Capcom : la cyberattaque de novembre dernier a touché 390 000 personnes

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
12 janvier 2021 à 18h35
0

En novembre 2020, Capcom a subi une attaque d'ampleur sur ses serveurs. Et si nous en croyons les dernières informations en date à ce sujet, des dizaines de milliers de personnes ont été touchées.

Durant cette cyberattaque dont l'éditeur japonais a été victime, de nombreuses données personnelles ont été dérobées aussi bien du côté des salariés que des utilisateurs. Les noms et adresses de ces derniers sont concernés. De plus, des informations confidentielles au sujet de divers jeux comme Resident Evil Village et Monster Hunter Rise se sont baladées sur internet après l'incident.

Des milliers de données en fuite

Malheureusement, cette mésaventure a eu bien plus de répercutions qu'escompté. À présent, Capcom précise qu'environ 390 000 personnes ont été directement impactées par la cyberattaque. C'est 40 000 de plus par rapport au précédent communiqué. Les hackers se sont aussi emparés de documents financiers appartenant à l'entreprise.

Dans le détail, Capcom mentionne le fait que les informations personnelles de 3248 partenaires commerciaux, 3994 employés et 9164 anciens salariés se sont envolées de cette manière. Pour ce qui est des joueurs, 134 000 fichiers ont été dérobés au service client japonais, 14 000 sur la boutique en ligne nord-américaine et 4000 sur le site dédié à l'esport. Ça fait beaucoup...

Modifié le 12/01/2021 à 18h48
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Comparatif des meilleures enceintes connectées (2021)
Apple envisagerait de lancer une plateforme payante de podcasts
Les prix des téléviseurs Neo QLED de Samsung sont sortis
Des taxis volants en phase de test à l'aérodrome de Pontoise
Dead Cells : le jeu gratuit sur Nintendo Switch pendant une durée limitée
IP statique et IP dédiée : quelles différences ?
Windows 10X : des développeurs font tourner l'OS sur MacBook Air M1, Lumia et Surface Go
Haut de page