Brave s’équipe d’une IA, SpeedReader, qui permet de charger 20 fois plus vite les sites web

19 novembre 2018 à 12h45
0
Brave browser

Le navigateur web open source Brave veut proposer, dès 2019, un outil permettant de visionner les pages beaucoup plus rapidement tout en supprimant le contenu non essentiel de ces dernières.

Il y a quelques jours, Brave a dévoilé un tout nouveau mode SpeedReader, qui ambitionne de mettre en place une navigation Internet encore plus rapide, et plus agréable. C'est l'heure des présentations.

SpeedReader intervient avant même le changement des pages

Le navigateur met à contribution l'intelligence artificielle pour développer sa nouvelle approche des modes de lecture, basée sur les gains de performance et la confidentialité. SpeedReader supprime tout le contenu jugé non essentiel avant même le chargement de votre page web (c'est-à-dire avant même que le contenu indésirable ait eu le temps d'être téléchargé), ce qui permet un gain de temps, de bande passante et la suppression des annonces et des outils de tracking.

Dans le détail, et selon des tests effectués par Brave, SpeedReader offre un chargement des pages 20 à 27 fois plus rapide ; 84% de données réseau échangées en moins ; et une mémoire sollicitée 2,4 fois moins. Ces résultats pourraient révolutionner l'utilisation d'Internet sur les mobiles, souvent dévorés par son utilisation.

La totalité des ressources liées à la pub et au tracking bloquée lors des tests

Brave note une amélioration de 22% des pages en termes de performances et de protection de la vie privée, avec des résultats plus importants sur les pages liées aux réseaux sociaux comme Twitter (31%) et Reddit (42%), ce qui reste moyen pour l'instant. Mais sur les 18 475 pages testées, SpeedReader a bloqué l'extraction de 100% des ressources liées à la publicité et au tracking. Et là, le navigateur tient son pari.

Si le mode SpeedReader est activé par défaut sur le navigateur à partir de 2019, Brave annonce cependant que l'utilisateur librement pourra le désactiver.


Brave poursuit son développement

En deux petites années, Brave a su se faire un nom parmi les nombreux navigateurs web existants. Fondé par Bredan Eich, le cofondateur de Mozilla Firefox et le créateur du langage JavaScript, il a choisi comme leitmotiv de protéger la vie privée de ses utilisateurs en bloquant le tracking et en activant son mode « HTTPS Everywhere », pour encourager une navigation plus sécurisée.

Avec SpeedReader, Brave est décidé à aller encore plus loin que ses 5 millions d'utilisateurs mensuels actuels.
Modifié le 19/11/2018 à 15h08
5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top