Antivirus : Symantec annonce Norton Antivirus et Internet Security 2011

0
00FA000001903278-photo-logo-norton-from-symantec.jpg
Symantec profitait hier de la présentation du rapport Cybercrime pour lever le voile sur les versions finales de Norton Internet Security 2011 et Norton Antivirus 2011. Après une version 2010 qui apportait une nouveauté majeure (la protection par réputation des fichiers), la version 2011 de la gamme Norton mise plutôt sur des améliorations des outils existants. Ainsi, ledit système de réputation, Download Insight, passe en version 2.0. Initialement réservé aux téléchargements issus d'Internet Explorer ou Mozilla Firefox, la technologie analyse désormais tout type de téléchargement, quelque soit son origine : navigateur web, messagerie instantanée ou encore pièce jointe de mail.

012C000003533906-photo-norton-internet-security-2011.jpg
012C000003533908-photo-norton-internet-security-2011-perfs.jpg


Autre module bénéficiant d'améliorations de performances, l'analyse comportementale SONAR passe en version 3 avec au programme une amélioration du classement automatique des comportements d'applications, permettant selon l'éditeur de proposer une protection plus efficaces contre les menaces « Zero day », non encore répertoriées dans les bases de signatures. Enfin, toujours dans les améliorations, le module System Insight, lui aussi dévoilé avec la version 2010, propose désormais une surveillance des applicationsd exécutées afin d'avertir l'utilisateur en cas d'utilisation des ressources par une seule application.

Côté interface, les deux logiciels s'offrent un léger lifting avec un écran d'accueil proposant toujours un accès direct aux principales fonctionnalités via des interrupteurs. Ceux ci se dotent d'un look iPhone dans cette nouvelle version. L'interface affiche en outre une nouveauté : la Norton Protection Map est une carte des dernières menaces identifiées par l'éditeur, affichant des résultats chiffrés par ville, ainsi que des détails sur les menaces détectées. On notera enfin des raccourcis vers les services en ligne de Symantec tels que Norton Online Backup, Norton Online Family ou encore Norton Safe Web.


Parallèlement à la sortie de Norton 2011, Symantec accompagne sa suite d'outils gratuits, proposés précédemment en version bêta, et désormais finalisés. Le premier est Norton Bootable Recovery Tool, un outil de nettoyage bootable permettant de désinfecté un PC qui refuse de démarrer. Le second, Norton Power Eraser, est dédié au nettoyage des menaces « que les antvirus classiques ne détectent pas forcément ». Aveu d'échec ? Symantec, par la voix de Homayoun Sarkechik, s'en défend : l'outil est là pour compléter la protection de Norton Antivirus/Internet Security, dans la mesure où ceux ci ne peuvent se permettre d'être aussi agressifs dans leur détection, ce qui pourrait créer des faux positifs.

012C000003533910-photo-norton-recovery-tool.jpg
012C000003533912-photo-norton-power-eraser.jpg


Au cours de la présentation, M. Sarkechik a également révélé que depuis la mise à disposition de ces outils gratuits, ils ont été majoritairement téléchargés par des utilisateurs d'antivirus gratuits, une manière selon lui de prouver que ces derniers ne se suffisent pas à eux mêmes... Ou serait-ce plutôt par curiosité de découvrir de nouveaux outils gratuits ? Signalons enfin la mise à disposition d'une application Norton Safe Web pour Facebook. Celle ci analyse les liens présent dans son propre flux, mais aussi dans celui de ses amis, et se base sur les données de Norton Safe Web pour évaluer leur dangerosité.

Norton Antivirus 2011 et Norton Internet Security 2011 sont disponibles au prix de 39,99 euros pour le premier, et 69,99 euros pour le second. Chaque licence est valable pour un an et pour 3 PC.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple,
Oracle et NetApp règlent un cas de propriété intellectuelle à l'amiable
Amazon aurait racheté le service Amie Street
Microsoft et HP lancent le premier cloud privé
Dell vise le cloud et le calcul haute-performance avec le PowerEdge C6105
L’US-Cert découvre 200 vulnérabilités sur son propre réseau
Opera : deux kits de développement pour la TV connectée
Des tablettes Windows Phone 7 ? Pourquoi pas, répond Microsoft
Novell annonce la disponibilité de sa suite d'identité pour le cloud
Eric Schmidt : Google va investir en France
Haut de page