🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Test Thrustmaster eSwap Pro S : une manette moins onéreuse et tout aussi personnalisable que la 'X' ?

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
06 septembre 2022 à 11h45
3
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Thrustmaster
© Thrustmaster

La modularité semble devoir être le cheval de bataille de Thrustmaster pour s’imposer dans le monde des manettes PC / Xbox. La concurrence des « officielles Microsoft » est telle, qu’il faut effectivement faire preuve d’imagination pour tirer son épingle du jeu, mais l’eSwap S Pro Controller n’en sacrifie-t-elle pas trop sur l’autel du prix ?

Bientôt deux ans que l’eSwap X Pro Controller et voilà que Thrustmaster nous en propose une version moins onéreuse, moins complète aussi. Toujours compatible Xbox Series (en plus du PC et de la Xbox One), la manette reprend d’ailleurs à son compte la nomenclature de Microsoft : la version ‘X’ pour le modèle « grand luxe » et la version ‘S’ pour la plus accessible. Reste qu’à plus ou moins 130 euros à son lancement, l’eSwap S Pro Controller n’est pas exactement un gamepad bon marché.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller
  • Bonnes sensations, ergonomie
  • Gestion des modules simplissime
  • Course des gâchettes ajustable
  • Câble long, détachable, standard
  • Logiciel complet et bien pensé
  • Exclusivement filaire
  • Tarification encore trop élevée
  • Faible modularité comparé à la 'X'

Fiche technique de la Thrustmaster eSwap S Pro Controller

  • Connexion : filaire, câble de 3 m
  • Nombre de boutons : 16
  • Nombre de gâchettes : 2, analogiques
  • Prise casque : oui, jack 3,5 mm
  • Vibrations / Retour de force : oui, 2 moteurs de vibrations
  • Dimensions : environ 160 x 60 x 120 millimètres
  • Poids : environ 260 grammes
  • Compatibilité : Windows, Xbox Series X|S, Xbox One
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 129,95 €
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Un conditionnement simple pour un produit qui tente de faire baisser la douloureuse © Nerces

Jolie modularité, malgré des arbitrages étonnants

S’il est une chose qu’on ne peut retirer à la gamme eSwap, c’est bien sa qualité de finition. Au sortir de sa petite boîte, l’eSwap S Pro Controller procure le même effet que sa grande sœur : l’impression de tenir entre les mains un produit de qualité est immédiate. Une bonne impression confirmée par un simple coup d’œil sur le câble que nous livre Thrustmaster : non content d’être bien long (environ 3 mètres), il est détachable, tressé et tout ce qu’il y a de plus standard côté connecteurs (USB-C côté manette, USB-A côté PC). Impeccable.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces

Les boutons Xbox Series sont évidemment au menu et le clic est très agréable © Nerces

Hélas, on aura beau chercher d’autres accessoires à côté de l’eSwap S Pro Controller, on ne trouvera rien : pas de mini-stick interchangeable, pas de module supplémentaire ou de grip additionnel. Forcément, ce manque d’accessoires ne plaide pas en faveur d’une manette onéreuse et, plus important, cela complique nettement le côté personnalisable du gamepad. C’est tout le problème de Thrustmaster avec cette version "S" qui n’est pas confortable dans son positionnement tarifaire : nettement moins chère que la version ‘X’, elle aussi bien plus figée.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Un style assez classique, mais un grip omniprésent sur les poignées © Nerces

Premier changement majeur par rapport à la version ‘X’, l’eSwap Pro S Controller ne dispose « que » de deux emplacements modulaires : chaque stick est monté sur un module que l’on peut retirer le plus simplement du monde pour le remplacer par quelque chose qui sied davantage à notre style de jeu. La version ‘X’ disposait du même système pour la croix directionnelle permettant, par exemple, de changer l’organisation de la manette pour passer du style asymétrique façon Xbox à la disposition symétrique chère à PlayStation.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces

Les modules que l'on retire / ajoute le plus simplement du monde : mais les autres modules sont en supplément © Nerces

Sur le modèle "S", la croix directionnelle n'est pas montée sur un module et ne peut donc pas être « déplacée ». Plus gênant, Thrustmaster n'a prévu aucune modification et on ne peut donc pas la remplacer par un disque comme c'est le cas sur plusieurs concurrentes, l'Elite Series de Microsoft pour ne pas la nommer. Toujours par rapport aux concurrentes, plus onéreuses il est vrai, on regrette de ne pouvoir modifier les boutons au dos de la manette pour les remplacer par des palettes par exemple. Enfin, retour à la comparaison avec l’eSwap Pro X Controller qui offre encore quelques autres options de personnalisation, comme la modification des grips, ici absentes.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Le port USB-C est parfaitement standard et très accessible © Nerces

