3D Prophet All In Wonder 9000 Pro

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
15 janvier 2003 à 17h50
0
00FA000000056253-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-hercules-et-son-prophet.jpg
Depuis quelques années maintenant, chaque nouvelle solution graphique mise au point par le canadien ATI fait l'objet d'une édition particulière baptisée All In Wonder. Par le passé, nous avions déjà testé les versions Radeon puis Radeon 8500DV de ces éditions et c'est donc tout naturellement que nous vous proposons de découvrir aujourd'hui la dernière née de la gamme : la All In Wonder Radeon 9000 Pro.

Depuis qu'ATI a décidé de laisser le marché européen à ses partenaires et par la même occasion arrêté toute distribution de ses produits sur notre continent, les consommateurs ont le choix entre quelques constructeurs de renom comme Gigabyte. Le plus important d'entre eux, au moins en terme de prestige, reste sans aucun doute Hercules qui nous a prêté un exemplaire de cette All In Wonder 9000 Pro afin de pouvoir en faire le test, la voici dans le détail.


Hercules 3D Prophet : présentation générale

Fidèle au terme que la marque française a choisit depuis un petit moment maintenant, Hercules a baptisée sa carte la 3D Prophet All In Wonder 9000 Pro mettant de ce fait de côté l'appellation pourtant maintenant bien connu de Radeon. Cela ne change évidemment en rien le produit qui reste fidèle à ce qu'ATI a voulu concevoir. Il faut à ce titre préciser tout de suite une chose très importante. Si ATI ne commercialise plus de produits en Europe, il reste toujours très attentifs aux cartes vendues avec ses Processeurs graphiques.

0228000000056256-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-caract-ristiques-g-n-rales.jpg

Tableau comparatif, les différentes versions de All In Wonder

C'est ainsi que les constructeurs tiers doivent se plier à un cahier des charges très important avant de pouvoir distribuer des cartes ATI. Il faut en outre savoir que les carte en elles-mêmes sont toujours fabriquées par la compagnie canadienne et ne dépendent donc pas du constructeur qui la vend. C'est ainsi que l'on ne pourra pas trouver de système de ventilation différent d'un modèle à l'autre ou que les puces mémoires seront toujours strictement identiques !

Si la liberté d'action de compagnies comme Gigabyte ou Hercules est entravée par la politique d'ATI, c'est aussi une garantie de qualité pour le consommateur qui ne risque pas de se retrouver avec un produit partiellement compatible. D'autant qu'à regarder la qualité d'un produit pourtant extrêmement complexe comme la All In Wonder 8500DV, on ne peut pas dire que les consommateurs aient des raisons de se plaindre.

Retour au tuner analogique

A l'ouverture de la boîte, c'est la première chose qui surprendra en particulier l'utilisateur qui a déjà eu une AiW 8500DV entre les mains. Le modèle 9000 Pro est en effet remarquablement intégré et le PCB laisse apparaître une carte à la conception très "propre" évidemment dominée par la présence de l'imposant tuner-TV. Celui-ci est plus proche du modèle que l'on pouvait trouver sur la cadette de la gamme : la AiW 7500. Principalement pour des raisons de coûts, ATI a en effet décidé avec cette version 9000 de revenir à un Tuner analogique, le numérique n'ayant pas montré de qualités vraiment supérieures.

01F4000000056257-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-tuner-tv.jpg

Retour au tuner analogique, ici de marque Philips

Bien qu'il soit analogique, ce tuner est toutefois un peu particulier et il a d'ailleurs été mis au point en tenant compte de certaines recommandations d'ATI. Les plus habitués auront remarqué qu'il est par exemple moins volumineux que ceux qui trônent généralement sur les cartes TV. Le second élément clef de cette carte est évidemment le chip graphique, un Radeon 9000 Pro identique à celui que nous avions pu analyser lors de notre test de la carte ATI Radeon 9000 Pro. Pour en savoir plus à son propos et avoir un aperçu des technologies qu'il embarque, nous vous invitons donc à lire les premières pages de ce test.


