Mobile DJ MP3 d’Hercules : le mix à portée de main ?

23 août 2007 à 13h39
0

Présentation

Un aspect assez « léger »...

Donner la possibilité à tout un chacun d'être DJ, voilà ce qu'Hercules veut proposer avec son Mobile DJ MP3. L'aspect général de l'appareil corrobore effectivement cette thèse : le plastique blanc et la qualité des boutons ne permettent pas une seconde de croire que cet outil est digne des plus grands DJ. Et si les joggles (les molettes qui servent pour le scratch) sont assez doux au toucher, elles ne brillent pas par leur précision. Les boutons de volume laissent également dubitatif, tout comme le bouton du crossfader. La console comporte un double affichage (un pour chaque piste) indiquant l'auteur et le genre des titres joués ou à jouer, et plus important encore le nombre de battements par minute de chacun des morceaux, ce qui nous paraît tout à fait primordial. L'avancement de la chanson, tout aussi indispensable, est également de la partie. Bon point donc au niveau de l'affichage, rétro éclairé qui plus est (le contraire aurait été tout bonnement idiot), qui ne retire tout de même pas l'impression de jouet que peut laisser ce produit au premier abord.

... mais des fonctionnalités intéressantes

Passée cette (mauvaise) première impression, intéressons-nous à ses fonctionnalités. Contre toute attente, elles sont nombreuses, relativement évoluées et bien pensées. Cette réussite est due en grande partie au logiciel livré avec le module de commande (qui ne contient pas de carte son, celle de votre ordinateur étant mise à contribution), dont nous vous parlerons plus avant, mais dont on peut vous dire qu'il n'a rien à envier aux meilleurs logiciels gratuits disponibles dans notre logithèque (comme Mixxx), bien au contraire, tout en restant assez loin des performances d'un logiciel payant comme Traktor.

00FA000000566536-photo-mobile-dj-mp3-photo-1.jpg
00FA000000566538-photo-mobile-dj-mp3-photo-3.jpg

Le module de commande : un design assez moyen, quid de l'efficacité ?

Au niveau de la console, découpée verticalement en deux hémisphères correspondant aux deux pistes, on trouve :
  • Tout en haut (à gauche et à droite donc), un variateur pour le volume, qui va également servir pour le Pitch, c'est à dire la vitesse du morceau, si vous appuyez sur le bouton correspondant (logiquement intitulé « Pitch »).
  • À côté de ce variateur, les touches numérotées de 1 à 4 vont servir à utiliser les effets parmi lesquels des boucles sur 4 ou 8 battements, des bruits comme celui d'une explosion ou des applaudissements, etc. Ces boutons sont configurables via le logiciel d'Hercules.
  • 004B000000568657-photo-molette-mobile-dj-mp3.jpg
    Sous ces 4 boutons, ce sont ceux nommés « Sync » et « Pitch » qui prennent place, le premier servant à synchroniser le rythme des deux morceaux sélectionnés (dans la limite d'une différence suffisamment ténue entre les deux chansons), tandis que vous devrez appuyer sur le second pour régler le pitch via le variateur évoqué plus haut.
  • La molette située sous ces deux boutons sert à scratcher ou à naviguer dans un morceau ; elle est d'une texture assez agréable, mais d'une précision que certains pourront trouver insuffisante.
  • Finissant d'entourer la molette, on trouve les boutons « Tune / Scratch », « Cue » et « Play-Pause ». S'il n'est pas nécessaire de décrire l'utilité de ce dernier, quelques précisions semblent nécessaires pour les deux premiers. Le bouton « Tune / Scratch » détermine l'usage de la molette : si « Tune » est sélectionné, celle-ci vous permet de naviguer rapidement dans le morceau ; si c'est « Scratch » qui est choisi, c'est cette fonction qui sera opérationnelle et l'affichage sur le module de contrôle se voit alors doté d'une petite indication devant le nom du morceau. Quant au bouton « Cue », il sert à se placer directement au niveau du premier « battement » d'un morceau, où (par appuis successifs) à des endroits définis par vous-même via l'interface logicielle (vous pouvez en définir 3).
012C000000568643-photo-affichage-scratch-mobile-dj-mp3.jpg
L'affichage s'adapte aux commandes sélectionnées : ici, la fonction « Sractch » activée pour le deck A

