La 3D dans tous ses états : retour vidéo sur Imagina

Par Anne Baudry et Julien Giraud
le 12 février 2008
 0

IMAGTP : des maquettes virtuelles pour la prise de décision


La société IMAGTP a été créée en 2003 par deux architectes DPLG, Jean-Baptiste Reynes et Arnaud Moioli. L'originalité de l'entreprise est d'avoir appliqué les technologies en temps réel du jeu vidéo à l'architecture et à l'urbanisme dans le but de créer une maquette virtuelle interactive (MVI). Cette évolution technologique a notamment été motivée par :
  • le nombre croissant d'acteurs associés à la prise de décision (architectes, riverains, collectivités...) ;
  • la perte de pertinence des traditionnelles maquettes en bois, longues à réaliser, coûteuses et surtout non évolutives.
La maquette virtuelle est devenue un véritable outil d'aide à la décision en ceci qu'elle améliore la perception de la problématique du projet, qu'elle facilite la communication (notamment avec le public) et qu'elle permet d'anticiper les problèmes. Elle permet de prendre le projet à la base, quand il est très schématique, puis de l'accompagner au fur et à mesure des évolutions demandées par les maîtres d'œuvre et architectes.




Une maquette qui évolue au fil des réunions...


Côté équipement, un portable suffit pour faire tourner le moteur 3D de Crytek dans la mesure où la visualisation de projets architecturaux ne nécessite pas une exploitation à plein régime. Il suffit donc d'amener un portable en réunion pour visualiser les modifications. Cette façon de procéder permet de visualiser de nouvelles images sans temps d'attente. Il y a donc un gain de temps, mais aussi de confort sans compter un côté ludique indéniable (remplacement en temps réel d'un matériau, suppression d'une passerelle, changement de couleur d'un revêtement...). Les vues ainsi réalisées peuvent être aussitôt montrées aux maires, aux comités de quartier, à tous les personnes concernées par le projet et qui participent à la décision.
  • mise en place de la première ligne du tramway de Nice ;
  • modélisation de 500 mètres du Strip de Las Vegas (la rue des casinos et des grands hôtels) dans le cadre d'un projet de transport proposé par Veolia ;
  • modélisation d'une horlogerie de luxe (un projet de montre à 200 000 euros) dans le but de faciliter les modifications de matériaux, de coloris, etc.
Des vues de ces différents projets vous sont proposées dans la vidéo ci-dessous.




... et qui permet de soulever des erreurs de conception


Ces maquettes, si réalistes qu'elles soient, n'ont toutefois pas pour vocation de fournir des indications sur la fiabilité de l'objet ou sur sa résistance. Les vues construites sont en effet avant tout conçues pour permettre de matérialiser des intensions (celles des architectes, des riverains, des collectivités...). Ce n'est que lorsque le projet est repris par les bureaux d'étude que les problématiques de coût, de faisabilité et de fiabilité entrent en ligne de compte. Pour autant, la mise en image d'intensions peut permettre de mettre en évidence des problèmes, comme en témoignent ces deux anecdotes :
  • la modélisation d'une chaussée qui a permis de se rendre compte d'une différence de dimensions entre les pierres d'un trottoir et celle de la chaussée qui conduisait à un décalage. Des modifications ont été ordonnées ;
  • la modélisation d'un escalier qui a permis de se rendre compte de la pente trop abrupte d'un escalier. La mairie a dû acheter un terrain riverain pour modifier la pente.
Concernant les moyens et les délais requis pour la réalisation d'une maquette, voici à titre indicatif une nouvelle vidéo d'un projet d'école qui aura requis une personne à temps plein pendant un mois.


Un projet présentant ce niveau d'aboutissement requiert une personne à temps plein pendant un mois
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Matériel vidéo

Football : les caméras multi-angle d'Intel bientôt dans trois stades de Premier League
#Rediff | Test DJI Osmo Pocket : une caméra 4K sur nacelle stabilisée qui tient dans la poche
RED présente Lithium, un module photo/vidéo 3D pour son téléphone Hydrogen One
Test Dji Osmo Pocket : une caméra 4K sur nacelle stabilisée qui tient dans la poche
DJI annonce l'Osmo Pocket, une mini caméra avec stabilisateur mécanique à 359€
Gigabyte dévoile une RTX 2080 Ti Aorus watercoolée
Elgato annonce son nouveau Cam Link, cette fois en 4K, au même prix
Samsung veut remplacer l'écran de cinéma par une gigantesque dalle LED
Le Samsung Galaxy S10 sera capable de filmer en 8K
scroll top