Radeon 9000 Pro et 64 Mo

Autour de ce processeur, se trouvent comme d'habitude les puces mémoire qui n'ont cette fois plus rien à voir avec la carte graphique Radeon 9000 Pro. Les quatre puces implémenter par ATI et Hercules totalisent 64 Mo de mémoire mais ont surtout la particularité d'être au format BGA. Ce type de mémoire se trouve habituellement sur des cartes haut de gamme et permettent de par leur taille et leur conception une meilleure dissipation thermique. Ce faisant, il paraît évident de pouvoir atteindre de plus hautes fréquences de fonctionnement. Cette possibilité, ATI ne l'a toutefois pas exploitée et l'AiW 9000 Pro dispose de fréquences pratiquement identiques à ce que l'on trouvait avec les Radeon 9000 Pro de base. Le chip graphique est toujours cadencé à 275 MHz alors que pour les puces mémoire la fréquence est même un petit peu plus faible à 270 MHz contre 275 MHz : une différence cependant tout à fait minime.

00FA000000056260-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-ati-rage-theater.jpg
00FA000000056261-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-des-puces-m-moire-sign-es-infineon.jpg

A gauche le Rage Theater et à droite deux des quatre puces mémoires

Enfin et pour en terminer avec la description physique de la carte, il est nécessaire de parler du petit composant audio / vidéo "made in" ATI : le Rage Theater. Malgré sa petite taille, cette pièce est essentielle au bon fonctionnement des All In Wonder, c'est en effet lui qui gère tout ce qui concerne les entrées et sorties vidéo. Ces dernières sont finalement assez peu nombreuses compte tenu du nombre de fonctions d'une telle carte et on remarque qu'ATI est revenu à la connectique de la version 7500 plutôt qu'à celle de la 8500DV. Le FireWire n'est de ce fait pas présent (il aurait entraîné un surcoût trop important) et nous retrouvons donc simplement la prise DVI (un adaptateur VGA 15 broches est fourni), la prise antenne, le connecteur d'entrée audio / vidéo et celui de sortie.


0064000000056259-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-le-r-cepteur-radio.jpg

La télécommande "radio" en standard !

En plus de la carte et des différents CD dont nous parlerons plus tard, Hercules livre l'AiW 9000 Pro avec l'excellente télécommande ATI qui avait déjà fait l'objet d'un petit paragraphe élogieux lors de notre précédent test. Alors que l'acheteur d'une AiW 7500 (299 € à sa sortie) devait encore débourser une trentaine d'euros pour en faire l'acquisition, l'utilisateur intéressé par l'AiW 9000 Pro recevra cette télécommande directement : c'est dire les progrès réalisés en terme de qualité de l'offre par Hercules et ATI. Pour en revenir à la télécommande proprement dite, il convient de mentionner tout d'abord qu'elle se démarque de la concurrence par son fonctionnement.

Elle utilise effectivement les ondes radio en lieu et place de la classique technologie infrarouge. L'avantage est double puisque cela permet d'avoir une plus grande distance entre la télécommande et son récepteur mais surtout il n'est plus nécessaire que la "route" soit dégagée ! On peut très bien utiliser cette télécommande à travers un mur sans que cela ne pose le moindre problème ! Elle dispose de nombreuses fonctions et permettra de contrôler très facilement les différents éléments du Multimédia Center d'ATI. D'autres logiciels comme Winamp ou PowerDVD peuvent également être pilotés par la télécommande et quelques boutons sont laissés "libres" afin que l'utilisateur puisse les paramétrer comme il le souhaite. Enfin un petit pavé d'émulation souris permet de manipuler Windows, mais les mouvements sont toutefois un peu lents pour être confortablement exploitables.

