Jack Dorsey et Jay-Z créent un fonds pour le développement du Bitcoin en Afrique et en Inde

15 février 2021 à 12h53
10
Afrique Bitcoin

Les deux célébrités ont financé l'organisation avec un apport initial de 500 BTC, soit l'équivalent de 24 millions de dollars.

Leur objectif est de soutenir le développement du Bitcoin (BTC) en Afrique et en Inde.

Jack Dorsey s’associe à Jay-Z

Jack Dorsey, P.-D.G. de Twitter , s’est associé au rappeur Jay-Z pour la création d’une organisation à but non lucratif baptisée « ₿trust ».

L'organisme se consacrera dans un premier temps au développement du Bitcoin en Afrique et en Inde. Jack Dorsey a également expliqué que ni lui ni Jay-Z ne prendront part aux décisions de ₿trust, ni n'imposeront d'orientations à suivre, le fonds reposant sur « une confiance aveugle et irrévocable », selon ses dire.

Par ailleurs, Jack Dorsey recherche trois personnes pour siéger au conseil d’administration de ₿trust avec pour mission principale de « faire du Bitcoin la monnaie d’Internet ». Le P.-D.G. de Twitter a communiqué un lien permettant aux intéressés de déposer leur candidature, pour aider à superviser le fonds.

Un sujet maîtrisé

Jack Dorsey est un partisan du Bitcoin de longue date. En février 2019, il apparaissait dans le podcast Joe Rogan Experience, pour proclamer que la monnaie d'Internet pourrait être le BTC : « [Bitcoin] est quelque chose qui est né sur Internet, qui a été développé sur Internet, qui a été testé sur Internet  ».

Rappelons également qu'en octobre 2020, la société de paiement Square, dont Dorsey est le P.-D.G., a acheté 4 709 BTC pour sa trésorerie, soit un investissement d'une valeur de 222 millions de dollars selon cours actuel.

Plus récemment, l’entrepreneur a fait don de 1 million de dollars au Coin Center, un groupe de réflexion sur les questions de politique publique liées à la blockchain et aux cryptomonnaies.

