendeur LambdaTek a même listé ce nouveau processeur à son catalogue.

Nous ne connaissons encore rien des spécificités de ce Core i9-10850K, mais s'il devait disposer de 10 cœurs et de fréquences de fonctionnement proches, il pourrait être un concurrent direct du fer-de-lance évoqué précédemment, d'autant que LambdaTek lui réserve un tarif bien plus faible, à 460£ contre 540£ pour le Core i9-10900K.

Source : TechRadar

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
scroll top