01F4000000056258-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-la-t-l-commande-radio.jpg

Une télécommande volumineuse mais en tout point remarquable


Installation et pilotes

Depuis quelques années, l'installation d'une carte graphique ne pose plus de problème à personne. Il faut dire que d'énormes efforts ont été effectués pour simplifier cette opération au maximum. Hercules fournit avec sa carte l'essentiel des câbles et adaptateurs nécessaires au branchement de la carte certes mais aussi à l'exploitation des nombreuses fonctions multimédias dont elle est dotée. Mais au contraire de l'aspect matériel, la partie logicielle a pendant longtemps été l'un des points faibles d'ATI surtout en comparaison de ce que proposait le concurrent NVIDIA. Bien conscients du problème, les têtes pensantes de la marque canadienne se sont évidemment penchées sur le problème afin de répondre rapidement aux attentes des utilisateurs.

01F4000000056262-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-les-diff-rents-connecteurs.jpg

Une carte simple à brancher et à utiliser

On peut dire que cette politique est pour le moment une réussite et même si des progrès peuvent encore être faits, les pilotes ne peuvent maintenant plus être considérés comme un véritable frein à l'achat d'une carte ATI. Le CD d'installation est on ne peut plus simple et tout la procédure se passe avec un minimum d'intervention de la part de l'utilisateur. Il faut simplement sélectionner les applications que l'on désire et ensuite après un simple redémarrage tout est prêt à fonctionner. Un seul périphérique échappe un peu à cette procédure simplissime : la télécommande. Il faut en effet l'installer séparément pour des raisons qui m'échappent mais qui n'ont pas beaucoup d'importance dans la mesure où cela ne présente pas plus de difficulté. La stabilité des pilotes n'a pas été prise en défaut pendant toute notre période de test et les bugs graphiques autrefois relativement nombreux sont vraiment de l'histoire ancienne avec la très grande majorité des jeux actuels.

0078000000052262-photo-all-in-wonder-multim-dia-center.jpg
L'association des performances 3D tout à fait correctes et de fonctionnalités multimédia presque complètes fait de la gamme All In Wonder une série de produit tout à fait à part dans le monde PC. Quelques autres constructeurs ont tenté de reproduire ce succès mais sans vraiment convaincre les utilisateurs. Les fonctions multimédias associées au modèle qui nous préoccupe aujourd'hui n'ont rien d'original par rapport à ce que nous pouvions trouver sur les modèles précédents.

De ce fait notre présentation ressemblera beaucoup à ce que vous pouviez déjà lire lors de notre article consacré à la All In Wonder Radeon 8500DV. N'hésitez donc pas à vous reporter à ce test pour quelques informations ou quelques précisions supplémentaires.


Réception télé et acquisition vidéo

La télévision constitue évidemment l'un des principaux atouts des All In Wonder qui permettent de ce fait à leurs utilisateurs de se passer de cartes dédiées et ce d'autant plus facilement que les cartes ATI sont capables de gérer le son stéréo ce qui n'est pas le cas de toutes les cartes télé. Une fois la carte mise en place, les logiciels installés et la machine redémarrée vous devriez voir apparaître à l'écran un panneau de contrôle qu'ATI n'a pas jugé bon de traduire : le Launchpad. C'est à partir de ce "programme" qu'il est possible d'accéder à toutes les fonctions du Multimédia Center et en particulier à la fonction télé. La première exécution de la télé lancera l'assistant de configuration qui guidera l'utilisateur très simplement et très efficacement.

La reconnaissance des chaînes se fait en moins de 60 secondes et ne pose aucun problème. Un peu plus délicate en revanche est la sélection des options du magnétoscope numérique. Il est pourtant crucial de ne pas se tromper dans la mesure où cette fonction est l'un des gadgets les plus intéressants inventés par les concepteurs de périphériques télé. Il permet en effet d'utiliser le disque dur de la machine comme magnétoscope classique mais aussi de profiter du "time-shifting". Cette fonction offre l'avantage de pouvoir mettre un programme actuellement diffusée en pause pendant que vous allez par exemple ouvrir à un visiteur. La All In Wonder se charge alors d'enregistrer tout ce qui suit et dès lors que vous appuyez sur lecture, elle vous restitue le programme sans que vous en ayez perdu une miette !