Enfin, Jay-Z n’est pas complètement néophyte puisqu'il a participé au financement d’une start-up blockchain nommée Alchemy.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
lefranstalige
Excellente chose!!! Les populations pauvres et les populations qui connaissent une grande inflation sont celles qui ont le plus besoin d’une monnaie « saine » c’est à dire dont la quantité ne peut être manipulée.
pjc
J’attends impatiemment le moment ou cette monnaie à valeur virtuelle éclatera comme une bulle et que les aigrefins feront basket avec la tune, la vraie… Il me tarde !
Proutie66
Faut vraiment ne rien comprendre à l’économie pour penser que le bitcoin/ether est une monnaie.<br /> Un placement oui, on peut gagner de l’argent oui.<br /> Mais si le bitcoin était une monnaie on pourrait :<br /> Acheter son pain avec, son appartement, sa voiture (seul Tesla annonce le faire).<br /> Voilà les variations en 1 mois :<br /> Pour info, j’ai aussi des «&nbsp;actions&nbsp;» bitcoin / éther. Je suis pas naïf pour autant. On compare toujours à l’euros ou aux dollars.<br /> ImgBB<br /> Screenshot-20210215-134602<br /> Image Screenshot-20210215-134602 hosted in ImgBB<br />
cirdan
Depuis des années des programmes destinés à doter le continent africain d’un accès généralisé à l’électricité sont mis en ouvre et commencent à donner de bons résultat. Et voilà que les loups de la spéculation en profitent pour importer cette monnaie ultra-spéculative dans des régions du monde pauvres et déjà largement polluées.<br /> C’est vraiment une triste nouvelle.
EnLighter
Derrière le BitCoin, il y a surtout de l’énergie. Tenter de développer le BitCoin dans des coins où il y a déjà des difficultés d’approvisionnement en énergie est à mon sens un peu bête. L’énergie aurait dû être la première priorité.<br /> Sans compter le fait que l’Afrique est composée de plusieurs pays aux économies différentiées. Imposer un standard monétaire sur une zone non optimale est toujours vouée à l’échec sur le long terme (le meilleur exemple contemporain étant l’euro …).
soaf78
J’ai lu ces 2 noms, et j’ai lu «&nbsp;à but non lucratif&nbsp;»<br /> j’ai beaucoup ri, merci pour ce moment…<br /> Ces deux entrepreneurs représentent tous les biais du 21e siècle; de l’ultra libéralisme, du consumérisme, de l’instantanéité, du buzz…<br /> Et ils voudraient nous faire croire qu’ils sont sympas…
toast
L’énergie du minage n’est pas dépensée là ou les bitcoins sont utilisés, ça n’est pas lié. C’est un peu l’intérêt d’une infrastructure décentralisée.<br /> Et ils ne cherchent à priori pas à imposer le bitcoin mais à le démocratiser, ce qui est différent.
lefranstalige
Aujourd’hui, non. Mais juger le long terme de Bitcoin à ce qu’il est aujourd’hui (toujours en version v.0.21), c’est ne pas prendre en compte le développement future des applications comme le Lightning Network (encore en version Beta).<br /> C’est un peu comme dire il y a 20 ans qu’Internet ne pourrait pas être utilisé pour du multimedia parce que les gens n’avaient que des modems 56k.
lefranstalige
Ce ne sont pas les transactions qui consomment de l’électricité mais leur validation sur la blockchain via l’activité de minage qui peut se faire à l’autre bout du monde.<br /> Par contre, je suis d’accord avec l’argument du risque lié à une monnaie unique pour des pays/regions qui ont des taux de productivité différents. Effectivement, c’est le problème qu’on rencontre avec l’Euro et la raison pour laquelle l’Allemagne devient de plus en plus industrielle grâce à sa balance de paiement ultra positive alors que les pays moins productifs deviennent de plus en plus de lieux limité au tourisme (à cause de leur balance de paiement negative).
iodir
Super ! Un bon moyen de les ruiner quand le cours s’effondrera. Merci qui ? Merci Jack Dorsey et Jay Z.
cirdan
iodir:<br /> Un bon moyen de les ruiner quand le cours s’effondrera.<br /> Le continent africain est déjà le plus pauvre de la planète, 40% de sa population y vit avec 1,70€ par jour. Difficile de jouer à la loterie et d’être ruiné quand tu n’a pas grand chose.<br /> Par contre on peut supposer que le développement du bitcoin favorisera encore plus les corrompus et les états qui spolient leur population, car eux auront les moyens de spéculer.
