ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux

26 mars 2020 à 18h25
0
ESET antivirus
© ESET

L'entreprise de cybersécurité ESET a annoncé un portage de sa solution Endpoint Antivirus pour les machines tournant sous Linux. Cette nouvelle version, qui se veut peu gourmande en ressources et peu intrusive, s'adresse particulièrement à une clientèle professionnelle.

Aujourd'hui, il n'y a plus lieu de penser que seuls les PC sous Windows sont vulnérables aux virus et cyberattaques et qu'ils sont les seuls à nécessiter le recours à un antivirus. Certaines entreprises ont ainsi bien compris qu'il était important de protéger l'ensemble des systèmes d'exploitation du marché.


Les principaux OS désormais tous couverts

Parmi elles, on peut citer ESET, basée à Bratislava (Slovaquie). La société est principalement connue pour ses solutions de sécurité informatique, dont NOD32 Antivirus, pour les particuliers, et Endpoint Antivirus, qui vise davantage les entreprises. Jusqu'à présent, cette dernière était disponible pour Windows, macOS, Android et iOS. La liste n'était donc pas tout à fait complète.

Pour combler le manque, l'entreprise a annoncé qu'ESET Endpoint Antivirus était désormais compatible avec Linux. À l'instar des autres versions, le nouvel outil promet de défendre ses utilisateurs contre les malwares, mais ajoute quelques nouveautés, comme une protection des fichiers en temps réel.

Et la solution n'oublie pas ses clients professionnels, en leur offrant la possibilité de s'interfacer avec l'ESET Security Management Center, qui permet de superviser l'état de la sécurité informatique de tous ses terminaux. Une surveillance qui pourra donc désormais couvrir l'ensemble des appareils d'une entreprise, mobiles ou non, quel que soit leur système d'exploitation.


Discrétion et efficacité

Le fournisseur reste également fidèle à ses convictions, en cherchant à minimiser l'impact de son logiciel sur les performances du système sur lequel il est installé. L'idée est notamment d'économiser les ressources en n'activant que les fonctions nécessaires à chaque instant.

De même, la solution se veut la moins intrusive possible. « Les notifications sur le bureau ne s'affichent que lorsqu'une menace a été éliminée, ce qui ne nécessite aucune intervention de l'utilisateur », indique par exemple la société.

Pour tester son nouvel outil, ESET propose une version d'essai gratuite sur son site officiel. Elle invite ensuite les utilisateurs intéressés à contacter son service commercial pour une offre adaptée à leurs besoins.

Source : Softpedia
Modifié le 27/03/2020 à 13h53
23
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top