IBM crée son entreprise dérivée NewCo pour se concentrer sur le Cloud hybride

12 octobre 2020 à 16h30
11
arvind krishna ibm © Brian Ach/Getty Images pour Wired
Arvind Krishna, P.-D.G. d'IBM @Brian Ach/Getty Images for Wired

Cloud d’un côté, IT de l’autre : IBM se scinde en deux pour faire de chaque entité un leader dans son domaine.

La nouvelle entité reprend le cœur de métier que Big Blue a développé depuis les années 90. Elle emporte avec elle près d’un quart du chiffre d’affaires d’IBM et 20% de ses employés.

IBM veut concurrencer Amazon et Microsoft

Le P.-D.G. d’IBM Arvind Krishna a officialisé la semaine dernière son souhait de concentrer les efforts de la multinationale sur le Cloud hybride. IBM abandonne ainsi ses activités de gestion d’infrastructure informatique (IT) à une nouvelle entité, nommée provisoirement NewCo (New Company).

« IBM se focalise sur les opportunités que représente le marché du Cloud hybride, soit mille milliard de dollars » a déclaré Arvind Krishna. « Les besoins des clients en matière d'achat d'applications et de services d'infrastructure sont divergents, tandis que l'adoption de notre plateforme de Cloud hybride s'accélère. C'est le bon moment pour créer deux entreprises leaders sur le marché qui se concentrent sur ce qu'elles font le mieux ».

ibm newco

Cette annonce vient confirmer l’orientation stratégique prise d'IBM. En 2018, Big Blue avait posé la première pierre de cette stratégie en annonçant le rachat de Red Hat, incontournable de l’open source et du Cloud, pour un montant historique de 34 milliards de dollars.

La scission d'IBM permet à l'entreprise américaine d'afficher des ambitions claires : déployer toute son énergie et sa capacité d’innovation dans un seul sens, et venir concurrencer Amazon et Microsoft, actuels leaders sur le Cloud hybride.

Un fauteuil (de leader) pour deux

De son côté NewCo (qui sera renommé par la suite) emportera avec elle 90 000 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires annuel de 19 milliards de dollars… Le double de son premier concurrent.

« En tant que deux sociétés indépendantes, IBM et NewCo vont capitaliser sur leurs forces respectives » explique Ginni Rometty, Directeur exécutif d'IBM. « IBM accélérera le parcours de transformation numérique de ses clients, et NewCo accélérera les efforts de modernisation des infrastructures de ses clients. Cette orientation se traduira par une plus grande valeur, une innovation accrue et une exécution plus rapide pour nos clients ».

Une fois la scission effective, NewCo deviendra de fait le « premier fournisseur mondial de services d'infrastructure gérés ». La future entreprise récupère 4 600 clients d'IBM – dont les trois-quarts du classement Fortune 100 – répartis dans 115 pays du monde. La scission devrait être achevée d’ici fin 2021.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
7
FrosT74
IBM pédale quand même pas mal dans la choucroute…
tfpsly
Sur le cloud, IBM est petit mais pas ridicule :<br /> 1200×1200 330 KB<br /> Et surtout leur approche est hybride : mélange de serveurs chez eux + serveurs clients (qui ne peuvent apparaître ici).<br /> Et tout ce qui n’est pas matériel ou logiciels vendus (qui dégage dans la NewCo) représente le gros de leurs ventes :<br /> 4280×3228 153 KB
FrosT74
IBM est nul part dans le Cloud Public…<br /> Ils vivent sur le reliquat de leur «&nbsp;cloud hybrid&nbsp;» qui provient avant tout de leurs clients qui achetaient des mainframes IBM et qui migrent sur leurs solutions<br /> Ils n’ont pas une offre IaaS/PaaS qui peut concurrencer sérieusement Amazon, Microsoft ou Google<br /> Quand tu vois que les consultants IBM Consulting se forment et vendent à leurs clients du Azure… ça veut quand même tout dire <br /> Peut être que se scinder en 2 leur redonnera une certaine flexibilité qui venait à manquer
orionb1
bizarre quand même, cette solution de diviser en deux entreprises
remy9991
la grande question est: laquelle des 2 entités IBM veut revendre
tfpsly
IBM est nul part dans le Cloud Public… Ils vivent sur le reliquat de leur « cloud hybrid » qui provient avant tout de leurs clients qui achetaient des mainframes IBM et qui migrent sur leurs solutions<br /> Leur «&nbsp;cloud hybride&nbsp;» vient de Red Hat qu’ils ont racheté, pas d’anciennes solutions clients.<br /> remy9991:<br /> la grande question est: laquelle des 2 entités IBM veut revendre <br /> Celle qui ne s’appelle pas IBM
Carrara
IBM L’ex numéro 1 de l’informatique, n’en fini pas de tomber en pièces… Pertes du secteur de l’imprimante, puis de la micro-informatique, etc, et maintenant les infrastructures, quel est le prochain épisode…
orionb1
Triste. Mon frère durant ses études d’informatique, il y avait une sorte de dicton : pourquoi faire simple quand on peut faire IBM. Je ne sais pas si ça venait d’un professeur, je ne m’en souviens plus.
Element_n90
…et dire qu’à une époque c’était gros et puissant. Maintenant, si t’es pas un vieux qui bosse dans la division informatique de ta boite, tu ne connais même pas ce nom.
orionb1
HP aussi, c’était quelque chose de grand avant alors que comme pour IBM plus aucun jeune ne rêve de bosser là bas
FrosT74
«&nbsp;Leur « cloud hybride » vient de Red Hat qu’ils ont racheté, pas d’anciennes solutions clients.&nbsp;»<br /> Red Hat fait plus office de solution technique afin de faire basculer les clients IBM dessus en fait. Evidemment ils ont racheté la base clients de Red Hat, mais le gros de la migration ne provient pas de la.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Première victoire en justice d'Apple contre Epic Games
YouTube veut vendre les produits présents dans les vidéos... un futur bien sombre pour la plateforme
Hyundai rappelle 25 000 Kona électriques pour risque d'incendie
Strasbourg commande 49 bus électriques pour sa métropole
Le nouveau Razer Blade Stealth 13 s'offre un Intel Core 11e génération et un écran OLED (en option)
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Soldes d'été : l'enceinte Bluetooth Ultimate Ears Boom 2 Lite pour seulement 59€
Haut de page