Microsoft parle à son tour de Flash : "Le futur du web est HTML5"

01 juin 2018 à 15h36
0
0080000001986324-photo-internet-explorer-8-final-logo-clubic.jpg
Round 3 ! La lettre ouverte de Steeve Jobs a relancé hier l'éternel débat de la vidéo sur Internet et Microsoft veut à son tour sa part du gâteau. « Il y a eu de nombreuses réactions concernant la vidéo et les formats de vidéo du Web récemment, » peut-on ainsi lire en introduction d'un billet du blog officiel d'Internet Explorer. Doux euphémisme. « C'est une bonne opportunité pour parler du point de vue de Microsoft, » ajoute-t-on.

Microsoft commence par rappeler son engagement envers le HTML5. « Le futur du web est HTML5, » écrit sans détour Dean Hachamovitch, General Manager pour Internet Explorer, avant de rappeler que « la spécification HTML5 décrit la prise en charge de la vidéo sans spécifier un format vidéo en particulier ». Et Microsoft d'annoncer à son tour quel clan il rejoint : « Internet Explorer prendra en charge la lecture de vidéo H.264 uniquement ».

La firme de Redmond prend les devants et se montre rassurante à l'égard de ce codec propriétaire : « H.264 est le standard de l'industrie, » se justifie-t-elle, tout en rappelant l'importance de l'accélération matérielle. « Grâce à cette standardisation, vous pouvez facilement publier sur Internet ce que vous avez filmé avec une caméra grand public, et le lire dans un navigateur internet ou sur n'importe quel système d'exploitation ou dispositif prenant en charge H.264 (tel qu'un PC sous Windows 7) ».

Face à d'autres codecs, la firme met en garde contre la confusion entre « la disponibilité du code source et l'appartenance de la propriété intellectuelle pour ce code source, » sans plus de détails. La propriété intellectuelle du H.264 présenterait ainsi l'intérêt d'être accessible au travers d'un programme bien défini géré par la MPEG LA. Les droits pour d'autres codecs seraient à contrario souvent moins clairs, d'après Microsoft.

Pour autant, Microsoft est moins critique qu'Apple à l'égard de Flash. La firme de Redmond édite pour rappel Silverlight, une technologie similaire qui répond donc indirectement aux mêmes critiques... Microsoft ne manque pas de critiquer Flash qui a « quelques problèmes, en particulier concernant la stabilité, la sécurité et les performances », mais ils travaillent néanmoins main dans la main avec Adobe pour les résoudre. « Flash reste un moyen important pour délivrer une bonne expérience utilisateur sur l'internet d'aujourd'hui, » conclut enfin Dean Hachamovitch.

En défendant Flash, Microsoft cherche-t-il à défendre indirectement Silverlight ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Haut de page