Le marché d'applications de Mozilla accessible sur invitation

13 juin 2012 à 17h54
0
Le marché d'applications de Mozilla, sobrement baptisé Mozilla Marketplace, vient de faire son apparition sur la Toile. Il n'est cependant accessible pour l'instant que sur invitation, ainsi qu'aux développeurs qui peuvent d'ores et déjà soumettre leurs applications.

L'évocation d'un marché d'applications autour de Firefox ne date pas d'aujourd'hui puisque la fondation Mozilla évoquait déjà le projet fin 2010, quelques jours après l'annonce du Chrome Web Store par Google. Le projet de Mozilla avait alors débouché sur Web App Store, qui propose un catalogue d'applications basées sur le HTML5. Le catalogue est néanmoins très restreint et fait, comme l'indique la page, office de « démo ».

Le nouveau projet de la fondation autour de son marché d'applications se nomme Mozilla Marketplace. Bien qu'accessible en ligne, son accès concret est actuellement restreint à une poignée d'utilisateurs privilégiés, mais il est possible de s'inscrire sur une liste d'attente pour espérer y accéder avant son ouverture officielle, prévue dans quelques mois. Il est nécessaire d'utiliser Firefox 16 Nightly pour utiliser la version actuelle.

01F4000005237812-photo-mozilla-marketplace.jpg

Mozilla Marketplace se positionne comme une alternative claire au Chrome Web Store : les développeurs peuvent d'ores et déjà soumettre leurs applications, qui peuvent être gratuites ou payantes. L'une des particularités des apps proposées par Mozilla, c'est qu'il est possible de les convertir en « version bureau », c'est à dire de les installer comme un logiciel, de disposer d'un raccourci dans le menu Démarrer de Windows et de les désinstaller par le biais du panneau de configuration. Cette démarche, également proposée sur Mac et Linux, marque une vraie différence par rapport au chrome App Store.

01F4000005237814-photo-mozilla-marketplace.jpg

Le site Liliputing, qui a eu accès au marché, explique qu'il y a actuellement moins de 200 applications disponibles, parmi lesquelles des services comme Evernote, Jolicloud ou Springpad. Les développeurs sont, quant à eux, invités à proposer leurs applications, qui doivent impérativement être basées sur des langages standardisés, comme le HTML5 ou le CSS. L'ouverture officielle de la plateforme est prévue dans les prochains mois.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top