  • En plein milieu de la console se trouve le bouton du crossfader, cette fonctionnalité qui permet de jouer sur la balance entre les deux morceaux. Certains le trouveront trop petit et d'autres pourront pester contre un cran au milieu trop marqué, mais dans l'ensemble ce bouton reste assez maniable, même lors de mouvements rapides.
  • Sur la ligne de boutons situés en bas de la console, on trouve les touches « Deck Info », « Music », « Playlist », ainsi que les touches « Hold Jogs » et « Library ». Le premier sert à afficher les informations du morceau joué sur le deck concerné (A ou B), ou à sortir du mode Library, qui lui-même permet l'accès à votre bibliothèque musicale (un classement par genre et par artiste est disponible). De même, vous pouvez afficher sur votre console l'ensemble des listes de lecture disponibles en appuyant sur le bouton consacré, les roulettes sur les côtés ou les jogs de scratch vous permettant alors de naviguer dans ces deux modes. Pour valider, utiliser le bouton « Play-Pause ». Enfin, le bouton « Hold jogs » vous permettra comme son nom ne l'indique pas de bloquer les jogs, c'est-à-dire les molettes et tous les variateurs de la console (ceux du volume/pitch et celui du crossfader).
  • La fonctionnalité offerte par le bouton « Automix » est probablement celle qui mérite le plus d'attention, c'est pourquoi nous y reviendrons ultérieurement.
012C000000568670-photo-bouton-automix-mobile-dj-mp3.jpg
En bas de la console, une série de boutons dont le très utile « Automix » dont nous détaillerons le principe plus loin

  • Sur la tranche de la console, on trouve le bouton de mise en fonctionnement, ainsi qu'un bouton de blocage de l'ensemble des touches. Le choix d'un commutateur paraît judicieux, afin de ne pas éteindre malencontreusement l'appareil en plein mix comme cela pourrait arriver avec un simple bouton poussoir. Cependant, son emplacement sur la tranche supérieure a tendance à le faire oublier, et nous avouons avoir laissé la console en fonctionnement de longues minutes sans nous en servir... Ce qui nous a permis de constater une bonne autonomie ainsi qu'un avertissement demandant l'extinction de l'appareil. Bien vu ! Le bouton « Keys On / Keys Hold » nous semble également fort pertinent, tant il est facile d'accrocher maladroitement les jogs de mixage...
  • Enfin sur les côtés du boîtier, Hercules a disposé deux molettes crantées qui servent lors de la navigation dans les playlists ou dans la bibliothèque. Le défilement est rapide, l'affichage suivant le rythme sans problème. Pour effectuer une sélection, enfoncez simplement les molettes (elles sont « cliquables »).
012C000000568676-photo-boutons-c-t-mobile-dj-mp3.jpg
Sur les côtés et au-dessus de la console, les boutons de mise sous tension, de navigation et de blocage des touches


Notons enfin la petite encoche placée en haut de la console, prévue pour un cordon à passer autour du cou. Étant donné que l'appareil fonctionne avec deux piles LR14 (non fournies, une batterie aurait par ailleurs été plus pratique), il nous semble un peu lourd pour le garder toute une soirée autour du cou sans ressentir quelque douleur à la fin de l'exercice. Mais pourquoi pas...

Cette unité de commande est sans fil et fonctionne par ondes radio avec le module USB livré. Là encore, le design n'a pas été la priorité d'Hercules, tant cette clé USB nous paraît imposante. Dans la notice, il est précisé que l'utilisation de la rallonge USB livrée est vivement recommandée afin de placer le module USB verticalement. Dans la pratique, ce n'est pas vraiment nécessaire, et il vous est tout à fait possible de brancher directement la clé sur l'un des ports USB de votre PC... si vous avez la place !

0190000000566539-photo-mobile-dj-mp3-photo-4.jpg
Le module USB livré par Hercules : quel manque de discrétion !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top