Il ne faut pour autant pas jeter bébé avec l’eau du bain et si Thrustmaster a revu sa copie depuis la version ‘X’, l’eSwap Pro S Controller a encore de multiples atouts à faire valoir. En premier lieu, on pense évidemment à l’ergonomie générale de la manette sur laquelle nous aurons l’occasion de revenir. Évoquons également la présence de deux boutons au dos du pad et, surtout, de deux curseurs permettant de bloquer la course des gâchettes. Pratique. Bien sûr, tous les contrôles Xbox Series sont présents et Thrustmaster insiste sur la qualité de ses contacteurs dont il dit qu’ils sont conçus pour une durée de vie de 5 000 000 de clics.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Thrustmaster
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Thrustmaster

Le fabricant français insiste sur la précision et la longévité de ses sticks © Thrustmaster

Manette ergonomique et bien pensée

Jusqu’à présent, nous avons beaucoup parlé des défauts de l’eSwap Pro S Controller par rapport à sa grande sœur, mais il faut aussi souligner que la simplification de la manette n’a pas que des désavantages. En effet, cela permet à Thrustmaster de sensiblement alléger son pad et on gagne environ 40 grammes par rapport à la version ‘X’ qui nous avait semblé assez lourde, en particulier sur de longues sessions. Ce n’est pas encore la manette la plus légère sur le marché, en particulier dans le monde du filaire, mais c’est incontestablement mieux.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Inévitable prise jack 3,5 mm © Nerces

Cette « légèreté » va de pair avec une excellente ergonomie, même s’il faut reconnaître que les sensations varieront ici d’un utilisateur à l’autre. Sans qu’elle soit énorme, l’eSwap Pro S Controller se destine à des mains d’adultes : un enfant de dix ans aura des difficultés à tenir les poignées et, en même temps, accéder au bouton ‘Y’ ou au stick de gauche. Pour un adulte en revanche, aucun problème. Les commandes sont au contraire idéalement placées et on ne risque pas de les activer par erreur. Même les boutons au dos du pad ou les curseurs de gestion des gâchettes sont parfaitement situés.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces

Les gâchettes sont agréables, mais surtout ajustables grâce aux curseurs au dos du pad © Nerces

Ces derniers permettent logiquement de jouer sur la course de ces gâchettes : longue pour les jeux de simulation automobile, courte pour les jeux d’action type FPS notamment. Des gâchettes qui sont d’ailleurs assez agréables à manipuler même si on aurait souhaité quelque chose d’un peu plus « dur ». Du côté des mini-sticks non plus, il n’y a pas grand-chose à redire : ils sont agréables, précis et leur retour au centre est impeccable. Il est juste dommage de ne pas pouvoir en modifier le dôme afin de disposer, par exemple, d’un stick plus long ou d’une surface concave.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Thrustmaster signe son œuvre © Nerces

Si le grip de l’eSwap Pro S Controller ne peut être modifié ou personnalisé, celui mis en place par défaut est très convaincant. Il ne favorise pas outre mesure la transpiration et permet de bien garder les poignées dans les mains, même après de longues sessions. Le seul réel défaut technique se situe au niveau de la croix directionnelle : la forme en "+" ne satisfera pas tout le monde, mais c’est surtout la relative mollesse de cette croix, le manque de sensation dans les diagonales qui nous a un peu gêné. Rien de catastrophique, mais s’il y a un point à améliorer, c’est celui-ci.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces

La gestion avancée des boutons et des mini-sticks permet de très nombreuses fantaisies © Nerces

Tous les réglages bien en vue avec Thrustmapper X

La sortie de manette plus complexes pousse les fabricants à développer des logiciels toujours plus riches. Thrustmaster marque clairement des points à ce niveau même si le Français a, depuis quelque temps déjà, adopté un logiciel UWP (Universal Windows Platform) qui ne se récupère que depuis le Microsoft Store. Tant pis pour le monde Mac. En revanche, reconnaissons que le Thrustmapper X est tout à la fois complet et très bien pensé avec son organisation en quatre pages principales, sa page d’accueil et sa page d’options. Même le moins habitué des joueurs devrait retrouver ses petits en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces
Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Nerces

Moins richement dotées, les pages consacrées aux gâchettes et aux vibrations © Nerces

Chacune de ces pages est logiquement consacrée à une fonction précise. C'est ainsi que l'on trouve d'abord le mappage intégral de chacune des commandes. On peut ensuite ajuster la courbe de sensibilité et les zones mortes des deux mini-sticks avec la possibilité de dupliquer simplement les réglages de l’un sur l’autre. Pratique. L’ajustement des gâchettes permet d’en modifier la sensibilité alors que la dernière page se focalise sur la puissance des vibrations, qu'il est possible de couper. Enfin, notons la présence d’un outil de mise à jour du micrologiciel et la possibilité de créer plusieurs profils utilisateurs. Simple et efficace.

