Europe : le navigateur Brave requiert une enquête antitrust du marché publicitaire en ligne

Alexandre Boero Contributeur
10 décembre 2018 à 10h08
0
Brave browser
Shutterstock.com

Le navigateur web Brave veut que la Commission européenne ouvre une enquête et s'attaque aux pratiques anticoncurrentielles en matière de publicité en ligne, un marché qui pèse plusieurs dizaines de milliards d'euros en Europe.

Le docteur Johnny Ryan Frhists, responsable des politiques et des relations avec l'industrie chez Brave, a pris sa plus belle plume pour solliciter officiellement l'ouverture d'une enquête sectorielle sur la publicité en ligne auprès de la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager. Brave fait état de problèmes majeures de concentration, voire d'un comportement anticoncurrentiel. Pour ces raisons, le navigateur web de Brendan Eich veut que la Commission puisse déterminer s'il existe une concentration problématique dans le secteur de la publicité en ligne, et si cela porte atteinte au marché et aux consommateurs.

Les inquiétudes de Brave, qui cible notamment Google AdSense

Google est évidemment dans le viseur de nombreux acteurs et pays. En France, l'Autorité de la concurrence avait signalé en mars dernier l'importance de l'offre publicitaire et des données du géant de Moutain View. L'Allemagne et le Royaume-Uni se sont aussi penchés sur la question.

Cela fait maintenant une dizaine d'années que Google est ciblé par des enquêtes antitrust de l'Union européenne. La régie publicitaire de la firme, AdSense, aurait par exemple empêché certains de ses clients d'accepter des annonces concurrentes, les forçant ainsi à accepter celles de Google. Amazon et Facebook sont aussi concernés.

Un secteur qui doit être étroitement surveillé

Mais pour Johnny Ryan, le problème va bien au-delà de Google AdSense. Des barrières à l'entrée sur le marché pourraient aussi créer un important problème de concurrence. Brave redoute par ailleurs que les entreprises qui contrôlent la façon dont sont mises en place les annonces auprès des éditeurs leur permettent de dicter les prix et conditions. Sans parler du recueil des données des utilisateurs, utilisées sur ce marché pour en dominer d'autres, broyant ainsi le principe de la concurrence saine.

Si le marché de la publicité en ligne a pesé 36,8 milliards d'euros en 2016 dans l'Union européenne, selon les chiffres de l'Observatoire européen de l'audiovisuel, le navigateur le voit comme un marché opaque, qui doit être contrôlé plus que jamais.

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top