iodir
Mais oui bien sûr. Ils n’ont rien, alors qu’ils perdent 30 % de ce qu’ils ont, ça ne leur fera pas de mal. C’est vrai qu’on peut arnaquer sans problème les pauvres, puisqu’ils n’ont rien. En plus, ils ne peuvent pas se défendre, alors c’est encore mieux.
cirdan
Détends-toi ! Tu n’as rien compris à mon post.<br /> Je disais simplement que cette salade spéculative allait surtout profiter à certains mais que la grande majorité des africains, très pauvres, n’y auraient pas accès.<br /> Le développement de ce continent est freiné depuis longtemps par tous ceux qui s’accaparent ses richesses : pierres précieuses, pétrole, gaz… Le développement du bitcoin risque surtout de leur profiter.
EnLighter
@lefranstalige<br /> Messieurs, nous sommes entièrement d’accord sur le fait que l’architecture de la blockchain elle même permet de déporter les calculs nécessaires aux validations. J’ai quand même un doute sur la capacité d’absorption du minage d’un continent entier par l’infrastructure actuelle. Sans compter les questions d’indépendance de toutes sortes.<br /> Après réflexion, je me demande si la volonté de Dorsey et Jay-Z n’est pas simplement de miser sur le développement de l’usage et de la généralisation du Bitcoin en Afrique pour s’assurer de sa pérénité (surtout quand on voit les projections démographiques). Dans un article de Clubic, il était indiqué que M. Dorsey avait sa propre plateforme de minage personnelle et au vu de l’apport en Bitcoins des deux, je me dis qu’ils sacrifient une partie de leur trésor pour s’assurer que ce trésor en reste un et que même, il devienne plus précieux.<br /> Bill Gates est le meilleur exemple dans le genre : je fais de la philanthropie ciblée pour booster des domaines dans lesquels j’investis. Non seulement cela rend plus riche mais surtout, c’est le meilleur outil de lobbying puisque cela parait sympathique aux yeux de tous.<br /> Pour moi, le choix de l’Afrique est tout sauf une volonté d’aider les peuples qui y résident. C’est le continent où les Etats sont les plus faibles et donc les moins à même d’interdire l’usage de cette technologie.
toast
La scalabilité est un élément sur lequel beaucoup de projets blockchain bossent. Le Lightning network est un début de réponse sur Bitcoin. S’il ne pourrait certainement pas absorber une augmentation énorme des transactions pour le moment, ça ne veut pas dire que c’est définitivement impossible. Et tu ne développes pas des projets sur des capacités actuelles, heureusement.<br /> Et oui Dorsey est là pour faire du fric, comme toi, comme moi. Maintenant, quand tu as les moyens de le faire en aidant du monde au passage pourquoi pas.<br /> Certains trouveront ça génial, d’autres complètement opportuniste, ce ne sont que des avis qui ne seront de toute façon sûrement pas le reflet de ses motivations personnelles.
lefranstalige
C’est avec beaucoup de respect que je me permets de vous dire que ce que vous avez écrit dans votre message montre une grande méconnaissance du fonctionnement de Bitcoin. Il n’y a pas de mal à ça, c’est très compliqué à comprendre surtout que c’est relativement nouveau.<br /> Ce n’est pas parce qu’il y a plus d’utilisateurs et de transactions qu’il y aura plus d’activité de minage. Les deux sont totalement indépendants. Plus de minage ne signifie pas plus de transactions validées mais une plus grande concurrence chez les mineurs. Ils se partagent (jusqu’en 2024) 6,25BTC toutes les 10 minutes peu importe le nombre de mineurs et le nombre de transactions.<br /> Quant à l’activité de minage de Jack Dorsey, je crois que vous faites référence à l’article dans lequel on apprenait qu’il faisait tourner un «&nbsp;node&nbsp;» sur un Apple M1. Faire tourner un «&nbsp;node&nbsp;» (noeud) Bitcoin n’est pas faire du minage. Un noeud est simplement une connection au réseau et peut même se faire sur un smartphone (ex. HTC Exodus).<br /> Dans le cas de Jack D. et de Jay-Z, j’imagine qu’ils croient sincèrement dans la technologie Bitcoin et qu’elle permettra aux populations pauvres de ne plus être dépendantes de leur monnaie qui connait de très hauts taux d’inflation. Comme ils croient en cette technologie, ils investissent dedans. Il n’y a rien de mal à ça.