Asus Rampage III Black Edition: carte mère au delà de l'ultime?

11 avril 2011 à 16h21
0
La note de la rédac

Des composants et fonctionnalités annexes

Depuis le temps que le X58 est sur le marché, personne ne sera plus surpris de lire que ses fonctionnalités sont... limitées. Aussi pour palier certaines lacunes, Asus ajoute divers composants additionnels sur sa Rampage III Black Edition. C'est ainsi que nous retrouvons non pas une mais deux puces NEC, ou plutôt Renesas, pour la prise en charge de l'USB 3.0. En effet la carte propose deux ports USB 3.0 extérieurs et un connecteur 19 broches pour les ports du boîtier (reste qu'un certain nombre de boîtiers n'utilisent pas encore ce fameux connecteurs 19 broches à l'heure actuelle).

Aux six ports Serial-ATA 3 Gb/s gérés par le X58, Asus ajoute un contrôleur Marvell 9182 pour la prise en charge du Serial-ATA 6 Gb/s. On se retrouve donc avec deux connecteurs SATA 6 Gb/s donc la particularité est le débit. Quand les ports Serial-ATA 6 Gb/s de la Rampage III Extreme bénéficient d'un débit de 5 Gb/s, ceux de la Rampage III Black Edition profitent d'un débit de 10 Gb/s d'où un gain de performance évident, notamment pour les SSD les plus récents. Cela s'explique par le fait que le contrôleur Marvell 9182 bénéficie d'un lien PCI-Express 2x quand le modèle précédent utilisé sur la Rampage III Extreme, le 9128, se contentait d'un lien PCI-Express 1x.

000000F004161356-photo-asus-rampage-iii-black-edition-ports-sata.jpg

Les connecteurs Serial-ATA de la Rampage III Black Edition


En prime, Asus ajoute un second contrôleur Serial-ATA, de type 3 Gb/s, pour la gestion de l'eSATA. Dépourvue de Firewire, la Rampage III Black Edition comporte un contrôleur réseau Intel de classe Gigabit, un composant 82567V. Côté audio, Asus retient un composant Realtek ALC889 qui sera toutefois accompagné de la suite logicielle Creative.

000000F504161344-photo-asus-rampage-iii-black-edition-sb-x-fi-chip.jpg

L'ALC889 dissimulé par un autocollant argenté


Niveau connectique extérieure, on retrouve à l'arrière de la carte mère, une prise PS/2, six ports USB 2.0, deux ports USB 3.0, deux connecteurs eSATA (gérés par un composant Jmicron JMB363), un connecteur USB réservé au ROG Connect (et son bouton), un connecteur RJ45, six connecteurs mini-jack, un bouton Clear CMOS et deux prises pour les antennes radio (Bluetooth et Wi-Fi).

0000010904161348-photo-asus-rampage-iii-black-edition-connectique-arri-re.jpg

Connectique arrière pour la Rampage III Black Edition


Wi-Fi et Bluetooth en standard

Surprise, sur cette Rampage III Black Edition nous retrouvons un circuit sans fil, directement soudé au sommet du PCB. Celui-ci comporte deux antennes car il propose à la fois la prise en charge du Bluetooth, dans sa version 3.0, et la prise en charge du Wi-Fi avec une compatibilité i802.11b/g/n et un débit maximum de 300 Mb/s. Asus livre avec la carte deux antennes, en plastique blanc, les mêmes que l'on trouvait déjà avec la P5W-DH Deluxe notamment... c'était en 2006 ! En 2011 il serait peut être temps de rafraichir ce type d'accessoires !

0000010E04161352-photo-asus-rampage-iii-black-edition-propri-t-s-bluetooth.jpg

Options Bluetooth


A défaut de pouvoir débrancher physiquement le module Wi-Fi/Bluetooth, il est possible de le désactiver depuis le BIOS. Chaque prise d'antenne dispose de son propre témoin de fonctionnement et Asus livre un utilitaire Wi-Fi permettant de visualiser l'était de la connexion sans fil.

0000012204161354-photo-asus-rampage-iii-black-edition-asus-wifi-agent.jpg

Module Asus WiFi Agent


Des petits plus ROG... toujours bienvenus

Parmi les fonctionnalités appréciables que l'on trouve sur les cartes mères de la série ROG, la Rampage III Black Edition hérite naturellement de divers boutons. C'est ainsi qu'on retrouve directement sur le PCB un bouton de mise en route, un bouton de reset et quatre interrupteurs permettant de rapidement activer ou désactiver les quatre emplacements PCI-Express 16x réservés aux cartes graphiques. Des points de mesure pour multimètre sont également disponibles.

La carte profite du système de double BIOS Asus et d'un commutateur permettant de passer de l'un à l'autre d'une simple pression. Visuellement, une diode indique quel BIOS est actif sur le bas du PCB.

Sur le sommet de la carte nous retrouvons, et c'est nouveau face à l'Asus Rampage III Extreme par exemple, un afficheur LED proposant des codes de diagnostic alors qu'au niveau du connecteur ATX 24 broches une série de LED s'illumine successivement lors du démarrage pour indiquer le bon déroulement de chaque étape. Problème pour l'afficheur LED : lors de nos premiers tests la carte refusait de démarrer et affichait un code d'erreur « FF », code qui s'avère ne pas être documenté... Pas très pratique donc pour débugger efficacement le problème !

0000007804161362-photo-asus-rampage-iii-black-edition-rog-1.jpg
0000007804161364-photo-asus-rampage-iii-black-edition-rog-2.jpg
0000007804161366-photo-asus-rampage-iii-black-edition-rog-3.jpg

Boutons de mise en route, jumper pour le PCI-Express, afficheur pour le diagnostic


A l'arrière de la carte mère, nous retrouvons un bouton pour effectuer un Clear CMOS, c'est toujours pratique, ainsi qu'un bouton permettant d'activer le ROG Connect. Il s'agit ici de permettre une prise de contrôle à distance du BIOS via un autre ordinateur relié en USB. La même chose est possible depuis un smartphone en sans fil. Et Asus de proposer pour les overclockers un cavalier pour le LN2 afin d'éviter les coldbugs.

A noter la disparition pure et simple du connecteur OC Station sur cette Rampage III Black Edition. Le rhéobus d'Asus est en effet un produit en fin de vie... A la place, on a droit à deux connecteurs USB 2.0 sur la carte mère ! C'est peut-être plus pratique en effet !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top