iMac 2011 : la nouvelle gamme d'Apple en test

Stéphane Ruscher Contributeur
25 mai 2011 à 10h55
0
La note de la rédac
Après les MacBook Pro, c'est au tour des iMac de passer à l'architecture Sandy Bridge et d'adopter la nouvelle connectique haut débit Thunderbolt. Toujours déclinée en 21,5 et 27 pouces, la gamme iMac bénéficie cette année d'une mise à jour plutôt significative puisque l'ensemble de la gamme passe au quadri cœur.

Disons le tout de suite : comme pour les MacBook Pro sortis il y a quelques semaines, la nouvelle gamme iMac est purement évolutive : l'intérieur se voit boosté à tous les niveaux (processeur, carte graphique, stockage), mais l'extérieur ne change pas ou si peu.

01F4000004267144-photo-imacs.jpg


Avant de rentrer dans le détail des deux modèles que nous avons testés, on peut déjà dégager quelques généralités. On trouve ainsi toujours deux modèles 21,5 pouces et deux modèles 27 pouces. Pour chaque diagonale, le premier modèle est bloqué sur un processeur Core i5, alors que le second propose une option Core i7, dont le principal gain, outre une fréquence supérieure, est la prise en charge de l'Hyperthreading, en plus du TurboBoost déjà intégré au Core i5. En clair, cela permet d'obtenir 8 cœurs logiques contre 4 sur les Core i5.

Au niveau graphique, pas de revirement en ce qui concerne les cartes choisies : c'est à nouveau AMD qui équipe ces iMac. On change de génération en passant aux Radeon HD 6xxx, en précisant que contrairement aux processeurs, fournis dans leur version desktop, les puces graphiques sont des versions Mobility.

Un mot sur Thunderbolt

Tous les nouveaux iMac intègrent au moins un port Thunderbolt. La connectique haut débit créée par Intel en collaboration avec Apple reste toujours aussi... théorique, puisqu'il nous est toujours impossible de la tester en pratique. On se contentera donc des chiffres avancés, et d'une démonstration que nous avons pu avoir dans les locaux d'Apple France, qui semble les confirmer. Pour rappel, Thunderbolt permet d'obtenir des débits de 10 Gbps sur deux canaux, avec la possibilité d'enchainer jusqu'à 5 périphériques différents. Thunderbolt permet également d'alimenter les périphériques sans recourir à un adaptateur secteur externe.

012C000004035856-photo-sch-ma-interconnexions-thunderbolt.jpg


Dernier usage permis par Thunderbolt : la vidéo, puisque la connectique intègre également une prise en charge Display Port, et que le connecteur est d'ailleurs identique au Mini Display Port présent sur les Mac depuis 2008. On pourra ainsi, en attendant des périphériques compatible, l'utiliser pour y connecter un écran comme l'Apple Cinema Display 27 pouces ou n'importe quel écran VGA/DVI, à condition cette fois de s'équiper d'un adaptateur vendu séparément.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Tesla Cybertruck, l’impressionnant pick-up électrique venu d’ailleurs
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Droit voisin : des éditeurs de presse français portent plainte
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top