Retadup, le botnet géant, a été neutralisé par les cybergendarmes français

28 août 2019 à 20h20
0
hacker pirate doigts clavier mac

Ce sont 850 000 ordinateurs infectés qui ont été nettoyés à distance par les actions de la Gendarmerie. Les machines étaient utilisées à l'insu de leurs utilisateurs pour miner de la cryptomonnaie ou dérober des informations à distance.

En début d'année, la société experte en sécurité informatique Avast a informé le Centre de lutte contre les criminalités numériques de la Gendarmerie (C3N) de l'existence de Retadup, un virus sévissant sur des centaines de milliers de machines partout dans le monde.

Une contamination de grande ampleur partout dans le monde

Les utilisateurs, infectés après avoir ouvert un lien douteux envoyé par mail par exemple, ont vu leurs ordinateurs connectés à un serveur distant qui a immédiatement pris le contrôle du système d'exploitation.

Les hackers utilisaient les appareils infectés comme des machines « zombies », afin de commettre des actions illégales comme le vol d'informations médicales ou l'utilisation de ransomwares. Les ordinateurs pouvaient également servir à créer de la cryptomonnaie, sans que leurs propriétaires en aient connaissance.


Une opération de grande ampleur et inédite pour nettoyer les ordinateurs infectés

Les cybergendarmes, en collaboration avec le FBI, ont réussi à détecter le serveur pirate, localisé en Île-de-France, et à le désactiver. Ils sont parvenus également, et c'est une première mondiale, à nettoyer à distance les ordinateurs connectés et à les débarrasser de Retadup.

« On a réussi à nettoyer plus de 850 000 machines », explique Jean-Dominique Nollet au micro de France Inter.

Il a également détaillé la méthode qui a permis de mettre le virus hors d'état de nuire : « Grosso modo, on a réussi à détecter où se trouvait le serveur de commandement, la tour de contrôle du réseau d'ordinateurs infectés, les "Botnet". On l'a copié, on l'a répliqué avec un serveur à nous, et on lui a fait faire des choses qui permettent au virus d'être inactif sur les ordinateurs des victimes ».


Le serveur utilisé par les gendarmes va continuer son action pour procéder au nettoyage des ordinateurs encore infectés et pour le moment non utilisés par leurs propriétaires. Le ou les créateurs de Reatdup sont toujours activement recherchés par les autorités.

Source : France Inter
16
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top