Google va supprimer de Chrome la mention “Sécurisé” des pages HTTPS

Alexandre PAULSON
18 mai 2018 à 10h16
0
La petite mention « sécurisé » en haut à gauche de la barre d'adresse écrite en verte et assortie d'un petit cadenas va bientôt disparaître de l'environnement de Chrome. Google estime que les usagers sont aujourd'hui en droit d'attendre que le web soit sécurisé par défaut avec le protocole HTTPS.

La disparition du cadenas vert est programmée à partir de Chrome 69 qui sera déployé au mois de septembre

Le protocole HTTPS comme norme

Internet ne serait donc plus une jungle, où à chaque coin de serveur, un pirate mal intentionné vous attendrait pour vous dépouiller de vos données ou loger dans votre machine un méchant virus. Non, Internet n'est plus une zone de non droit. L'ordre et la sécurité règnent de mieux en mieux. C'est en tout cas l'avis de Google, qui va bientôt rayer une mention inutile de son navigateur Chrome : celle indiquant que la page à laquelle vous êtes connecté est sécurisée.

Cette mention « sécurisé », qui apparaît avec le chiffrement de vos données sur les sites exploitant le protocole HTTPS, va en effet disparaître avec la version 69 du navigateur Chrome, dont le déploiement doit commencer en septembre prochain. C'est l'aboutissement d'une offensive entamée il y a des années par Google pour promouvoir le chiffrement HTTPS comme la norme.

Fotolia HTTPS HTTPS internet sécurisé


Priorité dans Google Search au HTTPS

Google va donc procéder à l'inverse des pratiques qui avaient cours jusque-là. Chrome ne signalera plus que votre connexion est sécurisée, mais il vous indiquera quand elle ne l'est pas. A partir de Chrome 70 qui arrivera en octobre, une nouvelle mention d'alerte de couleur rouge « non sécurisé » apparaîtra sur les pages persistant à se contenter du protocole HTTP, moins fiable.

Google reproche de longue date au HTTP de laisser transiter en clair, et donc à la merci de n'importe qui, les données qui circulent entre l'utilisateur et le serveur du site web. Quand le HTTP était majoritaire, Google trouvait inutile de signaler toutes les pages insuffisamment protégées à ses yeux. Mais avec la montée en puissance du HTTPS, Google estime désormais pertinent de désigner les moutons noirs. Pour continuer à promouvoir un standard crypté, Google donne d'ailleurs la priorité dans son classement aux sites avec HTTPS.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top