00D2000000052264-photo-all-in-wonder-affichage-de-la-tv.jpg
00D2000000052265-photo-all-in-wonder-capture-d-images.jpg
00D2000000052266-photo-all-in-wonder-configuration-du-magn-toscope-num-rique.jpg

Paramétrage des fonctions télévision et magnétoscope numérique

La configuration de ces modes de fonctionnement est un peu complexe pour le débutant mais les options sélectionnées par défaut lors du premier lancement sont globalement très satisfaisantes. Les amateurs plus éclairés seront par contre heureux d'apprendre qu'il est possible de tout paramétrer "à la main" et dans les moindres détails ! L'acquisition vidéo se fait via les prises analogiques de la carte et exploite les mêmes outils de configuration que le magnétoscope ATI. Il est possible de faire des acquisitions dans (presque) n'importe lequel des formats connus sur PC pourvu bien sûr que vous en possédiez les codecs. Telle qu'elle est livrée, la All In Wonder 9000 Pro vous permettra déjà d'utiliser le format propriétaire d'ATI et les classiques MPEG 1 / 2 avec une résolution maximale bien suffisante pour le commun des mortels de 720 x 576.

Ce format équivalent en qualité à ce que l'on trouve sur les DVD Vidéo, ne sera pas accessible à toutes les machines et un processeur à 800 MHz voire 1 GHz sera le minimum pour travailler dans de bonnes conditions. Une fois l'acquisition vidéo effectuée, il faudra se tourner vers d'autres programmes : le Multimédia Center ne prenant pas en charge le montage vidéo. Heureusement ATI et Hercules ont pensé à tout et livrent un logiciel certes un peu limité mais très facile d'accès : le VideoStudio v5.0 en provenance d'Ulead.

0096000000051539-photo-terminator-2.jpg

Lecture multimédia DVD, VideoCD, CD Audio...

La deuxième grande partie des fonctions multimédia d'une carte comme la All In Wonder 9000 Pro concerne évidemment la prise en charge des différents fichiers multimédias. Plusieurs lecteurs audio / vidéo sont à ce titre inclus au Multimédia Center ATI et le plus important d'entre eux est sans aucun doute l'ATI DVD Player. Il faut dire qu'avec leur prise en charge 100% matérielle de la décompression MPEG 2 (format vidéo des DVD), les cartes du fabricants canadien excellent dans cet exercice, d'autant que les possesseurs d'amplificateurs haut de gamme aprécieront la présence d'un connecteur S/PDIF !

Depuis la sortie des Radeon 9700 Pro, ce lecteur a d'ailleurs subi une importante évolution puisque le moteur de décompression a été changé par ATI. Conscient des critiques faites à l'encontre du moteur CineMaster, qui malgré d'évidentes qualités de rendu n'intégrait aucune fonction "spéciale", ATI est en effet passé chez un concurrent en signant avec l'entreprise à l'origine de Power DVD : CyberLink. Sans altérer la qualité audio / vidéo, on regrettera tout de même que ce changement ait entraîné une nette augmentation de la configuration minimale nécessaire : le logiciel de CyberLink étant nettement plus gourmand.

00C8000000052278-photo-multim-dia-center-lecteur-vid-o.jpg
00C8000000052279-photo-multim-dia-center-lecteur-dvd.jpg

Lecteur VideoCD - Lecteur DVD : même combat !

Les autres lecteurs n'ont en revanche absolument pas changé depuis la dernière mouture et VideoCD comme CD Audio se lisent sans aucun soucis. On regrettera toutefois qu'il ne soit toujours pas possible de lire les Super VideoCD qui constituent une sorte de compromis entre le VideoCD et le DVD. Ce n'est pas un défaut très important, les Super VideoCD sont très rares, mais on aurait bien aimé voir ce genre de détails pris en considération.

Architecturée autour d'un classique Radeon 9000 Pro, cette All In Wonder ne peut évidemment pas proposer de performances très originales. Il n'y avait en effet aucune raison pour que la nouvelle carte multimédia d'ATI obtiennent des résultats vraiment différents de ce que nous avions déjà pu observer lors de notre test de la Radeon 9000 Pro au mois de juillet dernier. Il fallait tout de même s'assurer que l'intégration des nouvelles fonctions ne changerait pas la donne.


