Mozilla fermera Persona en novembre prochain

Après avoir stoppé tout développement, la fondation Mozilla fermera son service d'authentification Persona en fin d'année.

En juillet 2011, la fondation Mozilla dévoilait une alternative à OpenID avec un système permettant à l'internaute de s'authentifier sur les sites Internet compatibles simplement à partir d'une adresse email. Ce projet fut initialement connu sous le nom BrowserID, avant de devenir Persona. Concrètement Mozilla avait choisi d'associer le protocole Persona IdP à OAuth. Problème : la fondation n'a jamais su convaincre les éditeurs de sites Web d'adopter son dispositif.

En mars 2014, Mozilla annonçait vouloir stopper le développement de Persona afin de se concentrer sur les comptes Firefox, officiellement implémentés au sein de Firefox depuis avril 2014. Cet identifiant permet de synchroniser automatiquement les données de l'internaute (historique de navigation, mots de passe, favoris...). Les développeurs avaient préparé le terrain début 2012 en expliquant qu'ils devront stocker sur leurs serveurs bien plus de données utilisateurs qu'auparavant.

06334374-photo-mozilla-persona.jpg


Sur la liste de diffusion officielle, Mozilla précise que Persona.org fermera ses portes au 30 novembre 2016. D'ici là, la fondation déploiera des correctifs de sécurité mais encouragera surtout les éditeurs de sites Internet à choisir une solution d'authentification alternative (Google, Facebook...). Après cette échéance les données des utilisateurs stockées sur ses serveurs (principalement les adresses email) seront détruites.

Ces dernières semaines, Mozilla fait le ménage. Elle souhaite marquer une scission plus nette avec l'équipe chargée de développer le client mail Thunderbird. Aussi, Firefox n'affichera plus de tuiles sponsorisées, et Firefox OS semble plus nettement se diriger du côté des TV connectées et non plus vers les smartphones d'entrée de gamme.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0
Haut de page