Plus rapide et plus économe ? Brave partage ses résultats de benchs

28 janvier 2020 à 14h32
0
Brave navigateur

La semaine dernière, Brave dévoilait les performances de la version 1.0 de son navigateur.

D'après ces benchs, il serait plus compétitif que Chrome, Firefox et Opera.


Brave : un navigateur avec un adblock intégré

Lancé pour la première fois en 2016, Brave promet notamment à ses utilisateurs d'être plus rapide que ses concurrents. Et pour cause : le navigateur utilise des « Shields » pour bloquer publicités, scripts et trackers présents sur les sites web, ces données ralentissant le chargement des pages et utilisant de la mémoire vive des terminaux. En les bloquant, Brave ne propose ainsi que « l'essentiel » des données d'une page à ses utilisateurs.

brave benchmark
© Brave

Pour évaluer les performances de son navigateur, l'éditeur a procédé à une série de tests sur Windows, MacOS et Android. Il a ensuite effectué des tests similaires avec différents navigateurs, dont Chrome, Firefox et Opera.

Les tests ont été pratiqués sur une liste de 35 sites médiatiques, marchands, front pages, et selon plusieurs scénarios, avec différents onglets ouverts - ce qui a une influence sur le temps de chargement des pages.


Rapidité, mémoire, énergie : Brave expose ses atouts

Selon les résultats présentés, sur desktop, le navigateur permettrait d'économiser en moyenne 7,2 secondes de temps de chargement d'une page (Page Load Time) sur Windows, par rapport à Chrome, Opera et Firefox. Sur MacOS, le gain moyen serait de 10 secondes par rapport à ces concurrents.

Brave benchmark memory
© Brave

Concernant la mémoire utilisée, si l'activation des « Shields » demande davantage de mémoire au démarrage, cela permettrait ensuite d'économiser 40 à 47 % de mémoire par rapport à Chrome et Firefox, et ce dès lors que cinq onglets sont ouverts.

Sur mobile, le benchmark de Brave met également en exergue une consommation d'énergie moindre comparée à celle des navigateurs concurrents. À terme, l'utilisateur prolongerait donc la durée de vie de sa batterie, faisant en outre des économies de données mobiles.

Construit en open source sur la base de Chromium et Blink, Brave possède également un programme de protection des données personnelles. Le navigateur n'enregistre ainsi pas les données de navigation, et ne les revend pas à des entreprises tierces, cherchant à imaginer un nouveau modèle pour le web...

Source : Brave
Modifié le 28/01/2020 à 14h32
11
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top