00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg

Protocole de test

Afin de vérifier ces performances, nous avons donc choisi de faire passer quelques tests relativement simples aux plus proches concurrentes, en termes de performances 3D, de cette All In Wonder 9000 Pro. Il faut savoir que contrairement à ce que son nom laisse penser, le Radeon 9000 est un processeur graphique nettement moins puissant que le Radeon 8500. Ils appartient à la même génération (optimisés pour DirectX 8), mais le Radeon 9000 se pose davantage comme un successeur du Radeon 7500.

Nous avons donc réuni, autour de notre cobaye du jour, trois autres Cartes Graphiques : une GeForce4 MX460, une GeForce4 Ti4200 et une Radeon 9000 Pro. Toutes les cartes ont été testées sur les mêmes logiciels (3D Mark 2001 SE, Quake III Arena, Serious sam : Second Contact et AquaMark) et avec la même configuration dont voici maintenant le détail.
- Carte mère nForce2
- Athlon XP2000+
- 2*256 Mo de mémoire CAS2
- Disque dur 60GXP 40 Go

- Windows XP Professionnal Service Pack 1
- pilotes Catalyst v7.79 (ATI)
- Pilotes Detonator v41.09 (NVIDIA)


Tests Direct3D

022F000000056233-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-3d-mark-2001-se.jpg

3D Mark 2001 SE est le test le plus employé lorsqu'il s'agit de vérifier les performances Direct3D d'une solution graphique. Nous l'avons évidemment utilisé cette fois encore et les résultats qu'il propose sont sans équivoque. La GeForce4 Ti4200 que l'on pourrait qualifier de carte de "gamers" est très largement en tête avec une confortable avance de 30.7% sur sa poursuivante immédiate, la All In Wonder 9000 Pro. C'est en effet une surprise, mais malgré une mémoire un peu plus lente que sur la Radeon 9000 Pro, le modèle All In Wonder est second devant sa consoeur. Enfin, c'est la MX460 qui ferme la marche, assez nettement distancée (14.2% avec la Radeon 9000 Pro en 1024x768).

0230000000056234-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-aquamark.jpg

AquaMark est un test des plus intéressants dans la mesure où son moteur graphique exploite abondamment les Pixel Shaders. Caractéristiques techniques obligent, la MX460 ne pouvait se tirer convenablement de ce test : c'est la seule carte de notre comparatif à gérer ces Pixel Shaders en software. Elle ne fait évidemment pas le poids face aux autres et cela prouve les choix judicieux d'ATI en la matière : encore relativement confidentiels, les Pixel Shaders sont appelés à jouer un grand rôle dans les jeux futurs. La Ti4200 est encore une fois largement au-dessus du lot et cette fois c'est la Radeon 9000 Pro qui prend le dessus sur la All In Wonder, l'écart reste cependant négligeable.


Tests OpenGL

0230000000056235-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-quake-iii-arena.jpg

Les résultats obtenus pas nos différentes cartes avec Quake III Arena sont moins favorables aux ATI. Le jeu développé par id Software est l'outil de mesure OpenGL par excellence et il montre cette fois que les Radeon 9000 Pro se font légèrement battre par la GeForce4 MX460 et largement distancer par la Ti4200. Les performances obtenues restent évidemment très correctes mais mettent clairement en évidence que la technologie ne fait pas tout : face à des titres où les Pixel Shaders n'interviennent pas, les Radeon 9000 Pro sont un cran en-dessous d'une simple MX460 (20.4% d'écart en 1600x1200). A noter que dans le duel entre les deux Radeon, c'est encore une fois la All In Wonder qui l'emporte malgré sa fréquence mémoire moins élevée.