<br /> Alors oui, si les populations africaines adoptent Bitcoin, Jack D. et Jay-Z en profiterons car ça fera monter la valeur de Bitcoin et donc de l’investissement qu’ils ont fait dedans. Mais non seulement ça bénéficiera à tous ceux qui ont des Bitcoin (vous également vous pouvez en profiter) mais en plus, si ils croient sincèrement dans cette technologie et qu’ils estiment sincèrement que ça peut aider les populations pauvres, y a-t-il un mal à faire une donation et de promouvoir la technologie là où ils pensent qu’elle sera vraiment utile? Je ne pense pas. Et ce n’est pas parce qu’ils risquent d’en profiter financièrement que leur initiative est nécessairement mauvaise.<br /> J’ai une formation dans la finance, je travaille dans l’IT dans l’industrie du paiement depuis de nombreuses années et je pense très sincèrement que ceux qui profiterons le plus de Bitcoin sont effectivement les plus pauvres. Malheureusement, ce sont les plus riches qui aujourd’hui sont capables d’engager les gens compétents pour leur expliquer l’interêt de Bitcoin.<br /> Je vois sur ce forum beaucoup de gens qui s’entêtent à dénigrer Bitcoin alors que leurs messages montrent une profonde méconnaissance des sujets que cette nouvelle technologie touche: Macroéconomie, Système monétaire internationale, Géopolitique, la technologie Bitcoin en elle-même.<br /> Parfois, j’ai même l’impression que certains sont contres Bitcoin simplement parce que des gens ont fait fortune avec et qu’ils sont jaloux.
EnLighter
@toast : Merci pour le projet Lightning Network, j’y jetterai un œil. Sinon je suis d’accord pour dire que les capacités actuelles ne présument pas des capacités futures (ça vaut pour tous les domaines).<br /> Je ne doute pas que tu connais le sujet mieux que moi. Au vu de tes explications, je comprends même que la généralisation sur place de cette technologie pose moins de problème que je ne pensais : mais, dans une économie qui a déjà un certain niveau d’infrastructures et d’accès aux réseaux et ordinateurs/smartphones par la population.<br /> Or, je pense très basiquement que l’usage généralisé de la blockchain dépend d’abord d’un surplus d’énergie quand on a déjà les infrastructures. Surplus alimentaires permet l’émergence de la monnaie, la monnaie permet l’émergence des infrastructures et de la maitrise de l’énergie, surplus d’énergie/énergie bon marché permet l’émergence de technologies de l’information (on pourra au moins s’accorder sur ces grandes étapes je pense).<br /> C’est facile de se dire que l’on va généraliser une technologie qui s’appuie sur le web à tel ou tel endroit. Mais si la population sur place n’a même pas accès aux ressources de subsistances de base et n’a pas les infrastructures nécessaires à l’accès à l’information, on met à mes yeux la charrue avant les bœufs.<br /> Je dissocie la technologie que représente la blockchain des crypto monnaies et je soutiens à mon humble niveau toutes les initiatives possibles basées sur cette technologie (le Bitcoin n’étant à mes yeux que l’un des meilleurs exemples, et la première vraie mise en œuvre à grande échelle). Mais comme toute technologie, c’est ce que l’on en fait qui compte. Je rêve personnellement d’un système de vote basé sur la blockchain dans notre démocratie par exemple.<br /> Je peux me tromper sur les intentions réelles de Dorsey Jay-Z. Je crains simplement pour résumer que la généralisation du Bitcoin sur le continent africain puisse justement bloquer les possibilités pour certains états d’orienter leurs économies et donc les empêcher de se développer correctement. Je vois donc cela comme un obstacle supplémentaire au développement de pays qui ont déjà assez de problèmes complexes à gérer.<br /> Cela dit, en adoptant ton point de vue optimiste, je peux entrevoir un effet inverse à mes craintes, mais dans certaines conditions uniquement !
lefranstalige
