Intel cherche à s'implanter en Europe : l'Italie accueillerait un site d'assemblage

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 décembre 2021 à 11h00
24
Wafer

Le feuilleton de l'implantation nouvelle d'Intel en Europe se poursuit avec un épisode « transalpin » pour compléter la question allemande.

Depuis bientôt un an, Intel répète à l'envi son intention de développer son implantation sur le Vieux continent, profitant accessoirement des larges subventions octroyées par l'European Chips Act, un plan d'investissement de plus de 40 milliards d'euros sur dix ans.

Intel investirait 80 milliards d'euros sur dix ans

En août et à nouveau en septembre, Pat Gelsinger avait ainsi parlé de son intention de construire de nouvelles infrastructures. Le P.-D.G. d'Intel avait alors mentionné une enveloppe de plus de 80 milliards d'euros évoquant « un projet […] qui serait un catalyseur pour le secteur des semi-conducteurs, […] un catalyseur pour l'ensemble du secteur technologique ».

Très rapidement, c'est l'Allemagne qui a semblé la mieux placée pour être la terre d'accueil du cœur de ce projet, la nouvelle usine de fabrication de puces. Il y a plusieurs semaines, nous confirmions ce choix avec, semble-t-il, le site de Dresde qui tenait la corde. Il était alors aussi question de la mise en place d'un site d'assemblage en Italie.

Une usine d'assemblage en Italie

Ce second point est aujourd'hui confirmé par diverses sources même si, encore une fois, Intel se garde bien d'annoncer publiquement la chose. À en croire les informations publiées par Reuters, les discussions seraient bien avancées entre Intel et l'Italie alors que l'on évoque un montant de 4 à 8 milliards d'euros pour cette usine « d'assemblage ».

La structure viendrait en complément de l'usine allemande, bien que des doutes subsistent encore. Cette nouvelle structure serait équivalente à celle qu'Intel envisage de mettre en place à Penang, en Malaisie. Il s'agit en revanche d'une mauvaise nouvelle pour la France alors qu'en début d'année 2021, le pays semblait plutôt en bonne position.

