Cookies : la justice britannique se déclare compétente pour condamner Google

16 janvier 2014 à 18h31
0
En Grande-Bretagne, la justice vient de considérer que les personnes touchées pouvaient attaquer Google en justice au sujet de ses pratiques en matière de cookies publicitaires sur le navigateur Safari. La Cour rejette ainsi l'argument selon lequel seule la loi américaine était applicable en l'état.

00FA000006813166-photo-google-logo-gb-sq.jpg
La justice britannique vient de remporter une bataille contre Google. La Haute Cour de Londres estime en effet que les plaintes à l'encontre des pratiques de la firme initiées par des citoyens britanniques sont recevables dans le pays. Elle fait ainsi échec à la prétention selon laquelle seule la loi américaine est applicable en la matière.

Pour rappel, le litige prend sa source en février 2012. A l'époque, Google était critiqué pour avoir en toute connaissance de cause contourné les réglages par défaut de Safari, afin d'augmenter ses capacités de ciblage. Le navigateur d'Apple était alors réglé pour n'accepter que les cookies provenant des sites visités par l'utilisateur et non pas les cookies tiers.

Le groupe américain avait par la suite été condamné au versement de près de 40 millions de dollars aux Etats-Unis afin de solder ce litige. Malgré tout, des organismes britanniques avaient souhaité porter l'affaire au niveau national. C'est dans ce cadre que la décision de la Haute cour de Londres, disponible sur cryptome.org, s'inscrit.

Notons qu'en France, Google adopte la même ligne de défense lors de son appel formulé suite à la sanction de la Cnil. La Commission chargée de la protection des données personnelles a en effet infligé une sanction d'un montant de 150 000 euros à l'encontre de Google pour ne pas avoir obtenu le consentement des utilisateurs préalablement au dépôt de cookies sur leurs terminaux.

Après avoir porté l'affaire en appel, Google a, selon Zdnet.fr, invoqué le fait que la législation française ne lui peut pas lui être appliquée en l'état. Pour le groupe américain, le traitement des données concernées n'étant pas réalisé sur notre territoire, la réglementation française n'est donc pas la bonne. Un point sur lequel le Conseil d'Etat va devoir se pencher prochainement.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top