Thrustmaster eSwap S Pro Controller © Thrustmaster
Une manette de qualité, handicapée par sa tarification © Thrustmaster

Thrustmaster eSwap S Pro Controller, l'avis de Clubic

Salué par la critique au lancement de l’eSwap Pro X Controller, Thrustmaster avait tout de même été critiqué pour le tarif très élevé d’une manette certes largement personnalisable, mais malgré tout exclusivement filaire. Le Français a donc décidé de revoir sa copie, de la simplifier, pour en réduire considérablement la facture. Louons l’effort fourni, car on passe effectivement d’un MSRP de 180 euros à 130 euros. Problème, cela ne se fait pas sans casse.

Thrustmaster a effectivement largement revu à la baisse les possibilités de personnalisation de sa manette dont on peut surtout ajuster les sticks en remplaçant les modules présents par d’autres – en supplément – mais sans modifier leur position sur le pad. Il n’est pas davantage possible de modifier la croix directionnelle ou de jouer avec les grips pour ajuster l’aspect esthétique d’un pad qui restera « désespérément » noir. Si l’eSwap Pro S Controller est un pad de qualité, il nous paraît en décalage avec la concurrence et Thrusmaster semble manquer en partie son objectif.

7

Salué par la critique au lancement de l’eSwap Pro X Controller, Thrustmaster avait tout de même été critiqué pour le tarif très élevé d’une manette certes largement personnalisable, mais malgré tout exclusivement filaire. Le Français a donc décidé de revoir sa copie, de la simplifier, pour en réduire considérablement la facture. Louons l’effort fourni car on passe effectivement d’un MSRP de 180 euros à 130 euros. Problème, cela ne se fait pas sans casse.

Thrustmaster a effectivement largement revu à la baisse les possibilités de personnalisation de sa manette dont on peut surtout ajuster les sticks en remplaçant les modules présents par d’autres – en supplément – mais sans modifier leur position sur le pad. Il n’est pas davantage possible de modifier la croix directionnelle ou de jouer avec les grips pour ajuster l’aspect esthétique d’un pad qui restera « désespérément » noir. Si l’eSwap Pro S Controller est un pad de qualité, il nous paraît en décalage avec la concurrence et Thrusmaster semble manquer en partie son objectif.

Les plus

  • Bonnes sensations, ergonomie
  • Gestion des modules simplissime
  • Course des gâchettes ajustable
  • Câble long, détachable, standard
  • Logiciel complet et bien pensé

Les moins

  • Exclusivement filaire
  • Tarification encore trop élevée
  • Faible modularité comparé à la 'X'
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
ypapanoel
Reste encore et toujours le problème de la fiabilité dans le temps qui devrait être de trés haut niveau sur ce genre de matériel, mais qui est pourtant souvent lamentable<br /> Impossible quand vous recevez du matériel neuf de juger ça. Et pourtant c’est un des points cruciaux<br /> A quand un essai « 1 an ou 2 ans après » sur le matériel, qui viendrait réévaluer votre 1è note? Et pas que chez clubic d’ailleurs.
Nerces
Pour info. J’utilise l’eSwap X Pro Controller depuis sa sortie et rien à signaler. Alors certes, ce n’est pas ma manette principale et les modules ne sont pas déplacés tous les jours, mais la fiabilité ne semble pas devoir être remise en cause. Au moins quand on prend soin de son matériel.
gontie
Moi ce sont les touches que j’ai detestée, je préfère de loin les dual shock 4/5 pour cela. Certaine combinaison de touches étaient impossible avec la pro controller et étaient facile sur la dual shock. Dommage, j’aimais bien de pouvoir changer les stick à faible prix.
ypapanoel
on n’est en effet pas là pour la taper sur les murs de rage, puis couiner après que « ça marche plus… mais pourquoi…?. »<br /> Merci pour l’info de vécu en tout cas, et tant mieux. Ce genre de système « modulable » cumule en général les tares de fiabilité. Et pas que sur les manettes.
Nerces
La S paraît assez proche de la X, mais c’est bien la X que j’ai utilisé pendant un moment. Donc, forcément, même si j’ai confiance, je ne peux me prononcer pour la S
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Harman Kardon Citation Multibeam 1100 : finesse et précision dans une barre de son luxueuse
Test Amazfit GTS4 Mini : carton plein pour cette montre connectée à moins de 100 euros !
Test souris sans fil éco-conçu green_e : petite mais écolo
Test Hisense 65U8HQ : un MiniLED abordable et de nets progrès
Test DJI Osmo Action 3 : l’action-cam polyvalente idéale pour vos réseaux sociaux
Test TerraMaster T9-423 : un NAS neuf baies au format tour sans qu'il soit question de se ruiner
Test LG Tone Free T90Q : L’antibactérien innovant cède aux sirènes du graphène
Test Asus ROG Phone 6D Ultimate : le smartphone gaming ultime pour jouer des heures durant
Test Synology DS1522+ : l'excellence a un prix, l'option 10 GbE aussi !
Test Google Pixel Buds Pro : une recette qui évolue silencieusement, mais sans génie
Haut de page