Aujourd'hui, les dernières rumeurs évoquent plutôt la mise en place d'une structure de recherche et développement dans l'Hexagone, la partie purement industrielle étant donc axée sur l'Allemagne et/ou l'Italie.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
14
Proutie66
Même l’Italie plus que la France ?<br /> Mais au secours. Il faut qu’on arrive à se réindustrialiser. Même si la partie «&nbsp;dev&nbsp;» est intéressante, une bonne industrie tire positivement le reste.
bronngeor
La France mal traite les compagnies qui voudraient s’installer aidaient des syndicats, faut pas en vouloir aux gens d’affaires, tant que la France ne changera pas cela restera comme ça.
Zimt
L’ Allemagne avec son côté strict et organisé.<br /> L’ Italie avec son côté arrangeant.<br /> La France avec tous ses problèmes qui vont avec …
justepourlefun
…<br /> Maintenant, la réalité: • Graphique: Attractivité : la France reste leader en Europe | Statista
dredd
Encore le blabla des declinistes qui voient pas plus loin que le bout de leur module mémoire (qui sont en grande partie produits en Allemagne, d’où la décision d’Intel d’aller là où l’industrie des microélectronique est déjà bien concentrée).<br /> Après, pour l’Italie, je ne me suis pas assez renseigné pour pouvoir émettre le moindre argument autre que la bouffe locale.
MattS32
La France a bien droit aussi a sa part du gâteau Intel : la R&amp;D.
PierreKaiL
Justement ce n’est pas du blabla, que la France ne puissent pas proposer mieux est un choix politique depuis suffisamment de temps pour que cela soit associé à un déclin. Non ?
Goodbye
Mais tout ne peut pas revenir a la France non plus calmez vous
MattS32
Tout a fait. Il y avait 3 lots pour l’UE, et Intel avait à priori décidé dès le départ qu’aucun pays n’aurait deux lots. Donc plutôt que de pleurer qu’on n’ait pas eu les lots qu’ont eu l’Allemagne et l’Italie, on pourrait se réjouir d’avoir eu l’un des trois lots, ce dont 24 autres pays membres de l’UE seraient content…<br /> Mais non, le français, il a besoin de toujours critiquer la France… Et après il s’étonne que les étrangers ne veuillent pas venir…
Proutie66
Tu es français ? Si oui, ta phrase est collector.
lithium
L’Italie a déjà du savoir-faire avec un des leaders du semi-conducteur (franco-italien) ST Microelectronics<br /> En France on a tellement désindustrialisé qu’il va falloir commencer beaucoup plus petit avant d’être envisageable pour un Intel ou TSMC.<br /> Sachant qu’on sera sans doute beaucoup plus tatillon que d’autres sur l’impact environnemental de ce type de fabrication.
dredd
Sauf que ça ne l’est pas et on t’a expliqué par les chiffres un peu plus haut. La France est TRÈS attractive en Europe. Sauf que les investissements on changés. Moi je serai plutôt content que mon pays ne soit pas le pays de prédilection pour les entreprises a très bas coûts salariaux. Ça voudrait dire que quelque part, dans mon pays on paie correctement ses ouvriers.
Princedemachin
La France pays des grèves des blocages en tout genre, pays où les entreprises et entrepreneurs sont detestés. Un pays où travailler le moins possible est fièrement revendiqué, un pays dont l’innovation en matière de taxes de charges et impôts n’a pas d’egal dans le monde. Quoi d’étonnant que Intel préfère s’installer ailleurs que chez nous.
MattS32
Proutie66:<br /> Tu es français ? Si oui, ta phrase est collector.<br /> Oui, je suis français. Et malheureusement, c’est bel et bien un constat : il n’y a pas pire que les français pour critiquer la France.<br /> Par contre c’est pas binaire hein, c’est pas tout ou rien : ce n’est pas parce que je dis que «&nbsp;le français a besoin de toujours critiquer la France&nbsp;» que c’est le cas d’absolument tous les français. C’est juste la tendance générale.
MattS32
Princedemachin:<br /> Quoi d’étonnant que Intel préfère s’installer ailleurs que chez nous.<br /> Si tu n’avais pas fait toi aussi «&nbsp;le moins possible&nbsp;» en ne lisant pas les commentaires précédents le tien, tu aurais vu qu’Intel a bel et bien aussi choisi de se réinstaller en France. Il avait décidé de venir dans 3 pays européens, avec une usine de semi-conducteurs, une usine d’assemblage et un ou plusieurs centres de R&amp;D. La France fait partie des 3 pays choisis.
carinae
Il a tout a fait raison… Les français ne sont jamais contents… quel que soit la décision il y en aura toujours pour critiquer… ,<br /> Je dis ça . . Et je suis français… je sais donc de quoi je parle
lithium
et en tant que français.e tu critique les français.<br /> La boucle est bouclée
lithium
Notez que Intel doit faire de la diplomatie puisque les pays de l’UE sont en train de s’écharper pour avoir la plus grosse part du gâteau. En tenant compte des réalités du terrain on notera qu’il monte ses projets dans les pays les plus puissants de l’UE.<br /> Ensuite l’Allemagne a conservée une grande force industrielle, l’Italie un savoir-faire dans les semi-conducteurs et la France a de très bons cerveaux, qu’il ne sera pas dur de retenir de s’expatrier si la paie est bonne, et le pays assez sexy pour attirer les ingés américains.
Proutie66
C’est ça qui est magique Le pire, c’est que les simples d’esprit ne comprennent pas cette ironie. C’est tellement beau !
MattS32
lithium:<br /> et en tant que français.e tu critique les français.<br /> Je critique surtout le négativisme ambiant. Qu’il émane de français ou autre. Et qui dans le cas présent nuit à la France, car malheureusement les étrangers qui se retrouvent au contact de ces éternels pessimistes n’ont pas envie de travailler avec la France, même si certains se rendent heureusement compte que cet excès de négativisme (pour te dire, j’ai lu il y a quelques années les guides qu’une grosse boîte d’info américaine fournit à ses employés en déplacement à l’étranger pour les informer des coutumes locales et les aider à s’intégrer et à communiquer avec les locaux… pour ceux envoyés en France, les deux principaux points mis en avant dans ce guide, c’est la durée et l’importance du repas de midi comme moment de communication informel et le fait qu’il faut pas s’inquiéter du manque de retour positifs de la part des contacts français…).
lithium
Les américains souffrent d’un excès de positivisme d’où leur recherche de cerveaux à l’étranger puisqu’ils n’ont jamais de critiques constructives, que des compliments quoi qu’ils fassent.
carinae
Oui … c’était le but histoire de montrer qu’on est jamais content,
Urleur
Suffit de voir les actualités de tout les jours pour comprendre que les grosses entreprises ne veulent pas s’implanter en France.
y_p
La France n’est pas compétitive:<br /> Impots lourds<br /> Gréves<br /> Syndicats<br /> Mauvaise culture du travail<br /> C’est tout a fait logique que les grosses boites de techs évitent la France
MattS32
y_p:<br /> C’est tout a fait logique que les grosses boites de techs évitent la France<br /> Et c’est pour ça qu’Intel vient y réinstaller sa R&amp;D
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Contre toute attente, Google voudrait des Chromebooks pour jouer
L'Intel Core i9 Alder Lake plus puissant que la puce M1 Max d'Apple, mais moins économe
Les cartes graphique Intel ARC Alchemist auront le droit à de la GDDR6 16 Gbps
Intel fait sa meilleure année depuis... toujours
Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
NVIDIA, Intel et AMD opérationnels sur Vulkan 1.3 pour Windows et Linux dès sa sortie
Pour le patron de Logitech, la pénurie, c'est pas près d'être fini !
Autant de cartes graphiques en stock, ce n'était plus arrivé depuis bien longtemps !
AMD Ryzen 9 6900HX, une évolution insuffisante pour rattraper Intel ?
Cdiscount fait chuter le prix de l'excellente souris Logitech MX Anywhere 2S
Haut de page