Mozilla affirme ne plus avoir besoin du soutien financier de Google

le 26 novembre 2015 à 10h18
0
Mozilla a publié ses résultats financiers pour l'année 2014. Sur cette période, la fondation a amorcé un nouveau modèle économique en signant divers accords avec plusieurs moteurs de recherche.

Les revenus générés par Mozilla augmentent d'années en années. Entre le 31 décembre 2013 et le 31 décembre 2014, la fondation affiche ainsi des revenus de 329,6 millions de dollars soit 15 millions de plus de l'année précédente (314,1 millions dollars). A titre d'informations sur l'année 2012, Mozilla avait généré 311 millions de dollars contre 163 millions en 2011 et 123 millions en 2010.

Si pendant des années, Google formait le principal soutien financier de Mozilla, l'année dernière, la fondation annonçait vouloir multiplier ces accords. L'idée est de mettre en place un partage sur les revenus générés par les liens sponsorisés sur chacun des moteurs lorsque la requête est effectuée au travers de Firefox. Cette stratégie visait à mieux répondre aux usages des internautes dans différentes régions, mais surtout à diminuer sa dépendance vis-à-vis de Google, une société éditant un navigateur concurrent depuis septembre 2008.

Ainsi si Google est toujours le moteur configuré par défaut en Europe, outre-Atlantique, Mozilla a signé avec Yahoo, en Russie, avec Yandex et en Chine avec Baidu.

Dans son dernier rapport financier (PDF), Mozilla affirme ainsi avoir : « signé un contrat avec un moteur de recherche pour l'obtention de royalties, lequel a expiré en novembre 2014. En décembre 2014, Mozilla a signé un accord avec un autre moteur de recherche pour des royalties, lequel expirera en décembre 2019. Environ 90% des revenus de royalties de Mozilla sont attribuables à ces partenariats en 2014 et en 2013 ».

035C000008219254-photo-mozilla-hq-banner.jpg


Bien que Google soit encore configuré comme moteur par défaut sur le Vieux Continent, Mozilla n'a aujourd'hui aucun accord commercial avec ce dernier. C'est en tout cas les propos qu'a tenu Denelle Dixon-Thayer, responsable des activités économique set légales de Mozilla, à Cnet US.

Mozilla est donc toujours très dépendant des requêtes effectuées au travers de son navigateur mais l'on ne sait précisément lequel de ces partenaires est le plus performant. En début de semaine, nous rapportions qu'aux Etats-Unis, après une croissance de quelques mois due à la configuration initiale de Yahoo sur Firefox, le moteur est en perte de vitesse et sa part de marché est ainsi passée de 8,6 % au mois de novembre 2014 à 7,6% de mois dernier.

En revanche, d'après les données de Statcounter, le moteur de Baidu affiche une part de 66,64% devant Haosou à 18,12%, Soguo Search à 7,06% et Google à seulement 3,19%. En Russie, Yandex compte 46,8% des recherches devant Google à 44,6%.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Audi se connecte aux feux de circulation en Europe, deux ans après les US
Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
scroll top