Je comprends ton point de vue et je pense aussi qu’on est un peu trop tôt dans le développement de Bitcoin pour que cette technologie soit accessible à tous. Je pense que le fonctionnement est encore trop compliqué pour la plupart des gens (incl. moi-même pour certaines fonctionnalités).<br /> Mais au regard de la rapidité à laquelle l’écosystème autour de Bitcoin évolue, sécuriser aujourd’hui des fonds pour des projets futures ne me semble pas tout à fait vide de sens. Une fois financé, un projet peut encore mettre quelques années avant d’être livré.<br /> Dans tous les cas, il faudra encore attendre quelques années avant de savoir si oui ou non Bitcoin a un avenir en tant que monnaie et pas simplement comme réserve de valeur.
toast
Je ne suis ni positif ni négatif sur les cryptos, c’est bien trop tôt. Par contre c’est un sujet sur lequel je me concentre pas mal pour l’instant.<br /> Pour revenir à la discussion du continent Africain, il ne faut pas voir le bitcoin comme un simple moyen de paiement et/ou une monnaie pour le moment.<br /> Dans certains pays ou l’inflation est juste phénoménale (Venezuela par exemple, même si ça n’est pas en Afrique, mais je n’ai pas d’exemple Africain spécifique), ta monnaie locale perd de sa valeur. Ce genre de chose n’est pas palpable pour la plupart des Européens qui vivent dans des zones monétaires stables, mais pour simplifier, lorsque tu gagnes 10 brouzoufs, dans ces pays, ces 10 brouzoufs peuvent te permettre d’acheter de la nourriture pour une semaine, mais 15 jours plus tard (sans aucune exagération), ces mêmes 10 brouzoufs ne te permettent plus de t’acheter que péniblement un poulet local car ta nourriture principalement importée est devenue inaccessible.<br /> Les cryptos peuvent te permettre d’appliquer un effet «&nbsp;tampon&nbsp;» a ça. Lorsque tu gagnes tes 10 brouzoufs, tu les convertis en cryptos et tu les reconvertis de nouveau lorsque tu as besoin de faire des courses en brouzoufs. Oui les cryptos sont très volatiles mais finalement moins que la fluctuation de la monnaie de certains pays.<br /> On ne parle pas ici de paiement direct en cryptos mais seulement de préservation de la valeur de ton capital (si on peut parler de capital dans le cas de personnes défavorisées), ou plutôt de la limitation de la perte de sa valeur.<br /> Maintenant pour du paiement en cryptos, beaucoup de projets font preuve de plein d’idées pour essayer de démocratiser ça. Je mets de côté tous les projets cryptos qui sont plus des «&nbsp;utility tokens&nbsp;» pour se concentrer plutôt sur ceux qui veulent être une monnaie (bitcoin, litecoin, monero, dash, …).<br /> Kuva Cash, par exemple, est un projet de paiement par mobile basé sur le réseau Dash assez centré sur le continent Africain (quoi que je pense qu’ils ont élargi le truc depuis).<br /> Pour les «&nbsp;mal équipés&nbsp;» ? Un projet comme Smartcash propose une carte imprimée sur papier qui te permet de payer chez des marchands acceptant les «&nbsp;Smart&nbsp;» et qui te permet de valider les paiements avec un code pin (eux sont orientés Amérique du Sud).<br /> Des projets et des initiatives, tu en as des 10aines et des 10aines et c’est juste dommage de lire tout le temps dans les commentaires des «&nbsp;C’est de la m…&nbsp;», «&nbsp;ça ne marchera pas&nbsp;», «&nbsp;c’est une arnaque&nbsp;» etc.<br /> Tout est très jeune, pas toujours très mature, mais une chose est sûre c’est que les lignes bougent. C’est très effervescent et intéressant.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le Bitcoin propulsé à plus de 60 000 $ en raison de l'arrivée imminente d'un premier ETF, voici ce que l'on sait
Sécurité : quelles sont les attaques les plus rentables pour les pirates, comment s'en protéger ?
Une clinique britannique soigne les addicts aux crypto-monnaies
Coinbase lance sa plateforme NFT (et c'est déjà un énorme succès)
Une vulnérabilité d'OpenSea a permis à des hackers de voler les portefeuilles de crypto-monnaies des utilisateurs
2,7 millions de dollars envolés dans un projet NFT
Crypto-monnaies : vers une imposition plus favorable en France ?
La Nouvelle-Zélande aussi envisage d’émettre sa propre monnaie numérique
Crypto-monnaie : des milliers de comptes Coinbase vidés de leurs fonds à cause d'un piratage
Haut de page