0230000000056236-photo-3d-prophet-all-in-wonder-radeon-9000-pro-serious-sam-second-contact.jpg

Le constat formulé à l'aide de Quake III Arena se vérifie lorsque l'on passe à notre second test OpenGL : Serious Sam Second Contact. Le jeu développé par Croteam est plus intéressant qu'un clone de Quake III dans la mesure où il utilise son propre moteur optimisé OpenGL. Pour autant ce changement de moteur ne modifie pas les conclusions déjà énoncées et les Radeon 9000 Pro ferment encore une fois la marche. Elles ne peuvent évidemment pas lutter contre la Ti4200 mais sont tout de même nettement plus proches de la MX460 qu'avec Quake III : l'écart ne dépassant ici jamais les 10% (écart observé en 1024x768). Enfin, l'écart entre les deux Radeon 9000 est à nouveau en faveur du modèle All In Wonder (moins de 2%) sans qu'on ne puisse l'expliquer.


Bilan

Pas besoin d'être médium pour savoir à l'avance ce qu'allaient donner ces quelques tests. La All In Wonder 9000 Pro est évidemment très proche de sa consoeur et toutes les deux se trouvent à peu de choses près entre les deux GeForce4. La Ti4200 dispose d'une confortable avance sur toutes les autres cartes alors que les résultats de la MX460 sont plus proches de ceux des ATI. Sur les tests OpenGL c'est la carte NVIDIA qui l'emporte alors qu'avec les outils Direct3D ce sont les ATI.

Aussi peu surprenant soient-ils, ces résultats n'en sont pas moins tout à fait convenables. Ils permettent de jouer à n'importe quel jeu du moment dans des conditions très honorables et laissent à penser que même la prochaine génération de jeux ne parviendra pas à les mettre à genoux. Il ne faut toutefois pas espérer faire de l'All In Wonder 9000 Pro ce qu'elle n'est pas évidemment pas : une carte pour joueurs acharnés.
00C8000000056263-photo-3d-prophet-all-in-wonder-9000-pro.jpg

Conclusion

La dernière née des All In Wonder du canadien ATI n'est assurément pas la carte la plus originale du moment ! Elle regroupe en définitive deux technologies bien connues des amateurs et n'innove véritablement sur aucun des deux tableaux. En ce qui concerne les performances et caractéristiques 3D de la bête, on les connaît depuis belle lurette et les fonctionnalités multimédias propres à cette gamme de produits n'ont pratiquement pas changées depuis la précédente génération.

Il ne faut pour autant pas dénigrer cette carte plus qu'elle ne le mérite. Bien que seulement optimisée DirectX 8 elle permettra en effet aux utilisateurs touche à tout d'acquérir un produit tout à fait fonctionnel et riche d'innombrables fonctions. La All In Wonder Radeon 9000 est suffisante pour la plupart des jeux du moment et ne devrait pas se trouver véritablement dépassée par la prochaine génération et des titres comme Doom III. L'aspect multimédia reste pour sa part absolument inégalé et offre un nombre incroyable de fonctions : télévision, lecture DVD, magnétoscope numérique, télétexte, j'en passe et des meilleures.

L'amélioration des pilotes ATI rend l'installation très simple et l'intégration de la superbe télécommande radio permet de rendre cette solution graphique tout en un encore plus intéressante. Proposée à moins de 300 € elle cumule des fonctions qui coûteraient nettement plus cher séparément sans atteindre le même niveau de qualité. Un produit qui mérite vraiment que l'on s'y attarde !


3D Prophet All In Wonder 9000 Pro

6

Les plus

  • Solution multimédia complète et accessible
  • Télécommande radio fournie
  • Prix très correct
  • Connectique relativement complète

Les moins

  • Performances 3D correctes, sans plus
  • Hydravision limité (écran + télé seulement)

Note globale8

Performances7

Fonctionnalités10

Confort d'utilisation9

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Resident Alien : Alan Tudyk prend ses quartiers sur Terre (et sur Syfy)
Guide crypto : comment et quand se lancer dans les crypto-monnaies ?
Attestation de déplacement : confinement ou couvre-feu, à chacun son document dérogatoire !
Haut de page