ATI Radeon 9000 Pro

Par Nerces et Kalyst
le 23 juillet 2002 à 09h55
0
0096000000053819-photo-chip-ati-radeon-9000-pro.jpg
Anciennement connu sous le nom de RV250, le Radeon 9000 n'est pas présenté par ATi comme un composant haut de gamme puisqu'il est plus destiné à concurrencer les GeForce4 MX et le Xabre que les GeForce4 Ti. En ce sens on peut donc le voir comme un GPU compatible DirectX 8.1 (il en propose toutes les fonctions) à prix cassé afin de s'approprier ce marché que l'on appelle le mainstream. Ce Radeon 9000 n'est donc pas non plus là pour remplacer le Radeon 8500 et propose même des performances un peu inférieure puisque, comme nous allons le voir, une unité de texturing a disparu.


Radeon 9000 : un parfum de 8500



Radeon 9000 doit rimer avec mainstream et le nouveau GPU du fabricant canadien n'est donc pas là pour remplacer le Radeon 8500. Il vient plutôt en complément de celui-ci et s'il se nomme 9xxx, c'est surtout pour des raisons de marketing : histoire de faire comprendre aux consommateurs qu'il s'agit d'une nouvelle génération de produits. S'il innove par certains aspects, le Radeon 9000 reprend cependant énormément à ce qui constitue le fleuron de la marque pour quelques semaines encore.

00FA000000049517-photo-radeon-8500-d-mo.jpg
Le support des Vertex Shaders dans leur version 1.1 et des Pixel Shaders en version 1.4 est exactement le même que sur le Radeon 8500. C'est également le cas du Charisma Engine et du fameux TruForm. Pour des explications sur toutes ces technologies que les habitués connaissent déjà, nous vous invitons donc à consulter notre précédent article consacré au Radeon 8500 et dans lequel tout ces éléments sont abondamment décrits. Le Radeon 9000 apporte toutefois quelques changements que nous allons maintenant détailler.

Avant de voir les améliorations, voyons plutôt ce qui pourrait passer comme étant un pas en arrière de la part d'ATI, avec la disparition d'une unité de texturing. Alors qu'il conserve les quatre pixel pipeline de son aîné, le Radeon 9000 ne peut effectivement appliquer qu'une seule et unique texture par cycle. Il conserve cependant la possibilité d'en appliquer six par passe en ne complétant pas le processus de rendu. Cette modification certainement effectuée par soucis d'économie, vient en complément de l'intégration du Rage Theater au sein même du GPU. Autrefois présent sur les cartes du fabricant sous la forme d'un composant supplémentaire, le Rage Theater est maintenant directement intégré au Radeon : il n'est plus nécessaire de fabriquer qu'une seule puce et la fabrication des cartes s'en trouve simplifiée.

Malgré leur importance pour le spécialiste, ces deux changements apparaissent relativement mineurs aux yeux du consommateur lambda qui devrait être bien plus réceptif à la réelle innovation apportée par le Radeon 9000...


FullStream : les shaders au secours de la vidéo



ATI est depuis déjà bien longtemps l'un des leaders incontestés en matière d'accélération hardware de la décompression vidéo. Les cartes du Canadien sont de ce fait très réputées pour leur lecture des flux MPEG2 issus des DVD Vidéo. cela fait déjà un petit moment que les Rage 128 ou les Radeon ne sollicitent pratiquement plus le processeur principal lors de la lecture de telles séquences. ATI ne s'endort cependant pas et innove une nouvelle fois avec une technologie baptisée : FullStream.

Cette technologie utilise le système des pixel shaders programmables afin d'améliorer le rendu des vidéos en temps réel. Elle peut être utilisée dans de multiples circonstances : le "déblocage" de vidéo en streaming via Internet, la suppression du bruit de séquences capturées, l'édition vidéo avec l'application en temps réel de filtres "style Photoshop" et l'amélioration des algorithmes de désentrelacement lors de la lecture de DVD par exemple.

0258000000053809-photo-ati-videoshader.jpg

Les architectures actuelles exécutent en règle général les processus de rendu 3D et les fonctions vidéo de manière distinctes et séparées. Chacune des deux parties des GPU ont leur rôle propre et sont bien incapables de travailler efficacement de concert. Avec la technique du FullStream ou VideoShader, les pixel shaders habituellement utilisés pour le rendu 3D, deviennent partie intégrante du processus de lecture vidéo afin de permettre l'ouverture de nouveaux horizons. La figure ci-dessus illustre parfaitement ce travail conjoint des différentes unités du GPU.

La plupart des vidéos disponibles en streaming via Internet présentent par exemple de sérieux problèmes de compression : des artéfacts apparaissent régulièrement et sont particulièrement visibles dès lors que la connexion est à faible ou moyen débit. Grâce au VideoShader, il devient possible de nettoyer ces séquences ! De la même manière ce Videoshader permet d'affiner la lecture de DVD en améliorant le processus de désentrelacement. Enfin et comme nous l'avons dit précédemment d'autres utilisations peuvent être trouvées à cette association des pixel shaders au processus de lecture vidéo. Il faut par contre savoir que pour faire disparaître ces artéfacts de compression plus ou moins gênants, le VideoShader rend l'image très légèrement plus floue. Il n'est donc pas impossible que dans certains cas bien précis des utilisateurs préfèrent ne pas exploiter cette technique. Technique qui pourra être affinée dans un futur proche puisque, comme les pixel shaders eux-mêmes, cette innovation est programmable.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
scroll top