Des chercheurs développent un nouveau malware qui communique par le son

03 décembre 2013 à 14h57
0
Le malware qui se propage par le son, délire de science-fiction ? Pas du tout : des chercheurs ont mis au point un système capable de faire transiter certaines informations d'un ordinateur à un autre en utilisant les ultrasons.

00C8000002700730-photo-worm-ver-malware-virus-cheval-troie-virus-logo-gb-sq.jpg
Les microphones et les haut-parleurs intégrés aux ordinateurs deviendront-ils prochainement des moyens de diffusion des logiciels malveillants ? C'est une question qui se pose, suite à la présentation, par des chercheurs allemands, d'un système capable d'envoyer des informations d'un ordinateur à un autre à l'aide d'ultrasons.

Dans un article récemment publié, les chercheurs mettent en avant le fait que les ordinateurs peuvent communiquer entre eux par le biais de leurs micros et haut-parleurs et même « former un réseau acoustique secret ». « Grâce à ce réseau secret, l'information peut voyager de nœud infecté en nœud infecté, reliant ainsi des systèmes complément isolés, même d'Internet. » En somme, deux machines, infectées indépendamment l'une de l'autre via une clé USB par exemple, peuvent s'échanger des informations via un son inaudible par l'homme.

Une expérience menée sur deux ordinateurs portables Lenovo T400 a permis aux scientifiques de valider leur théorie. Ces derniers ont utilisé un logiciel initialement développé pour transmettre des données acoustiques sous l'eau pour diffuser, via le son, des données du premier ordinateur au second, à une distance d'environ 20 mètres. L'opération a fonctionné, démontrant malgré tout la limite de transfert, fixée à environ 20 bits par seconde.

La bande passante s'avère donc dérisoire, mais les chercheurs insistent sur le fait que les pirates pourraient s'adapter en développant un malware qui permettrait de ne récolter que certaines données pertinentes, comme les identifiants et mots de passe, par le biais d'un enregistreur de frappe.

De telles déclarations pourraient bien motiver les pirates à se pencher sur ce genre de méthodes futuristes, qui seraient alors capable de cibler des machines isolées les unes des autres. Resterait cependant à déterminer la manière avec laquelle de tels logiciels malveillants pourraient s'étendre sans un réseau global : les utilisateurs devront redoubler de prudence pour ne pas en être, comme la plupart du temps, le vecteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top