iTunes pour Windows : une faille utilisée pour installer un ransomware

Bastien Contreras Contributeur
14 octobre 2019 à 11h40
0
iTunes

Des chercheurs en sécurité informatique ont repéré une vulnérabilité critique dans l'utilitaire de mise à jour d'iTunes pour Windows. Un simple oubli de guillemets dans le code permettrait en effet à des hackers de placer un ransomware sur les ordinateurs de leurs victimes. Alertée par les auteurs de la découverte, Apple a corrigé l'anomalie dans la dernière version de son logiciel.

La faille a été repérée par l'entreprise Morphisec, spécialiste de la cybersécurité. Le problème concerne la version Windows du logiciel iTunes, ce qui implique que de nombreux utilisateurs pourraient être touchés.

Invisible des antivirus

Plus précisément, la vulnérabilité a été trouvée dans « Bonjour », service dédié à la mise à jour de la solution d'Apple. Elle semble provenir d'une erreur d'inadvertance dans le code du programme : les développeurs auraient oublié d'ajouter des guillemets autour du chemin d'emplacement d'un fichier. Cette faille, qui porte le nom de « unquoted service path », peut alors être exploitée par des hackers pour placer un ransomware, qui sera ensuite exécuté à la place du service recherché.

Ce type de brèche est pourtant assez connu des professionnels du secteur. Il est donc étonnant de la retrouver dans un logiciel d'Apple. Mais tout comme n'importe quel programme, un développeur n'est pas infaillible.


Ce qui est d'autant plus dangereux dans ce cas, c'est que cette méthode n'est généralement pas détectée par les antivirus. Pour ne pas entraîner trop de faux positifs, ces derniers ont souvent tendance à faire confiance à certains programmes considérés comme sûrs, à l'instar d'iTunes. Une mauvaise idée dans cette situation.

Désinstaller iTunes ne suffit pas

Pire encore, l'utilitaire « Bonjour » présente la particularité de rester sur une machine, même après la désinstallation d'iTunes. Par conséquent, un ordinateur peut demeurer vulnérable, même si le logiciel a été supprimé.

Le bug ne serait d'ailleurs pas vierge de toute exploitation. D'après les chercheurs de Morphisec, il aurait ainsi été utilisé, en août dernier, pour installer le ransomware BitPaymer sur les ordinateurs d'une entreprise automobile non identifiée.


Par conséquent, si vous possédez iTunes pour Windows, il est urgent d'effectuer sa mise à jour. Car après avoir été prévenue, Apple a déployé un correctif dans la dernière version du logiciel, la 12.10.1. Néanmoins, cela ne sera peut-être pas suffisant pour retrouver une totale sérénité : Morphisec affirme en effet avoir signalé à la firme d'autres failles, qui n'ont toujours pas été corrigées.

Source : Tom's Hardware
Modifié le 15/10/2019 à 10h03
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top