Pour Asus, l'Ultrabook ne constituera pas 40% des ventes de PC portables en 2012

30 août 2011 à 17h33
0
C'est le directeur général d'Asus, Jerry Shen, qui l'a confié vendredi dernier au Financial Times. Selon lui, deux causes principales empêcheront les appareils d'atteindre ces objectifs : d'une part, les difficultés techniques liées à la conception et à la fabrication des machines et, d'autre part, un manque de capacité de production.

00C8000004305194-photo-asus-ux-computex.jpg
L'objectif annoncé par Intel, selon lequel les ultrabooks devraient représenter 40% des ventes d'ordinateurs portables grand public d'ici fin 2012 n'est pas tenable, déclare Asus, dont l'Ultrabook UX21 de la série UX (ci-contre) pourrait sortir en septembre prochain. Selon Jerry Shen, cet objectif de 40% ne serait en toute vraisemblance accessible qu'en 2013. A titre indicatif, Asus, qui est le cinquième plus gros fabricant d'ordinateurs au monde en matière de ventes, prévoit que sa série d'Ultrabooks « U » représente 20% de ses ventes d'ordinateurs portables l'an prochain.

Premier obstacle à la montée en flèche des appareils à mi-chemin entre ordinateur portable et tablette : les complexités techniques engendrées par la conception et la construction de ces appareils ultra-fins. Pour exemple, Jerry Shen a mentionné le fait que si les processeurs dédiés à ce nouveau pan de marché sont puissants, le corollaire est qu'ils dégagent une grande quantité de chaleur, problème que le DG d'Asus qualifie de « très difficile à résoudre ».

La seconde entrave à la consécration rapide des Ultrabooks n'est autre qu'un défaut de capacité de production. Pour conférer aux Ultrabooks leur ultra-minceur, il faut en effet fabriquer des composants spécifiques. Pour ce qui est des fournisseurs d'Asus, M. Chen évalue la capacité de production actuelle à 200 000 Ultrabooks par mois maximum (alors que le fabricant taïwanais a vendu aux alentours d'un million de portables par mois au deuxième trimestre 2011).

Comme, dans ces conditions, il ne peut tabler sur un grand nombre de ventes, Asus fait dans le haut-de-gamme en créant cinq à sept modèles de notebooks dont les prix s'échelonneront de 799 à 1999 euros.

Intel n'ignore pas ces freins. Le constructeur a même, au début du mois, créé un fonds de 300 millions de dollars pour travailler à la résolution de certains de ces problèmes. Selon David Flanagan, directeur général d'Intel Capital, en charge du fonds, une partie de cette belle somme servirait à parer au problème de l'insuffisance de capacité de production pour les composants fins. Le fonds serait également utilisé pour mettre au point des éléments à ajouter aux Ultrabooks, tels que des capteurs intégrés ou des logiciels et services, comme du stockage dans le cloud. Selon David Flanagan, ces ajouts permettraient d'accroître la valeur des Ultrabooks, à défaut de pouvoir pour le moment en abaisser le prix.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D
Pour le patron d'Air France-KLM, la taxe carbone sur les billets d'avion sera contre-productive

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top