Linux au quotidien : Est-ce possible ? (v2.0)

Jerry
22 janvier 2002 à 12h20
0
00C8000000051653-photo-webmin-config-apache.jpg
Tout le monde en est convaincu, Linux est un excellent OS serveur. Apache, PHP, MySQL, ncftpd, Qmail ne sont que quelques exemples d'outils extrêmement puissants et qui font la popularité de l'OS (système d'exploitation) au pingouin auprès des entreprises, des FAI et des hébergeurs. Mais lorsqu'il sagit de le destiner aux particuliers, c'est une tout autre affaire. Xiti.com, qui mesure l'audience des sites Internet francophones, a récemment révélé que moins de 0,61% des surfeurs utilisaient Linux.

Disons le tout de suite, le but de cet article n'est pas d'alimenter le débat passionné entre Pro-Linux/Anti-Windows et Anti-Linux/Pro-Windows. Chaque partie apporte les arguments qui l'arrange et le débat n'est au final pas très constructif. Nous avons plutôt voulu à l'instant T, présenter un tableau de l'offre logicielle sur chacun des OS concurrents. Ceci afin de savoir s'il est possible pour le commun des mortels de se passer de Windows et, plus généralement, si "monsieur tout le monde" à intérêt à installer une partition Linux sur sa machine.

Domaine par domaine, nous allons donc recenser l'offre logicielle gratuite (Open Source ou freeware) et payante (shareware et commercial) de chacun des OS en comparant le plus objectivement possible fonctionnalité, ergonomie et puissance.


L'installation de l'OS



Même si ce n'est pas la simplicité d'installation d'un OS qui fait qu'on en choisisse un plutôt qu'un autre, il est intéressant de noter que le face à face se fait aussi sur ce front là.

Windows


00FA000000051656-photo-configuration-windows-xp.jpg
Jusqu'à la sortie de la version XP, Windows ne laissait pas au grand public la possibilité d'installer l'OS là où il le désirait. C'était un peu "otez-vous de là que j'm'y mette". Un utilisateur qui voulait faire cohabiter Windows et Linux sur un même disque dur était obligé de suivre scrupuleusement l'ordre correct d'installation sous peine de perdre une partie de ses données.

Windows XP, basé sur le moteur d'installation de Windows 2000 est plus tolérant et il est maintenant possible de créer des partitions dans un espace vide, d'en supprimer d'autres et finalement d'installer Windows sur la partition désirée. La suite de l'installation est accessible à la grande majorité des utilisateurs puisqu'il s'agit généralement de répondre au questions posées qui ne sont pas d'un haut niveau de connaissance. C'est un peu long mais dès la première connexion, on dispose d'un environnement 100% opérationnel.

Linux


C'est certainement Mandrake Software qui a démocratisé l'installation de Linux. N'en déplaise aux détracteurs de cette distribution, il faut bien avouer que l'interface graphique, l'utilitaire de partitionnement(diskdrake) et la détection automatique des périphériques rendent cette distribution aussi simple à installer que Windows et je pèse mes mots. La partie la plus complexe pour le novice pourrait être la sélection des paquetages (pack logiciels) mais il est toujours possible de se choisir une utilisation (bureautique et Internet par exemple) pour se voir attribuer automatiquement les paquetages correspondant. Un certain nombre de ceux-ci seront certainement inutiles mais vu le faible poids généralement constaté sur les logiciels Linux, cela ne posera que peu de problèmes.

L'énorme avantage de Linux sur Windows lors de l'installation concerne assurément le volume de logiciel qu'il est possible d'installer gratuitement et en même temps que l'OS. Alors que Windows comprend principalement un navigateur Internet puissant, un éditeur de textes simple, une calculatrice basique, un logiciel de montage vidéo très succinct et un lecteur multimédia, Linux propose en standard sur le(s) seul(s) CD d'installation plusieurs centaines de logiciels. Les mauvaises langues diront qu'une grande partie de ces logiciels sont de type "console" (pas d'interface graphique) et que l'utilisateur lambda ne se penchera vraisemblablement pas dessus mais dans le lot on trouvera AUSSI les excellents logiciels dont nous parlerons tout au long de cet article.


Interface utilisateur



00FA000000051654-photo-interface-gnome.jpg
Nous ne nous étendrons pas sur l'interface utilisateur de Windows que tout le monde ou presque connaît, mais plutôt sur la diversité des interfaces disponibles sous Linux et dont les concepts sont parfois copiés dans Windows tellement ils sont attirants. En l'état actuel des choses et malgré la puissance de développement de Microsoft, on peut dire que la communauté Open source tient très bien la route et un KDE ou un Gnome dernière mouture est tout aussi convivial qu'un Luna (l'interface graphique de Windows XP).

On pourrait résumer en disant que l'interface d'un Linux est plus orientée "power user" avec le multi-bureau et le copier coller par bouton central tandis que Microsoft aura choisi de rendre son système encore plus accessible au débutants (gros boutons, menu contextuel affiché en permanence...). Quoi qu'il en soit un utilisateur de Windows ne sera en rien perdu dans l'interface graphique de KDE, le "desktop manager" le plus populaire sous Linux.
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top